Notez cet article
(15 Votes)
NAD D 7050 : le tout en un - 4.4 out of 5 based on 15 votes
Le constructeur canadien NAD propose désormais à son catalogue un produit novateur dans le petit monde de la Haute Fidélité : le D7050, amplificateur intégré connecté.
Pour un tarif inférieur à 1.000 euros, le D7050 dispose d'un amplificateur stéréo délivrant une puissance de 2 x 50 W. sous 8 ohms, d'un DAC travaillant à une fréquence de 24/192 khz, d'un module Blutooth apX, d'une connexion WiFi compatible Apple Airplay et d'une compatibilité DLNA, permettant de lire des fichiers musicaux stockés sur disque dur externe, sans parler des deux entrées USB (ipod et PC).
Il est en mode rodage au magasin et alimente les superbes bibliothèques closes AudioSolutions Euphony 40. Pour écouter de la musique "soft" il paraît représenter l'acquisition idéale.

NAD D7050
  • Amplificateur
  • 2 x 50 W (8 ohms)
  • DAC USB (24/192)
  • DLNA & AirPlay
  • WiFi
  • Bluetooth aptX
  • Connectique : 2 entrées optiques et coaxiales, sortie stéréo RCA, entrée USB asynchrone, port USB, port Ethernet, sortie casque
  • Télécommande
Notez cet article
(8 Votes)
AudioSolutions Rhapsody 60 : le rodage - 4.5 out of 5 based on 8 votes
Les AudioSolutions Rhapsody 60 "chantent" depuis maintenant environ 72 heures, tous les espoirs semblent permis. 
Pour le rodage, finis tous les CD spéciaux (Isotek, J.M. Reynaud...), une seule solution, diffuser de la musique et, surtout, de temps à autre, ne pas avoir peur de "monter un peu le son", cela ne fera pas de mal aux enceintes.
La grande majorité des enceintes commencent à bien s'exprimer au bout d'environ 200 heures de fonctionnement. Alors, ne perdez pas courage et surtout ne portez jamais un avis définitif sur du matériel Haute Fidélité avant ce cap.
Notez cet article
(8 Votes)
AudioSolutions Rhapsody 60 - 5.0 out of 5 based on 8 votes
AudioSolutions Rhapsody 60.
Elles proviennent des bords de la Baltique, elles chantent comme des Sirènes, tel Ulysse nous sommes attiré dans leur filet.
A découvrir de toute urgence. Rapport Qualité/Prix exceptionnel : 
http://www.opus51.fr/boutique/opus-51-enceintes/342-audiosolution-rhapsody-60.html
Notez cet article
(7 Votes)
Beyerdynamic T 90 : le test - 4.4 out of 5 based on 7 votes
Le casque ouvert T 90 appartient à la dernière génération de casques audio Haut de Gamme conçue par le fabricant allemand Beyerdynamic. Le T 90 se positionne, dans la gamme Prestige, juste en dessous du célèbre T 1, sa construction est superbe et incite à la confiance, il s'ajuste parfaitement au crâne de l'auditeur et son confort est plus que correcte, vous pourrez le porter durant de nombreuses heures.
Les transducteurs consistent en deux membranes métalliques alimentées par des moteurs annulaires au néodyme. Beyerdynamic utilise, ici, sa technologie propriétaire dite Tesla. La conception des transducteurs a ainsi été intégralement revue et ces derniers se distinguent par un aimant extrêmement puissant qui procure une efficacité optimale et un très faible taux de distorsion. Cette nouvelle technologie ouvre un champ d’applications extrêmement diversifié. La mise en œuvre de diverses impédances permet d’utiliser les appareils dans une gamme d’applications très large. En ce qui concerne le T 90, il affiche une valeur standard de 250 ohms, compatible avec un bon préamplificateur ou un bon étage de sortie casque comme celui qui équipe notre bien aimé amplificateur intégré Struss R150


Musiques écoutées :
  1. Anne Bisson : With a Little Help from My Friendsonight (Portraits & Perfums - 2011)
  2. Oscar Peterson : You look good to me (We get Requests)
  3. G. Mahler : Symphonie n°3 (Bernard Haitink)
Pour ceux qui n'ont pas l'habitude de l'écoute casque, celle-çi peut vraiment paraître étrange, la musique se situe sur l'oreille droite, sur l'oreille gauche et au milieu du crâne, l'image sonore n'existe pas, tout ce situe sur un seul plan. Déconcertant !
Le T 90 propose une écoute très définie et très détaillée. Les timbres "flirtent" avec la réalité, la bande passante paraît infinie mais la dynamique semble légèrement tassée. Contrairement à certaines écoutes sur enceintes acoustqiues, l'écoute casque privilégie le détail au détriment, peut être, de la globalité. Tous les enregistrements studios de musiques récentes, pop, rock, jazz..., semblent fort s'accommoder de ce type de retranscription, sur une oeuvre symphonique cela devient plus problématique.

Dans tous les cas le T 90 ne trahit jamais la musique et cela, pour un casque, est déjà assez exceptionnel, il ne met pas en avant telle ou telle partie de la bande passante et, surtout, il ne masque rien du travail de l'ingénieur du son.
Si je dois ou, si j'ai envie, un soir, dans la nuit très avancée, écouter de la musique alors le T 90 est le produit que je retiens. Attention de lui fournir un très bon amplificateur car alors l'écoute pourra en souffrir grandement. Merci à Struss !


Le Système d'écoute :

Amplificateur : Struss R150
Sources : fichiers Haute Définition, T&A 1250
Câbles de modulation  : Studio Connections Reference +
Cable secteur : Studio Connections Power Carbon (source)
Filtre secteur : Isotek Sirius

Notes  :

Fabrication : 16/20
Image : 08/20
Timbres : 16/20
Dynamique : 16/20
Transparence : 16/20
Confort : 16/20
Qualité/Prix : 15/20
Notez cet article
(29 Votes)
Rega RP3 : le test - 3.5 out of 5 based on 29 votes
Depuis 40 ans Rega sévit dans la monde de la Haute Fidélité. La "Planet" fut la première platine pour disques noires créée par la firme anglaise. Elle remporta, à cette époque, un succès mérité.
Rega conçoit et fabrique tous les éléments de ses platines vinyles, le maître mot des développeurs est "simplicité". Lorsque le mélomane reçoit sa platine Rega RP3 (http://www.opus51.fr/boutique/les-platines-vinyles/164-rega-rp3.html), elle est prête à l'emploi et ne devrait jamais se dérégler. Loin de tous les poncifs qui s'expriment, en Angleterre bien souvent (voir Linn, Mitchell..), autour de la conception d'une bonne platine vinyle, Rega court à contre courant en créant des platines "bon marché" d'une grande musicalité.

Musiques écoutées :

  1. Elton John : Tonight (Blue Moves - Rocket Records 1976)
  2. Janis Ian : Silly Habits (Janis Ian - Columbia 1978)
  3. Marillion : Assassing (Real to Reel - EMI 1984)
  4. M. Moussorgsky : Tableaux d'une exposition (Dusan Tadic - Circé - 1983)
Possédons nous, en cette platine Rega RP3, la source absolue à moins de 900 euros ttc, cellule comprise ? 

Avant d'effectuer ce test, et surtout avant d'avoir écouté plus de 20 vinyles depuis 2 jours, j'aurai répondu positivement à cette question. Maintenant je serai moins affirmatif. La Rega RP3 est et reste un bel objet musical mais qui exprime, tout de même, certaines limites. Certaines de ces limites sont dues à la cellule Rega Elys 2, manque de vie, de précision, d'autres à la platine elle même, basses peu profondes, haut du spectre très légèrement projeté. Malgré ces quelques légères réserves, gouttons un réel plaisir que l'écoute de vinyles sur cet objet "so British" !

Elton John, en 1976, publie ce qui devait être son dernier album et en cette occasion il réalisa son chef d'oeuvre, le titre Tonight, avec son ouverture concertante pour piano et orchestre représente la quintessence de cette époque bénie pour l'artiste anglais. La RP3 nous délivre une belle image sonore, avec les graves de l'orchestre en retrait et quelques duretés dans le haut du piano, la voix de l'artiste est tout en sensibilité et subtilité.
Janis Ian, est surtout connue en France grâce à Claude François qui repris l'un des ses titres dans les années 70, "a 17 ans". Ici elles est accompagnée d'un trio de jazz, la voix de l'artiste est rendue de fort belle manière mais la main droite du piano semble subtilement dure et projetée, dans le bas du spectre sonore, le grave, la contrebasse et la grosse caisse de la batterie ont tendance à se masquer, comme dirait mon ami Denis "le grave manque de fondamentales".
Le premier album live de Marillion, version Fish, nous permet de découvrir lors de ce concert de 1984, des jeunes anglais produisant un rock progressif, plus rock que progressif. Steve joue de sa guitare rock avec force et énergie, dans le futur il sera plus subtil et technique avec ce qui sera l'un des plus beau touché du monde progressif, Ian, derrière ces futs tape comme un forcené et invente un nouvelle manière de marquer les temps, Fish devient sa légende. Disons le de suite, sur ce type de musique qui demande une très belle assise dans le grave, la RP3 n'est pas à son aise, certe la voix de Fish est bien présente mais la reproduction sonore manque d'assise et donc devient déséquilibrée et fouillis.
Je ne connaissais pas l'interprétation des "Tableaux d'une exposition" donnée par le pianiste Dusan Tadic, elle est superbe. Le piano ressemble à un Grand piano, c'est déjà cela même si la main gauche a tendance à se faire bien légère. Le suivi de la mélodie se fait avec aisance et l'écoute globale reste agréable.

Cela fait des années que j'écoute, lors de diverses démonstrations, présentations, les platines Rega, pour une fois je me suis vraiment attablé au problème et je suis très légèrement déçu. Mais pas de conclusion hâtive, si par hasard vous avez la curiosité de changer la cellule Rega et de mettre à la place une cellule Goldring 2100, Sumiko Blue Point 2 ou même une Rega Exact, d'isoler la platine de toutes les vibrations, de mettre un poids sur votre vinyle pour le plaquer sur le plateau alors les choses se remettent en ordre et le plaisir du vinyle avec la RP3 renaît.


Le Système d'écoute :

Amplificateur : Struss R150
Sources : Rega RP3
Cellule : Rega Elys 2
Pré-phono : Rega Aria
Câbles de modulation  : Studio Connections Reference +
Câbles HP  : Studio Solutions Monitor 
Cable secteur : Studio Connections Power Carbon (source)
Filtre secteurIsotek Sirius

Notes  :

Fabrication : 12/20
Image : 14/20
Timbres : 14/20
Dynamique : 13/20
Transparence : 14/20 
Qualité/Prix : 15/20
Notez cet article
(10 Votes)
NAD D1050 : nouveau DAC - 3.3 out of 5 based on 10 votes
"De dimensions extrêmement compactes, le convertisseur numérique‑analogique Nad D1050 se présente sous la forme d'un carré presque parfait, à l'esthétique sobre et élégante avec sa robe noire, signée du designer anglais David Farrage. Un bouton pour le contrôle du volume, en plus d'un afficheur frontal LED, sont présents.

Équipé d'un convertisseur Delta Sigma 192 kHz/24 bits, de deux entrées optiques et deux coaxiales associées à une sortie stéréo RCA (asymétrique) et une XLR (symétrique), il offre de nombreuses possibilités pour améliorer le rendu sonore des sources audio numériques. Le Nad D1050 est également équipé d'un port USB asynchrone permettant d'accéder à des fichiers musicaux stockés sur un ordinateur. Il se transforme ainsi en une « super » carte son, idéale pour profiter d'une bibliothèque iTunes, du streaming musical (Deezer, Spotify…), et même des fichiers qualité Studio Master proposés par certains services ultra‑qualitatifs comme Qobuz en France.
Enfin, dernier atout du Nad D1050, un amplificateur et une sortie casque intégrés afin de profiter de ses morceaux musicaux préférés en toute discrétion.

En vente dans notre boutique internet : http://www.opus51.fr/boutique/opus51-dac/421-nad-d-1050.html

Rappel des caractéristiques clés du Nad D1050 :
• Fréquence d'échantillonnage : 44,1/48/88,2/96/176,4/192 kHz
• Résolution : 16-24 bits
• Rapport signal/bruit : 115 dB
• THD (1 kHz) : 0,001%
• Niveau de sortie RCA : 2 V

Notez cet article
(9 Votes)
Rega Aria MM/MC - 4.4 out of 5 based on 9 votes
En écoute depuis... maintenant, le tout nouveau pré-ampliphono pour cellules MM et MC du constructeur anglais REGA (http://www.opus51.fr/boutique/les-pre-phono/414-rega-aria-mmmc.html). 
Premières impressions après 2-3 heures d'écoute, beaucoup de subtilité dans les détails, belle dynamique, rendu très vivant. A approfondir par la suite...
Notez cet article
(11 Votes)
Xavian Delizia - 4.5 out of 5 based on 11 votes
Les Xavian Delizia (En vente ici), dernières créations de Roberto Barletta, sont en écoute. Leur simplicité n'a rien a envier à leur grande musicalité. Pour un budget de 850 euros la paire, le mélomane est gâté. Certainement l'enceinte colonne la plus intéressante à écouter, à déguster dans cette gamme de prix.

Ici, elles sont accompagnées de l'amplificateur Rega Brio-R (http://www.opus51.fr/boutique/opus-51-amplificateurs/130-rega-brio-r-2-x-50-w.html) et des câbles BlackRhodium Twist (http://www.opus51.fr/boutique/enceintes/368-black-rhodium-twist.html).
Notez cet article
(5 Votes)
Roksan Xerxes 20plus : le test - 5.0 out of 5 based on 5 votes
Depuis 30 ans Roksan améliore sa superbe platine vinyle Roksan Xerxès 20. Aujourd'hui le version Plus assure un niveau de performance digne des platines les plus onéreuses (Linn, Rega, Clearaudio).
La finition de la Roksan, contrairement à certains produits cités ci-dessus est assez exceptionnelle. Dans sa robe Mahogany laque piano, cette platine est l'un des plus beaux objets HiFi que nous connaissons. Enfin ceci n'est que notre avis Sourire

Musiques écoutées :

  1. The Beatles : Let it Be (Let It Be - Apple Records 1970)
  2. Police : Spirits in the Material World (Ghost in the Machine - A&M Records 1981)
  3. G. Mahler : Des Knaben Wunderhorn (Norman, Shirley-Quirk, B. Haitink - Philips 1976)
  4. Carl Nielsen : Symphonie n° 4 (Karajan - OPB - DG - 1982)
Nous sommes bien éloigné de l'écoute proposée par la platine Transrotor Dark Space (http://www.opus51.fr/le-blog/item/435-transrotor-dark-star-le-test), ici, le système joue toute en subtilité, en finnesse, en précision. A l'écoute du titre Spirits in the Material World du groupe anglais Police, nous sommes étonnés par la présence mélodieuse de la basse de Sting, qui, nous seulement, se sert de son instrument comme d'une percussion mais qui par moment le fait chanter avec grâce.
L'écoute des Knaben Wunderhorn, dans la superbe interprétation de Jessye Norman et Bernard Haitink à la tête de son somptueux orchestre néerlandais, fascine par la qualité des timbres, par la micro-dynamique au sein de l'orchestre et par la présence de la Diva.

De nombreuses autres écoutes ont été réalisées, entre autre lors du test à venir du tout nouveau pré-ampli phono Rega Aria (http://www.opus51.fr/boutique/les-pre-phono/414-rega-aria-mmmc.html). Pour nous, cette Roksan représente, certainement, pour un budget somme toute encore réaliste, l'une des sources les plus musicales du marché, la fluidité du chant musical, les détails d'une précision inouïe, la réalité de l'écoute font de la Xerxès (http://www.opus51.fr/boutique/les-platines-vinyles/293-roksan-xerxes-20-plus-tabriz.html) une très belle table de lecture à associer à une bonne cellule MC et à un très bon préampli-phono.


Le Système d'écoute :

Amplificateur : 
NAD M2
Sources : Roksan Xerxes 20Plus avec préphono Project Phono Box RS et une cellule MC Haut Niveau Sumiko Blue Point n°2
Câbles de modulation  : KimberKable KS1036
Câbles HP  : BlackRhodium ACT 3 DC++
Straps : Studio Connections (une merveille !)
Cable secteur : Studio Connections Power Carbon (source)
Filtre secteur : Isotek Titan

Notes  :

Fabrication : 17/20
Image : 15/20
Timbres : 15/20
Dynamique : 15/20
Transparence : 15/20 
Qualité/Prix : 15/20
Notez cet article
(6 Votes)
Studio Connections : les straps - 4.2 out of 5 based on 6 votes
Vous possédez des enceintes équipées de double borniers pour les câbles. Vous possédez des câbles pour enceintes de qualité. Vous ne voyez pas l'intérêt de passer au bi-cablage et dans 80% des cas vous avez raison.
Studio Connections a pensé à vous. Leur solution, la solution des straps de qualité. Pour moins de 80 euros le jeux de quatre straps, vous solutionnez le problème et redécouvrez vos superbes enceintes acoustiques.
Notez cet article
(12 Votes)
Pro-Ject Phono Box RS - 4.0 out of 5 based on 12 votes
Depuis quelques semaines nous possédons en écoute, au magasin, une superbe petite Box qui fait chanter nos nombreuses, très nombreuses, trop nombreuses galettes noires.
Ce pré- phono est compatible avec les cellules MM et MC. Il permet de paramétrer le gain en fonction de la cellule utilisées de 40 à 66 dB, via un sélecteur en façade. L’impédance est ajustable en façade par un potentiomètre gradué, qui permet de peaufiner le réglage à l’oreille. Par le biais de Switch il est aussi possible d’ajuster la charge capacitive de 100 à 520 pF.
À l’arrière de l’appareil on trouve les traditionnelles prises RCA en entrée et en sortie, mais aussi des connectiques XLR commutables par un poussoir. N'oublions pas l'interrupteur en façade permettant la sélection de la courbe correctrice à utiliser ; RIAA ou DECCA ! et le filtre subsonic. L’architecture interne est entièrement symétrique et double mono !
Le choix des composants est de tout premier ordre. L’égalisation est entièrement passive pour conserver un signal le plus propre et neutre possible. Même le châssis et la façade proposée en aluminium noir ou silver, ont été spécialement pensés pour réduire au maximum les perturbations électromagnétiques et éviter les effets microphoniques. Comme tous les nouveaux produits Pro-Ject Phono Box est équipé d’une alimentation en courant continue (DC) de +/- 18V. Celle-ci garantie un courant de qualité et une stabilité supérieure aux alimentations traditionnelles.

La restitution du Pro-Ject Phono Box, testé avec des cellules Sumiko (Pearl, Blue Point 2, Evo3) est dynamique, transparente, vivante et fluide avec une bande passante équilibrée et étendue. Dans cette gamme de prix il nous semble impossible d'obtenir de meilleurs résultats. Et quel régal de pouvoir écouter un vinyl DECCA de 1953 avec sa courbe d'origine, les aigus deviennent aériens et le medium riche de nombreuses informations, le son DECCA des bonnes, très bonnes années !
Notez cet article
(35 Votes)
Rega Elicit-R - 3.3 out of 5 based on 35 votes
Bientôt en écoute, le tout nouveau amplificateur intégré stéréo Rega Elicit-R. Cet amplificateur intègre le circuit de puissance du Brio-R avec plus de transistors et les bases de la préamplification discrète FET de l’Elicit II avec en plus un contrôle du volume linéaire à incréments programmables.
L'Elicit-R est équipée d'une entrée phono MM et de 5 entrées ligne. Sa configuration de l’étage de sortie est, comme celui du Brio-R, équipé d’un étage en Classe A utilisant un émetteur-suiveur à basse impédance, le tout associé avec la dernière génération de transistors Darlington SAN-KEN.


Caractéristiques Techniques
Puissance : 2 x 105 Watts sous 8 Ohms / 127 Watts sous 6 Ohms / 162 Watts sous 4 Ohms
Sensibilité en entrée pour 105 Watts sous 8 Ohms :
Sensibilité d’entrée (105 Watts sur 8Ω)
Entrées ligne (entrée 1 en mode ligne) 1-5 et record – 196mV impédance 10K
Phono (entrée 1 en mode phono) – 2mV Impédance 47K en parallèle avec 100pF
Entrée « Directe » – 760mV Impédance 50K
Gain de l’ampli de puissance – 31.6dB
Sortie « Record » – 230mV
Sortie Préamp – 930mV
Dimensions : 432 x 82 x 340 mm
Poids : 13kg
Tarif Public indicatif : 2 195 €. ttc


Notez cet article
(6 Votes)
Jean-Philippe Collard en concert - 5.0 out of 5 based on 6 votes
Hier, en fin d'après midi, à la Maison des Arts Musicaux de Saint Brice Courcelles, j'ai eu la grande chance d'assister à un beau concert du Maitre "régional", reconnu de par le Monde, Jean Philippe Collard.
Accompagné d'un fidèle Steinway, M. Collard nous a interprété des oeuvres de Fauré, Liszt, Dutilleux et Chopin.
Petite annonce : bientôt dans les bacs un enregistrement de JP Collard interprétant entre autre les 24 préludes de F. Chopin.

Notez cet article
(6 Votes)
Neat Acoustics "Les Petites" - 4.7 out of 5 based on 6 votes
Ces merveilleuses "Petites" bibliothèques, après quelques semaines d'absentes, sont de retour au magasin. A vos écoutes...Complice
http://www.opus51.fr/boutique/opus-51-enceintes/30-neat-acoustics-elite-petite-la-paire.html


Coordonnées

Opus 51 : 18 rue du vieux four
51370 CHAMPIGNY (Reims)

03.26.86.08.97

Du mardi au samedi
9h-12h / 15h-19h

Vous êtes ici : Accueil Le Blog