Notez cet article
(4 Votes)
Déstockage de Printemps - 5.0 out of 5 based on 4 votes
Les beaux jours vont revenir, enfin nous l'espérons, il est grand temps de faire un peu de place au magasin. Soyez heureux, les prix affichés pour ce Grand Ménage sont exceptionnels sur des produits passionnants :
Notez cet article
(9 Votes)
Un système de Référence ? - 4.7 out of 5 based on 9 votes
En ce moment nous avons en écoute un système très surprenant de naturel, de fluidité et de musicalité. Nous désirions terminer le mois sur une note positive et prendre du plaisir à écouter de la Musique...
Les enceintes Neat acoustics Momentum 4i ont toujours été parmi celles que nous préférons dans cette gamme tarifaire, moins de 4.000 euros la paire. Elles offrent une écoute précise, définie et énergique, leur seule défaut c'est de demander un amplificateur" neutre et bien construit Complice.
nad c 390dd
Ici, nous les avons alimentées avec l'amplificateur "révolutionnaire (?)" NAD C 390 DD, un 2 x 150 w. entièrement numérique. Les résultats sont plus que concluant. Comme source, nous avons utilisé le drive/lecteur réseaux NAD M50 connecté, à l'amplificateur, via sa sortie numérique AES/EBU. Pour les câbles, ici eaucune hésitation, la neutralité, l'absence de coloration, la fidélité étaient indispensables, seuls les Studio Connections Référence Plus pouvaient nous apporter ce que nous désirions.
Pour les supports, nous savons maintenant depuis quelques jours, qu'ils sont un élément réellement destructeur dans le résultat sonore délivré par un système Haute Fidélité, donc fini le verre et Merci à la société 
Rogoz pour ces superbes meubles en bois.

Le système, ici, mis en oeuvre, pour notre magasin est Haut de Gamme. Pour l'acquérir le mélomane devra débourser la très modique somme d'environ 12.000 euros, hors conditionneur secteur Isotek Titan. Le budget semble pharaonique mais... quand on aime on oublie de compter et surtout on oublie d'être raisonnable Sourire


Musiques écoutées :
  1. Mahler : Symphonie n°3 (B. Haitink - Chicago Symphony Orchestra - Live CSO 2007)
  2. Mumford & Sons : The Cave (Sigh No More - Universal 2009)
  3. Sting : Whenever I Say Your Name (DG - 2010)
  4. Oscar Peterson : Night Train (PWR - réédition 2013)
 
Commençons et terminons par la conclusion, tout le monde ainsi sera gagnant. La brièveté et la précision sont importantes en ces époques d'urgence.
Les principaux points positifs de ce système Haute Fidélité sont sa neutralité, sa "spacialité" (pas joli ce mot), le rendu des timbres des instruments, en un mot sa TRANSPARENCE. Tous les audiophiles qui ont goûtés à ce système depuis maintenant dix jours sont étonnés par le rendu de l'espace sonore des différents enregistrements, même lorsque le message à reproduire est complexe, la symphonie de Mahler par exemple, les plans sonores restent distincts et lisibles. Les Cuivres (Cors, Trombones et Trompettes) sont retranscris avec rudesse et puissance, les percussions sont profondes, rapides et massives, les cordes sont subtiles, la prise de son nous permet d'apprécier les dimensions de la salle du Chicago Symphony Orchestra, la musique respire.

Un système que nous conseillons sans réserve.


Le Système d'écoute :

Amplificateur 
: NAD C 390DD 
Sources : NAD M 50 (drive CD et lecteur réseau)
Enceintes : Neat Acoustics Momentum 4i
Câbles de modulation  : Studio Connections Reference Plus
Cables secteurs : Studio Connections Power Carbon (ampli et source)
Filtre secteur : Isotek Titan

Notes :

Fabrication : 15/20

Image : 15/20
Timbres : 15/20
Dynamique : 15/20
Transparence : 15/20 
Qualité/Prix : 15/20
Notez cet article
(8 Votes)
Tannoy Glenair 10 : et l'espoir revient ! - 4.5 out of 5 based on 8 votes
Tannoy Glenair 10
Elles sont arrivées il y a maintenant 2 jours... Le rodage se poursuit mais déjà elles sont beaucoup plus prometteuses à mes oreilles que les Tannoy Turnberry SE. Une certaine magie se dégage à leur écoute. A suivre...
Notez cet article
(12 Votes)
Rogoz Audio : Mobilier Audio & Video - 4.3 out of 5 based on 12 votes
Rogoz Audio
Nous venons d'installer au magasin deux superbes meubles Audio d'origine polonaise. Ce mobilier Rogoz Audio, d'une qualité de fabrication exemplaire, a permis à notre système de Référence de faire un bond... en avant dans la restitution musicale... Etonnant !

Les meubles Rogoz Audio sont en vente ici : http://www.hifi-meubles.com/20_rogoz-audio
La Galerie de photos : https://www.facebook.com/media/set/?set=a.3814366337526.114135.1828607637&type=1&l=e63f5e8e39

Notez cet article
(7 Votes)
NAD C 390DD : l'amplification numérique - 4.7 out of 5 based on 7 votes
NAD C390 DD
Voilà maintenant 3 heures que cet amplificateur "numérique" NAD C390 DD est connecté à des enceintes Boston M350. Je ne vais rien vous cacher, pour moins de 3.000 euros cet amplificateur, ne comportant que des entrées pour signaux numériques, m'a séduit. Justesse, finesse, précision, dynamisme et neutralité sont les premiers adjectifs qui me viennent pour le définir.
Le rodage commence et le test est à venir... 
Notez cet article
(11 Votes)
Le Rodage : une nécessité absolue - 4.6 out of 5 based on 11 votes
Burn ItDepuis quelques jours les cas se multiplient et je n'arrive pas à décerner l'origine du problème. Est-ce du à l'impatience ? Est-ce le fait des lois débiles censées protéger les consommateurs ? Je ne sais vraiment pas mais le sujet doit être abordé. Ici seule mon expérience parle, bien souvent je n'ai aucune vraie explication technique, je suis loin d'être un ingénieur, je ne suis qu'un vil commerçant un peu mélomane...
Le rodage des électroniques, des enceintes et des câbles est INDISPENSABLE. La patience est de mise. Lorsque vous acquérez un matériel HiFi neuf ou ayant séjourné un long moment sur une étagère sans fonctionner, vous devez absolument passer par l'étape RODAGE. Cette étape est indispensable afin d'obtenir un matériel exprimant tout son potentiel et ses qualités musicales.
Comment roder les différentes éléments de la chaîne Haute Fidélité et surtout combien de temps ?
Les enceintes : c'est simple et long, très long. Pour l'exemple, toutes les enceintes en démonstration au magasin ont au moins à leur compteur 200 heures de rodage. C'est à dire qu'elles ont reproduit de la musique à différents niveaux sonores durant 200 heures et c'est le minimum afin de profiter pleinement d'une enceinte acoustique colonne ou bibliothèque, entrée de gamme ou très haut de gamme. En générale une enceinte sortie du carton fonctionne correctement les quelques premières heures d'écoute (1 à 3 heures) et, ensuite se dégrade fortement durant une centaine d'heure. Puis petit à petit tout se met en place et au bout de 300 heures l'enceinte sera ouverte et les améliorations, si elles peuvent encore exister (jusqu'à 500 heures) ne seront que très infimes. 
Les amplificateurs : Plus votre amplificateur sera imposant, plus le rodage sera long. Je me souviens de la forte déception lorsque je fis l'acquisition de mon premier très imposant amplificateur intégré stéréo un Sim Audio I7, au déballage il ne se passa rien absolument rien, le rendu sonore ne valait même pas l'écoute d'un Rega Brio de l'époque, c'est tout dire. Un amplificateur à plus de 7.000 euros qui ne faisait aucune musique. Le chèque était fait et le distributeur avait encaissé l'argent, il fallait faire avec ? Que faire de ce produit certes très beau mais inapte à la musique ? Rien, le laisser sous tension et surtout le faire fonctionner... C'est ce que je fis et bien m'en a pris. Au bout de trois semaines, un matin j'arrivais dans l'auditorium et MIRACLE, la musique était revenue ! Donc un ampli se rode au minimum une semaine pour un petit et jusqu'à un mois pour du matériel plus Haut de Gamme. Là aussi le rodage est un passage OBLIGATOIRE pour apprécier le matériel, et ce temps nécessaire et utile ne peut pas être zappé. C'est mon expérience et je sais que j'ai absolument raison, même les amplificateurs dits "numériques" possédant une alimentation à découpage, nécessitent un temps de rodage certain. Comment juger un amplificateur Haut de Gamme sur 2-3 jours d'écoute, c'est impossible, il faut s'en faire une raison et attendre en le laissant sous tension jour et nuit et surtout en le faisant "chanter" de très nombreuses heures. Petite astuce efficace, de temps à autre, tous les 3-4 jours éteignez (complètement) votre amplificateur durant 2 heures et remettez le sous tension, le rodage ne s'en portera que mieux.
Les sources : c'est le rodage le plus simple, un DAC, un tuner, un lecteur réseau, une platine CD, se rode en silence. Il suffit de faire transiter de la modulation dans l'élément Haute Fidélité, l'ampli alors n'a aucun besoin d'être en fonctionnement. J'ai vu certaines platines CD demandées jusqu'à 2 semaines de fonctionnement non stop avant de s'exprimer correctement. là aussi la patience est de mise. Pour les platines vinyl, il ne faut surtout pas oublier qu'une cellule doit se roder, cela peut prendre jusqu'à 50 heures.
Les câbles : C'est incompréhensible mais s'est un fait avéré, les câbles nécessitent rodage. Combien de fois suis-je étonné par les réactions des clients qui connectent le câble qu'ils viennent d'acquérir et qui décident de suite que le câble est mauvais. Lorsque le mélomane me semble être un honnête homme alors je tente de lui expliquer qu'il est nécessaire de laisser le câble au moins trois jours en place avant de se construire une opinion définitive. Attention durant ces trois jours, de la modulation doit circuler dans ce câble sinon il n'y a pas de rodage possible.

Quelque soit l'élément Haute Fidélité ou l'accessoire audio acquis, celui ci réclame une période de rodage. Pensez y et surtout soyez patient avec votre nouveau cadeau !
Notez cet article
(5 Votes)
Club des Mélomanes 2013 - 5.0 out of 5 based on 5 votes
Club des Melomanes
Notre première réunion de l'année 2013 se déroulera le vendredi 1er février dès 15 h. chez Opus 51. Vous êtes tous cordialement invités.
Le but de ce Club ; passer de bons moments en découvrant de nouvelles musiques et en dégustant quelques spécialités locales.
Notez cet article
(9 Votes)
Isotek : Pourquoi un conditionneur ? - 4.8 out of 5 based on 9 votes

 Pourquoi ai-je acheté un conditionneur secteur ?

 

Avant toutes choses, situons mon système vis-à-vis de l’EDF. J’ai donc la chance d’avoir une pièce dédiée dans une maison située à la campagne, coincée d’un côté par le parc de la montagne de Reims et de l’autre par des vignes. Aucune entreprise donc à l’horizon et le transformateur EDF n’est qu'à 400 mètres, avec 3, 4 maisons entre lui et moi. On peut en conclure que les pollutions électriques sont réduites au minimum.
J’ai tiré une ligne directe entre mon disjoncteur et ma pièce dédiée et j’avais placé d’office un filtre secteur professionnel, de marque Secré, dans le boîtier d’arrivée. Après m’être habitué à l’acoustique de la pièce, j’avais effectué des tests avec ou sans filtres de différentes marques, Secré donc, Qed, Isotek … et j’avais fini par tout supprimer, ces éléments étant plutôt négatifs (tassement de la dynamique, attaques moins franches).


Un jour que je trainai au magasin Opus 51, le représentant de GT Audio est arrivé avec le conditionneur secteur Isotek « super titan » (8000€ la bête tout de même …). Très sceptique, j’ai attendu la démonstration, et là, je dois reconnaître que le système de haut de gamme en écoute a été transcendé : grave descendant plus bas et plus proprement, aigu libéré, image plus belle, moins de flou …

Isotek Titan

Frédéric d’Opus 51 ayant décidé de faire rentrer le « titan » (3000€, c’est plus raisonnable) ainsi qu’un Gigawatt, j’ai évidemment sauté sur l’occasion pour les tester chez moi où le Titan fît merveille, je me suis donc décidé à en commander un …

Cela fait maintenant 1 mois que le Titan est chez moi et qu’il alimente tout mon système. Bien que celui-ci me procurait déjà beaucoup de satisfactions, j’ai énormément gagné sur la beauté du grave, sur son impact, on a l’impression qu’il descend plus bas avec plus de richesse harmonique (oui, c’est possible même pour le grave), l’aigu est plus fin, moins « piquant » (CD), monte plus haut, l’image est à l

A fois plus vaste et plus stable, la microdynamique est beaucoup plus riche, plus perceptible, ce qui rend les interprétations bien plus belles, plus vivantes.

Alors avant de changer d’ampli, de préampli, de lecteur CD ou d’enceintes, si vous en avez la possibilité faites vous prêter un conditionneur et essayez-le, cela résoudra peut-être une grande partie de vos problèmes et supprimera surement cette impression d’écoute plus ou moins agréable en fonction de l’heure de la journée.

Notez cet article
(9 Votes)
Juan Castilla : Expo peintures - 4.9 out of 5 based on 9 votes
Juan Castilla
Par un drôle concours de circonstances, nous avons en notre possession pour quelques semaines des oeuvres du peintre espagnol Juan Castilla. Nous les exposons au magasin. L'artiste propose, alors, des prix très étudiés pour nos clients mélomanes.
Venez découvrir ces tableaux.

Juan Castilla :

  • Né à Seville, Espagne
  • Fréquentation des Ecoles des Beaux Arts à Seville, Madrid et Paris
  • Habite en France depuis 1960
  • Expositions personnelles en France, Allemagne, Espagne, Belgique, Japon
  • Plusieurs prix et distinctions dans dives Salons, dernier prix de la Communauté des Communes au 57ème Salon de Charenton
  • Plusieurs réalisations des panneaux muraux en Suède, Arabie Saoudite, Sénégal, Malaisie, Egypte
Notez cet article
(7 Votes)
Tannoy Turnberry SE : des nouvelles... - 5.0 out of 5 based on 7 votes
Tannoy Tunsberry SE

Maintenant cela fait 300 heures que les écossaises "brûlent" en nos locaux... Et miracle après avoir ragé à de nombreuses occasions contre ses enceintes à "Grand-Papa", ce matin elles fonctionnent beaucoup mieux... Est-ce un début ?
La suite au prochain épisode, le test j'espère.
Notez cet article
(3 Votes)
Bonne année 2013 - 5.0 out of 5 based on 3 votes
Bonne année 2013
Notez cet article
(17 Votes)
Arcam fmj A19 : le test - 4.2 out of 5 based on 17 votes
Arcam fmj A19


Musiques écoutées :
  1. Mozart - Symphonie n°40 (disque vinyl - G. Wand, orch. Symph. de Cologne - Musidisc 1981)
  2. Hidden Orchestra : Reminder (Archipelago - 2012)
  3. Sting : Whenever I Say Your Name (DG - 2010)
  4. Tori Amos : Star Of Wonder (DG - 2012)
L'attente fut longue, le A18 est restée de nombreuses années au catalogue, qu'allions nous découvrir à l'écoute de ce nouvel amplificateur intégré baptisé FMJ A19 du constructeur anglais ARCAM ?
La présentation reste sobre et classique, rien de révolutionnaire en façade si ce n'est l'apparition d'une entrée mini-jack pour les baladeurs. Au dos de l'appareil les connecteurs sont de qualité et nous apercevons une entrée phono bien venue, une sortie préampli et un connecteur servant à alimenter divers accessoires Arcam dont un récepteur Bluetooth ou un DAC par exemple.
A la première écoute, après tout de même plus de 200 heures de rodage, ce qui frappe c'est la vivacité de cet amplificateur, terminées les écoutes amorphes signature du constructeur Arcam... Enfin le contrepieds est pris et ici nous sommes bien en présence d'un amplificateur dédié à la musique, à toutes les musiques...
Le premier mouvement de la 40éme de Mozart dans la très belle interprétation qu'en a donné Günter Wand et son orchetsre de Cologne, nous procure une écoute vinyle neutre, rapide et franche avec un très légére mise en avant du haut du spectre sonore ce qui nous donne l'impression d'entrapercevoir de nombreux détails jusqu'alors noyés dans la nasse.
Pour poursuivre les écoutes et pour tenter d'entraver cette remontée dans les hauts médiums je me résignais alors à changer et les enceintes et les câbles. Pour les enceintes, je jetais mon dévolu sur les nouvelles colonne Boston M250 et pour les câbles sur des Argento qui, je le savais, avaient tendance, dans ce modèle, à calmer le haut du spectre sonore. 
Et j'écoutais la superbe interprétation de "Whenever I say Your name" que donna Sting en concert à Berlin il y a deux ans. Malgré toutes mes précautions, le haut du spectre sonore est toujours légèrement détaché et mis en avant, cela risque vraiment d'être fatigant sur le long terme. L'image sonore rendue est, quant à elle, plus large que profonde mais reste assez réaliste, même si, ici, l'orchestre symphonique se fait très discret, plus discret que lors de l'écoute de ce même titre sur un système plus haut de gamme.

Cet amplificateur ARCAM FMJ A19 posséde de nombreuses qualités, précision, dynamique, vitalité mais malheureusement possède également quelques défaut rédhibitoires à mes oreilles. Les futurs acquéreurs devront faire très attention aux câbles et aux enceintes qui lui seront connectés.


Le Système d'écoute :

Amplificateur : Arcam fmj A19
Sources : Marantz SA Pearl Lite et platine vinyle Roksan Radius 5 mkII équipée d'une cellule Sumiko Blue Point 2
Enceintes : Aurelia Magenta et Boston M250
Câbles de modulation  : Studio Connections Monitor
Cable secteur : Studio Connections Power Carbon (ampli et source)
Filtre secteur : Isotek Sirius

Notes :

Fabrication : 12/20

Image : 10/20
Timbres : 10/20
Dynamique : 12/20
Transparence : 10/20
Qualité/Prix : 13/20
Notez cet article
(5 Votes)
Joyeux Noël - 5.0 out of 5 based on 5 votes
Notez cet article
(7 Votes)
Tannoy Prestige : en écoute à Reims - 4.6 out of 5 based on 7 votes
Tannoy Prestige

Déjà en écoute les Turnberry SE, Diapason d'Or 2012, très prochainement des Glenair et plus si affinités Complice

Coordonnées

Opus 51 : 18 rue du vieux four
51370 CHAMPIGNY (Reims)

03.26.86.08.97

Du mardi au samedi
9h-12h / 15h-19h

Vous êtes ici : Accueil Le Blog