mardi, 20 mai 2014 08:01

Fonel Appassionata : le test

Évaluer cet élément
(17 Votes)

Le préamplificateur-phono Fonel MM et MC se présente dans un superbe châssis anti-résonnant lourd et stable. Il est équipé de lampes et de transformateurs spécialement étudiés pour transmettre l'émotion musicale...


Musiques écoutées :

  1. Stravinsky - Le sacre du printemps Cleveland Maazel Telarc
  2. Brahms - Un requiem allemand Vienne Giulini DG
  3. Tchaikovky - Symphonie 6 Leningrad Mrawinsky DG
  4. Berlioz - Symphonie fantastique Boston Munch Living Stereo
  5. Mendelssohn - Octuor op.20 St Martin in the field Philips
  6. Prokofiev - Alexandre Newsky Londres Abbado DG
  7. Borodine - Quatuor n°2 quatuor Borodine Decca
  8. Moussorgsky - Tableaux d’une exposition Chicago Reiner Living Stereo
  9. Bill Evans - at the Montreux jazz festival Verve
  10. Keith Jarret - the Koln concert ECM
  11. Codona - 1 et 3 ECM
  12. Kari Bremnes - “Reise” enregistrement public
  13. Pink Floyd - The final cut Pathe Marconi
  14. Et plein d’autres, pour le plaisir, pendant 15 jours d’écoute purement vinyle, ce qui ne m’était pas arrivé depuis de nombreuses années …


Evidemment, il y a maintenant de nombreuses années (plus de 45 ans…) que j’écoute du vinyle. De plus, je n’ai jamais arrêté, le CD venant en complément à partir de 1991.
Au fil du temps et des platines, j’en suis arrivé à une Le Tallec Stad S avec un bras Unitrac 1 et un SME 3012. Le SME me permet de tester et de changer relativement rapidement de cellules. Ensuite, celle considérée comme la meilleure du moment est installée sur l’Unitrac 1.

Au fil des années et des écoutes (et des moyens grandissants) je me suis « spécialisé » sur les bobines mobiles (MC).
Actuellement sont encore fonctionnelles deux Mayware, une MC4 et une MC7V, une DL103, une Supex 900 et une Benz ACE, soit deux cellules demandant une charge d’environ 40 ohms (DL103, ACE) et trois autres une charge d’environ dix ohms.

Jusqu’à maintenant l’écoute de différent pré-pré MM ou MC m’avait amené à toujours préférer l’adaptation d’impédance des MC par un transfo : meilleure dynamique, meilleur rapport S/B, surtout pour les dix ohms dont l’adaptation purement électronique est toujours un problème.
Actuellement j’ai donc plusieurs transfo, deux pré-pré MM fixe en impédance (un à JFET, un à ampli op) et un pré-pré à tubes à impédance variable (10 ohms à 47 k, 10 valeurs), donc universel (MM, MC) qui me permet, en plus, de « dégrossir » l’impédance de charge optimale des cellules essayées.
Jusqu’à présent les différents pré-pré que j’avais pu essayer apportaient leurs propres « couleurs » sonores, images et dynamique plus ou moins prononcées et si certains m’ont plu, aucun ne m’a amené à l’achat.
Mon premier contact avec l’Appassionata a tout de suite confirmé tout le bien que je pense des produits Fonel et cette première impression m’a poussé à ramener l’appareil chez moi.
L’Appassionata qui m’a été confié est un modèle muni d’un interrupteur MM/MC, mais il existe en version soit MM "Sonata", soit MC "Symphony".
En MC l’entrée est équipée de transfos et c’est un pré-pré à tubes. N’ayant pas voulu l’ouvrir je ne saurais dire si ces transfos sont « made in Fonel » ou sous-traités. L’Appassionata « MC » est optimisé pour la Benz Wood, donc 40 ohms. La partie électronique comprend cinq tubes. Comme toujours la finition est exceptionnelle. La première prise en main est sidérante par son poids conséquent (largement aussi lourd qu’un intégré de deux fois cent watt). On n’a pas dû lésiner sur les alimentations HT et BT.

L’écoute proprement dite a été effectuée sur plusieurs jours et avec la Benz ACE, après vérification qu’en MC, l’optimisation d’impédance était bel et bien à 40 ohms (la Supex était sur amortie et son côté vivant étouffé).
Ce qui frappe d’emblée, c’est la profondeur, la qualité de l’image stéréophonique, la richesse des détails (surtout des micro-détails) et l’incroyable définition qui va avec. On se retrouve au plus près de la musique grâce à une beauté des timbres sidérante.

Puis au fil des disques écoutés, on découvre un grave exceptionnel de tenu, de profondeur et de différenciation des hauteurs tonales (timbales et percussions du Sacre). Malgré ses tranfos d’entrée, aucune limitation de bande passante dans le grave, visiblement Fonel a fait l’impasse sur les risques de « rumble » et c’est tant mieux !
On remarque aussi un aigu chatoyant et très diversifié qui permet de reconnaître les différents timbres des cymbales (jazz).
La dynamique est « Kolossal » mais naturelle, la montée en puissance des orchestres symphoniques est sidérante. On retrouve ici la « vie » donnée par des tubes bien utilisés.
Mais ce qui est également stupéfiant c’est de découvrir des micro-détails passés inaperçu jusqu’à maintenant sur des disques hyper connus. C’est incroyable la richesse des vinyles dont une partie passe à la trappe avec d’autre pré-pré pourtant, soi-disant, sophistiqué et porté aux nues par les revues …
Nous sommes en 2014 et le vinyle n’a pas encore fini de nous étonner.
Vous aurez compris que, pour moi, cet Appassionata est incontournable pour tout amateur de lecture vinyle et que je connais maintenant mon prochain achat …

Remarque : J’ai effectué également des écoutes en position MM avec un transfo externe et la Supex 900 et j’ai retrouvé les mêmes impressions
 
lundi, 19 mai 2014 22:46

Munich vu par un passionné

Évaluer cet élément
(7 Votes)

Et voilà, Munich c’est fini !

Même quand on en a entendu parler, on est ébahi par l’ampleur de ce salon : 3 hall immenses et 140 salles d’écoute réparties sur 3 étages ; monstrueux ! Et quand j’écris salle d’écoute, ce n’est pas un euphémisme, les salles permettent vraiment une écoute, les exposants se sont investis et dans le placement et dans la déco et en ajoutant, parfois, des panneaux acoustiques. En plus, un respect des autres avec des écoutes à volume normal, « domestique », et non style « tecknival ». Même dans les hall certains exposants avaient prévu des espaces dédiés (là, par contre, des parois amovibles très minces) pour pouvoir, quand même, avoir une idée de leurs produits. Deux jours et demi, de l’ouverture à la fermeture du salon, ont été justes pour tout voir et écouter.

Évidemment, dans une telle débauche de matériels, il y a de bonnes surprises. Je ne vais parler rapidement que des véritables coups de cœur (les miens, qui sont purement subjectifs et j’assume). La première agréable surprise, c’est le nombre de platine vinyle, quasiment une par stand et pas des Teppaz. Donc, dans l’ordre de la visite et sans tenir compte des tarifs astronomiques, première très belle écoute chez Orpheus+Kharma, tout est là et l’on prend plaisir à s’asseoir quelques minutes. Chez Griphon, l’écoute de leur haut de gamme fonctionne également très bien, comme d’habitude. Fischer und Fischer+Burmeister, un grand plaisir à savourer la musique qui nous est offerte, là aussi, c’est très agréable. Chez Martin Logan, on découvre les nouvelles « Statement » et pour une fois la fusion grave-cellule électrostatique est réussie, cela fonctionne, mais il y a toujours un peu de manque d’énergie pour les cellules mais je reconnais ne pas être un fan de ce style de reproduction.
Et, enfin, ce qui restera pour moi l’écoute du salon je l’effectue chez Backes und Muller. Cette marque est vraiment exceptionnelle, dommage qu’en France on n’apprécie guère les enceintes actives et qu’il n’y ait donc pas de distribution. Et pourtant nous n’avons écouté que le milieu de gamme (BM20 le jeudi, BM8 le samedi. Et oui, j’y suis allé 2 fois, et c’est le seul !).

Pour les Avantgarde, dont j’apprécie le « look » mais pas forcément l’écoute, il y en avait une correcte chez Fona Accoustica qui utilisait un couple de Basshorn accompagnant une paire de Trio. Ecoute beaucoup plus intéressante que chez le fabricant, comme quoi …

Dans les systèmes «abordables », un bon moment passé chez Totem, en présence du concepteur. Les enceintes étaient alimentées par une intégrale Accutics Arts. Enfin chez Elac+Primare, une bonne écoute et un bon exemple d’un système domestique à tous les niveaux (prix et encombrement de l’ensemble).

A, au fait, il y avait quand même du grand n’importe quoi avec Magico qui avait ramené des USA son gros système à pavillon, mais avec des HP conventionnels, censé représenter, je suppose, la maîtrise de la marque, leurs démonstrateurs nous ont imposés un festival de percussions style danse de la pluie (en effet il ne faisait pas beau à Munich ce jour là),en plus à fond la caisse histoire de nous en mettre plein les oreilles, sachant que tout le monde n’écoute que ça chez lui ! Nul ! Quel gâchis !

Et voilà, c’est fini, mais quel pied, quels souvenirs ! Merci Frédéric de m’avoir emmené et permis d’assister aux journées professionnelles. Et pour terminer, rassurons nous, plusieurs constructeurs nous ont avoués que Londres n’était pas mieux que Paris.

lundi, 19 mai 2014 11:21

High End Munich 2014

Évaluer cet élément
(5 Votes)
Salon Haute-Fidélité de Munich 2014. reportage photo ici : PHOTOS.

Comme tous les ans ce magnifique salon propose aux aficionados de la Haute-Fidélité que nous sommes de découvrir, de voir, de toucher de superbes et extraordinaires produits.

mercredi, 14 mai 2014 07:08

Onix XIA160SE

Évaluer cet élément
(9 Votes)
En écoute au magasin le magnifique amplificateur intégré Très Haut de Gamme Onix XIA160SE habillé de son chassis en bois laque de Chine du plus belle effet.
Alimentant les non moins musicales Xavian Virtuosa, cet amplificateur étonne par sa limpidité et son évidence musicale. Sa tenue dans le grave est remarquable et sa restitution des timbres est d'une très grande fidélité ; une très belle réussite du trio anglais-italien-chinois.

Principales Caractéristiques :
  • Réponse en fréquence : 8Hz-55KHz (-1) dB
  • Rapport Signal / Bruit :113dB (A weighted)
  • THD : 0,003% (3W/8ohm)
  • Sensibilité d’entrée: 830mV/47Kohm
  • Séparation des canaux :>>92dB
  • Puissance : 2 x 160 watt (8 Ohm) – 2 x 300 watt (4Ohm)
  • Alimentation : 2 x 600 va
  • Transistors Sanken réputés pour leur très grande musicalité.
  • Dimensions ( l × p × h) : 460 x 468 x 185 mm
  • Poids : 24,5 kg
  • Lien boutique Opus 51 : Onix XIA 160se
vendredi, 18 avril 2014 11:54

Fonel : Un système de Rêve

Évaluer cet élément
(15 Votes)
Je ne résiste pas à la tentation de vous présenter le système Haute-Fidélité qui, chaque jour, nous procure d'immenses émotions musicales. N'hésitez pas, vous êtes champenois ou simplement de passage dans la cité des Sacres, venez écouter un peu de musique dans des conditions exceptionnelles.

Un système de rêve pour mélomane ultime !

Amplificateur : blocs mono hybrides en Classe A Fonel Royal 
Préamplificateur : à lampes Fonel Renaissance 
Préamplificateur Phono : à lampes MM et MC Fonel Appassionata
Platine Vinyle : Transrotor Dark Star
Enceintes : AudioSolutions Rhapsody 200
Cables : Studio Connections Platinum
jeudi, 17 avril 2014 10:19

Edwards Audio : Apprentice

Évaluer cet élément
(9 Votes)
Cette nouvelle platine Début de Gamme, signée Edwards Audio apporte tout le savoir-faire du "mage" britannique dans l'élaboration de platines vinyles dîtes budget. L'Apprentice, parce-que ainsi elle se nomme, est en écoute, elle est livrée avec une cellule Zephir C50, beaucoup plus dynamique que la Rega Bias, un couvre plateau en liège et un capot anti-poussière. Une très bonne affaire pour un tarif serré d'environ 320 euros ttc.
mercredi, 16 avril 2014 12:16

Fonel : Appassionata

Évaluer cet élément
(9 Votes)
Le pré-phono Haut de Gamme conçu par Fonel est en écoute... Une promesse d'émotions !

Après la digestion de quelques faces de vinyles, The Cure, Boris Godounov, un peu de funk, l'impression qui en ressort est : Musique. Cet élément Hi-Fi est très étonnant, il se fait oublier et nous laisse en rapport intime avec les musiciens... Une découverte !

Vivement l'écoute d'une cellule MC plus haut de gamme... J'en bave d'avance.

Système vinyl écouté :
Bras : SME série V
Cellule : MC à haut niveau Blue Point Special EVO III
lundi, 14 avril 2014 14:40

Acoustic Signature Wow! : rappel

Évaluer cet élément
(5 Votes)
Je sais, en soi, ce n'est pas une "news" mais comment résister aux charmes de cette platine Acoustic Signature Wow! hors du commun.

http://www.opus51.fr/le-blog/item/537-acoustic-signature-wow-le-test


samedi, 12 avril 2014 11:02

Aurelia : le site français

Évaluer cet élément
(7 Votes)
La marque finlandaise Aurelia est fière de vous présenter son nouveau site Internet tout en français :


mercredi, 09 avril 2014 13:02

Edwards Audio

Évaluer cet élément
(10 Votes)
Les platines vinyles et les électroniques Edwards Audio arrivent en France. Ce fabricant anglais a pris exemple sur Rega et propose une gamme de produits Haute-Fidélité à prix très compétitif et à la musicalité exacerbée.
Ici en photo l'amplificateur intégré Apprentice IA dont le prix de 750 euros ttc en font une des merveilles du marché de l'audio en 2014 :

Spécifications :
Puissance : 2 x 50 w. sous 8 ohms et 2 x 80 w. sous 4 ohms
Bande passante : 20 - 20.000 hz +/-1.5 db
Distorsion THD  : <0.005% 1kHz
Rapport signal/bruit : 1W - A Wtd -83dB
Dimensions LxHxP :  218 mm x 87.5mm x 325mm
Poids : 4 kg
Options :
- carte phono MM
- carte DAC 24-192 kHz et USB asynchrone
jeudi, 03 avril 2014 11:29

Neutral Audio Cable DREI

Évaluer cet élément
(5 Votes)
Nous avons en test depuis quelques jours les câbles de modulation, en version XLR et en version RCA, Neutral Audio DREI. Les résultats d'écoute étonnent, la technologie employée est hors du commun, pour en savoir un peu plus : http://www.neutralaudio.com/en/cabledrei.htm

Pour les tarifs, pour ceux que nous avons en test, le RCA "one box" est à environ 1.000 euros et le XLR "two box" à 1.350 euros.
mercredi, 02 avril 2014 14:49

Cabasse Bora

Évaluer cet élément
(10 Votes)
Pour compléter nos gammes d'enceintes bibliothèques, notre dévolu s'est porté sur la Cabasse Bora, seule enceinte compacte du marché équipée d'un 21 cm permettant une précision et une définition des basses fréquences le tout avec un rendement plus que correcte. Cela qui devrait autoriser une écoute à faible niveau très dynamique.
 
"Après Caravelle et Goélette 500, les premières 3-voies compactes équipées d’un woofer de 21 cm qui équipent toujours de nombreux studios professionnels et des amateurs avertis de par le monde, Cabasse présente avec Bora un nouveau moniteur encore plus étonnant.
Il ajoute aux performances dynamiques et spectrales de ses ainés une aisance et un confort d’écoute inconnus jusqu’alors.
Le médium-tweeter coaxial BC13 et le nouveau woofer de 21 cm à membrane Duocell apportent non seulement la précision analytique et la capacité dynamique attendues d’un moniteur mais également grâce à une bande passante étendue et une directivité parfaitement contrôlée l’image stable et profonde sur une zone d’écoute large propres aux enceintes coaxiales de la marque." (Cabasse)


Spécifications :
  • Type : 3 voies
  • Fréquences de coupure : 800 et 4400 Hz
  • Réponse en fréquences : 52 - 23 000 Hz.
  • Efficacité (1 W/1m) : 90 dB
  • Impédance nominale : 8 Ohms
  • Haut-parleur d'aigu-medium : coaxial BC13
  • Haut-parleur grave : 21MD20LB (21 cm) - Technologie Duocell
  • Dimensions (L x H x P) : 500 x 270 x 330 mm - Poids : 15 kg
  • Prix : 2.500 euros la paire
dimanche, 30 mars 2014 17:43

Xavian XN125 Junior : le test

Évaluer cet élément
(9 Votes)

"L'harmonie est la combinaison judicieuse de divers éléments afin de créer un Tout. Nos créations sont en constante évolution et amélioration afin de poursuivre la conquête de la Musique. Le souci maniaque du détail démontre la passion que nous avons de notre travail. Depuis 1995, notre mission est de construire des enceintes acoustiques d'un très haut niveau d'exigence, utilisant des matériaux et composants d'origine italienne ou scandinave. Nous avons, maintenant, la chance que nos produits soient distribuées et appréciées dans le monde entier." (Roberto Balertta, fondateur de la marque Xavian)


Xavian XN125 Junior se présente comme une enceinte bibliothèque de taille et volume modeste (285 x 180 x 275 mm). Elle est équipée de deux haut-parleurs de marque Scan-Speak, un basses/madium de 15 cm conçu en collaboration avec la société Xavian et un tweeter "Ring Radiator" qui combine les avantages des technologies à dôme et "planar". Leur finition en vrai placage bois est exemplaire. Ces enceintes sont fabriquées à la main en République Tchèque

Spécifications techniques :

Systeme 2 voies accordée en bass-reflex
Cabinet : 22 mm MDF fait main doublé d'une absorption bitume
Bande passante (-3 dB dans l'axe) : 49 - 30000 Hz
Connecteurs : 1 paire acceptant câbles nus, fourches et bananes exclusivité XAVIAN
Impédance nominale : 4 ohms
Fréquence de crossover (entre les deux hp) : 2600 Hz
Sensibilité ( 2V / 1m) : 86 dB
Puissance d'amplification recommandée : 30 - 120 W
Poids : 8 kg


Musiques écoutées :

  1. CD - Rock Candy Funk Party - Octopus-e (Takes New Yorkl - Provogue 2014)
  2. CD - John DeFrancesco - House Of the Rising Sun (Jazz goes Pop - HighNote 2008)
  3. HD - Conspirare - Motherless Child (Sing Freedom African American Spirituals - HM 2012)
  4. CD - Gov't Mule - Captured (Shout! - Provogue Records 2013)
Quel son ! Rock Candy Funk Party est un super groupe composé de musiciens rock, jazz d'exception (pour en savoir plus un petit clic ici). Le son que nous retransmet les petites bibliothèques Xavian XN 125 Junior fixées à leurs pieds Xavian est ahurissant de puissance, de fermeté et de détails. une révélation ! Certes l'infra-basse est absente mais le reste de la bande passante de 70 Hz à 20.000 Hz est bien présent sans aucune boursouflure, avec une très belle linéarité. Sur cet enregistrement "live" la scène sonore reconstruite (?) par l'ingénieur son est profonde et large, les instruments respirent et nous suivons ce concert exceptionnel avec un grand bonheur.

Tout autre registre qu'est l'interprétation des "Portes du Pénitencier" par l'organiste (électrique) jazz John DeFrancesco. Les points importants à remarquer dans cet enregistrement, ce sont les attaques des notes par l'orgue électrique qui contrairement à son grand frère acoustique (?) impose des transitoires difficiles à reproduire pour des enceintes médiocres, elles doivent être riches en harmoniques et franches sans bavure, les Xavian XN 125 Junior excellent à cet exercice. Elles sont rapides, enjouées et riches en matière.

Le choeur américain Conspirare est parmi ce qui se fait de mieux aujourd'hui, leur interprétation du Spiritual Motherless Child est de toute "beautée". Les Xavian XN125 Junior rendent justice à la dynamique du choeur du tripe piano de l'introduction aux triple forte de la soliste. La qualité des voix nous est retransmis avec beaucoup de réalisme. Ici nous ne distinguons aucun tassement de la dynamique, seul l'infra basse est en retrait, en ajoutant le caisson Xavian New Basso, la différence à l'écoute est flagrante surtout quant au niveau de la scène sonore qui gagne énormément en profondeur et en largeur, les murs du salon d'écoute disparaissent.


Au vu de leur tarif, nous ne voyons pas ce que nous pouvons demander de plus au Xavian XN125 Junior, à notre connaissance et en toute objectivité leurs seules concurrentes que nous leur connaissons sont les Aurelia Magenta qui proposent une écoute plus analytique mais moins distinguée.

Si vous recherchez de très bonnes enceintes bibliothèques alors vous devez écouter les Xavian ! 

 
 


Le Système d'écoute :

Amplificateur : Onix A65
Sources : Onix cd15a
Enceintes : Xavian XN125 Junior
Câbles de modulation : Studio ConnectionsMonitor RCA
Câble Numérique : Studio Connections Monitor
Câbles HP : Studio Connection Monitor
Cable secteur : Studio Connections Power Carbon (ampli et source)
 

Les Notes :

Fabrication : 17/20
Image : 15/20
Timbres : 15/20
Dynamique : 15/20
Transparence : 15/20 
Qualité/Prix : 18/20
jeudi, 27 mars 2014 10:18

Onix A65 : le test

Évaluer cet élément
(26 Votes)
L'amplificateur stéréo Onix A65 nous arrive tout auréolé de son titre Diapason d'Or 2013, nous regardons la bête dans les... boutons, elle a fière allure, sa construction est irréprochable en sera t'il de même de sa musicalité ?



Spécifications techniques :

Conception interne : Double mono
Composants : Transistors de puissance Sanken / Condensateurs Nichicon Gold Tune (4x10 000uF/63v) / Diodes 8 x MUR8100 / Transfo torique 420VA
Séparation pré-ampli / ampli : Oui (entrée By-pass)
Puissance : 2x66 Watts RMS sous 8 Ohms / 2x125 Watts sous 4 Ohms
Taux de distorsion : < 0,003 %
Rapport Signal/Bruit : >91 dB
Bande passante : 10 Hz - 30 kHz
Entrées Audio : RCA (x6, dont Bypass)
Sorties Audio : RCA / Casque
Sortie Haut-Parleurs : 1 paire d'enceintes
Télécommande : Télécommande fournie
Dimensions (L x H x P) : 430 x 109 x 401 mm
Poids : 10,5 kg


Musiques écoutées :

  1. CD - Thomas Newman - Grand Bazar istanbul (Skyfall - Sony 2012)
  2. HD - Karl Seglem - Aret Hallar (Norskjazz.no - Ozella 2013)
  3. CD - A. Vivaldi - Concerto pour violon RV 234 (D. Hope et le Chamber Orchestra Of Europe - DG 2008)
  4. CD - Gov't Mule - Captured (Shout! - Provogue Records 2013)
 
A défaut de regarder un film, pour débuter ce test, écoutons la Bande Originale du James Bond 007 Skyfall et surtout son tout début qui décrit une course poursuite ahurissante dans le Grand Bazar d'Istanbul où on peut entendre quelques instruments typiques de l'orient. Fermons les yeux et les enceintes disparaissent, la musique envahit l'auditorium, il y en a un peu partout, du vrai 70 mm sonore. Les graves abyssaux sont très bien gérés par  cetamplificateur qui tient à merveille les enceintes. Malgré le haut volume sonore de l'écoute nous ne percevons jamais d'agressivité dans le haut du spectre, deux très bons points à mettre au crédit de l'Onix A65.

"Aret Hallar" du saxophoniste norvégien Karl Seglem propose une introduction à la l'archet de la Contrebasse d'une beauté surprenante sur un thème folklorique typique des pays nordiques. Il se poursuit par l'arrivée de la batterie, du saxophone et du piano. Cet enregistrement est magistral (ici en version Haute Définitiion, distribué par Linn) de par la qualité des timbres et la dynamique qu'il restitue. L'amplificateur Onix A65 ne se plaint pas et nous délivre, en particulier sur les impacts de la caisse claire et des toms de la batterie une énergie hors du commun proche (sic) de la "vraie vie". Quant aux timbres, il semblent eux aussi véridiques. Le saxophone est à la foi suave et vigoureux, le piano boisé et métallique, la contrebasse tout en rondeur et fermeté. Une réussite !
 
A l'écoute du concerto de Vivaldi interprété par la star Daniel Hope et son Gagliano de 1769, nous sommes émerveillés par les couleurs de ce magnifique instrument équipé de cordes en boyaux filées de métal. Cet enregistrement nous offre, via l'amplificateur  Onix A65, un pur moment pure instant d'émotions musicales, la musique de Vivaldi coule avec bonheur et joie de vivre.

Faut-il encore présenter le groupe américain Gov't Mule, ce jam band issu des rangs des Allman Brothers ? Ici, nous changeons de registre et nous essayons à la musique électrique (sic), guitares, Warren Haynes, un régal, claviers, basse électrique et batterie. L'amplificateur de conception anglo/italienne est toujours autant à son aise, son énergie, en réalité, la grande qualité de son alimentation (420 va pour 2 x 65 w., il y a de la marge) lui permet de tenir avec facilité les enceintes même de belles colonnes comme les AudioSolutions Euphony 140 qui restituent sans broncher le 40 Hz.  Rien n'est brouillon, tous les instruments trouvent leur emplacement et cela respire, nous pouvons nous amuser à suivre les méandres de la basse parmi les coups de grosse caisse. Là encore un sans faute pour l'Onix A 65

Pour conclure, nous pouvons affirmer sans crainte et arrières pensées que l'amplificateur Onix A65 représente ce qui existe de plus performant, de plus musical, de plus neutre dans une gamme de prix allant de 1.500 à 2.500 euros. Il est très agréable à écouter sur tous les types de musique, de Vivaldi à Daft Punk. Il est, à ce jour, pour nos oreilles, sans concurrence, que ce soit un Naim, un Roksan, un Marantz... aucun n'affirme cette neutralité, ce dynamisme et surtout cette bande passante virtuose.


Le Système d'écoute :

Amplificateur : Onix A65
Câbles de modulation : Studio Connections Reference + RCA
Câble Numérique : Studio Connections Reference +
Câbles HP : Studio Connection Monitor
Cable secteur : Studio Connections Power Carbon (ampli et source)
 

Les Notes :

Fabrication : 15/20
Image : 15/20
Timbres : 15/20
Dynamique : 15/20
Transparence : 15/20 
Qualité/Prix : 18/20