Notez cet article
(10 Votes)
NAD D1050 : nouveau DAC - 3.3 out of 5 based on 10 votes
"De dimensions extrêmement compactes, le convertisseur numérique‑analogique Nad D1050 se présente sous la forme d'un carré presque parfait, à l'esthétique sobre et élégante avec sa robe noire, signée du designer anglais David Farrage. Un bouton pour le contrôle du volume, en plus d'un afficheur frontal LED, sont présents.

Équipé d'un convertisseur Delta Sigma 192 kHz/24 bits, de deux entrées optiques et deux coaxiales associées à une sortie stéréo RCA (asymétrique) et une XLR (symétrique), il offre de nombreuses possibilités pour améliorer le rendu sonore des sources audio numériques. Le Nad D1050 est également équipé d'un port USB asynchrone permettant d'accéder à des fichiers musicaux stockés sur un ordinateur. Il se transforme ainsi en une « super » carte son, idéale pour profiter d'une bibliothèque iTunes, du streaming musical (Deezer, Spotify…), et même des fichiers qualité Studio Master proposés par certains services ultra‑qualitatifs comme Qobuz en France.
Enfin, dernier atout du Nad D1050, un amplificateur et une sortie casque intégrés afin de profiter de ses morceaux musicaux préférés en toute discrétion.

En vente dans notre boutique internet : http://www.opus51.fr/boutique/opus51-dac/421-nad-d-1050.html

Rappel des caractéristiques clés du Nad D1050 :
• Fréquence d'échantillonnage : 44,1/48/88,2/96/176,4/192 kHz
• Résolution : 16-24 bits
• Rapport signal/bruit : 115 dB
• THD (1 kHz) : 0,001%
• Niveau de sortie RCA : 2 V

Notez cet article
(9 Votes)
Rega Aria MM/MC - 4.4 out of 5 based on 9 votes
En écoute depuis... maintenant, le tout nouveau pré-ampliphono pour cellules MM et MC du constructeur anglais REGA (http://www.opus51.fr/boutique/les-pre-phono/414-rega-aria-mmmc.html). 
Premières impressions après 2-3 heures d'écoute, beaucoup de subtilité dans les détails, belle dynamique, rendu très vivant. A approfondir par la suite...
Notez cet article
(11 Votes)
Xavian Delizia - 4.5 out of 5 based on 11 votes
Les Xavian Delizia (En vente ici), dernières créations de Roberto Barletta, sont en écoute. Leur simplicité n'a rien a envier à leur grande musicalité. Pour un budget de 850 euros la paire, le mélomane est gâté. Certainement l'enceinte colonne la plus intéressante à écouter, à déguster dans cette gamme de prix.

Ici, elles sont accompagnées de l'amplificateur Rega Brio-R (http://www.opus51.fr/boutique/opus-51-amplificateurs/130-rega-brio-r-2-x-50-w.html) et des câbles BlackRhodium Twist (http://www.opus51.fr/boutique/enceintes/368-black-rhodium-twist.html).
Notez cet article
(5 Votes)
Roksan Xerxes 20plus : le test - 5.0 out of 5 based on 5 votes
Depuis 30 ans Roksan améliore sa superbe platine vinyle Roksan Xerxès 20. Aujourd'hui le version Plus assure un niveau de performance digne des platines les plus onéreuses (Linn, Rega, Clearaudio).
La finition de la Roksan, contrairement à certains produits cités ci-dessus est assez exceptionnelle. Dans sa robe Mahogany laque piano, cette platine est l'un des plus beaux objets HiFi que nous connaissons. Enfin ceci n'est que notre avis Sourire

Musiques écoutées :

  1. The Beatles : Let it Be (Let It Be - Apple Records 1970)
  2. Police : Spirits in the Material World (Ghost in the Machine - A&M Records 1981)
  3. G. Mahler : Des Knaben Wunderhorn (Norman, Shirley-Quirk, B. Haitink - Philips 1976)
  4. Carl Nielsen : Symphonie n° 4 (Karajan - OPB - DG - 1982)
Nous sommes bien éloigné de l'écoute proposée par la platine Transrotor Dark Space (http://www.opus51.fr/le-blog/item/435-transrotor-dark-star-le-test), ici, le système joue toute en subtilité, en finnesse, en précision. A l'écoute du titre Spirits in the Material World du groupe anglais Police, nous sommes étonnés par la présence mélodieuse de la basse de Sting, qui, nous seulement, se sert de son instrument comme d'une percussion mais qui par moment le fait chanter avec grâce.
L'écoute des Knaben Wunderhorn, dans la superbe interprétation de Jessye Norman et Bernard Haitink à la tête de son somptueux orchestre néerlandais, fascine par la qualité des timbres, par la micro-dynamique au sein de l'orchestre et par la présence de la Diva.

De nombreuses autres écoutes ont été réalisées, entre autre lors du test à venir du tout nouveau pré-ampli phono Rega Aria (http://www.opus51.fr/boutique/les-pre-phono/414-rega-aria-mmmc.html). Pour nous, cette Roksan représente, certainement, pour un budget somme toute encore réaliste, l'une des sources les plus musicales du marché, la fluidité du chant musical, les détails d'une précision inouïe, la réalité de l'écoute font de la Xerxès (http://www.opus51.fr/boutique/les-platines-vinyles/293-roksan-xerxes-20-plus-tabriz.html) une très belle table de lecture à associer à une bonne cellule MC et à un très bon préampli-phono.


Le Système d'écoute :

Amplificateur : 
NAD M2
Sources : Roksan Xerxes 20Plus avec préphono Project Phono Box RS et une cellule MC Haut Niveau Sumiko Blue Point n°2
Câbles de modulation  : KimberKable KS1036
Câbles HP  : BlackRhodium ACT 3 DC++
Straps : Studio Connections (une merveille !)
Cable secteur : Studio Connections Power Carbon (source)
Filtre secteur : Isotek Titan

Notes  :

Fabrication : 17/20
Image : 15/20
Timbres : 15/20
Dynamique : 15/20
Transparence : 15/20 
Qualité/Prix : 15/20
Notez cet article
(6 Votes)
Studio Connections : les straps - 4.2 out of 5 based on 6 votes
Vous possédez des enceintes équipées de double borniers pour les câbles. Vous possédez des câbles pour enceintes de qualité. Vous ne voyez pas l'intérêt de passer au bi-cablage et dans 80% des cas vous avez raison.
Studio Connections a pensé à vous. Leur solution, la solution des straps de qualité. Pour moins de 80 euros le jeux de quatre straps, vous solutionnez le problème et redécouvrez vos superbes enceintes acoustiques.
Notez cet article
(11 Votes)
Pro-Ject Phono Box RS - 4.0 out of 5 based on 11 votes
Depuis quelques semaines nous possédons en écoute, au magasin, une superbe petite Box qui fait chanter nos nombreuses, très nombreuses, trop nombreuses galettes noires.
Ce pré- phono est compatible avec les cellules MM et MC. Il permet de paramétrer le gain en fonction de la cellule utilisées de 40 à 66 dB, via un sélecteur en façade. L’impédance est ajustable en façade par un potentiomètre gradué, qui permet de peaufiner le réglage à l’oreille. Par le biais de Switch il est aussi possible d’ajuster la charge capacitive de 100 à 520 pF.
À l’arrière de l’appareil on trouve les traditionnelles prises RCA en entrée et en sortie, mais aussi des connectiques XLR commutables par un poussoir. N'oublions pas l'interrupteur en façade permettant la sélection de la courbe correctrice à utiliser ; RIAA ou DECCA ! et le filtre subsonic. L’architecture interne est entièrement symétrique et double mono !
Le choix des composants est de tout premier ordre. L’égalisation est entièrement passive pour conserver un signal le plus propre et neutre possible. Même le châssis et la façade proposée en aluminium noir ou silver, ont été spécialement pensés pour réduire au maximum les perturbations électromagnétiques et éviter les effets microphoniques. Comme tous les nouveaux produits Pro-Ject Phono Box est équipé d’une alimentation en courant continue (DC) de +/- 18V. Celle-ci garantie un courant de qualité et une stabilité supérieure aux alimentations traditionnelles.

La restitution du Pro-Ject Phono Box, testé avec des cellules Sumiko (Pearl, Blue Point 2, Evo3) est dynamique, transparente, vivante et fluide avec une bande passante équilibrée et étendue. Dans cette gamme de prix il nous semble impossible d'obtenir de meilleurs résultats. Et quel régal de pouvoir écouter un vinyl DECCA de 1953 avec sa courbe d'origine, les aigus deviennent aériens et le medium riche de nombreuses informations, le son DECCA des bonnes, très bonnes années !
Notez cet article
(35 Votes)
Rega Elicit-R - 3.3 out of 5 based on 35 votes
Bientôt en écoute, le tout nouveau amplificateur intégré stéréo Rega Elicit-R. Cet amplificateur intègre le circuit de puissance du Brio-R avec plus de transistors et les bases de la préamplification discrète FET de l’Elicit II avec en plus un contrôle du volume linéaire à incréments programmables.
L'Elicit-R est équipée d'une entrée phono MM et de 5 entrées ligne. Sa configuration de l’étage de sortie est, comme celui du Brio-R, équipé d’un étage en Classe A utilisant un émetteur-suiveur à basse impédance, le tout associé avec la dernière génération de transistors Darlington SAN-KEN.


Caractéristiques Techniques
Puissance : 2 x 105 Watts sous 8 Ohms / 127 Watts sous 6 Ohms / 162 Watts sous 4 Ohms
Sensibilité en entrée pour 105 Watts sous 8 Ohms :
Sensibilité d’entrée (105 Watts sur 8Ω)
Entrées ligne (entrée 1 en mode ligne) 1-5 et record – 196mV impédance 10K
Phono (entrée 1 en mode phono) – 2mV Impédance 47K en parallèle avec 100pF
Entrée « Directe » – 760mV Impédance 50K
Gain de l’ampli de puissance – 31.6dB
Sortie « Record » – 230mV
Sortie Préamp – 930mV
Dimensions : 432 x 82 x 340 mm
Poids : 13kg
Tarif Public indicatif : 2 195 €. ttc


Notez cet article
(6 Votes)
Jean-Philippe Collard en concert - 5.0 out of 5 based on 6 votes
Hier, en fin d'après midi, à la Maison des Arts Musicaux de Saint Brice Courcelles, j'ai eu la grande chance d'assister à un beau concert du Maitre "régional", reconnu de par le Monde, Jean Philippe Collard.
Accompagné d'un fidèle Steinway, M. Collard nous a interprété des oeuvres de Fauré, Liszt, Dutilleux et Chopin.
Petite annonce : bientôt dans les bacs un enregistrement de JP Collard interprétant entre autre les 24 préludes de F. Chopin.

Notez cet article
(6 Votes)
Neat Acoustics "Les Petites" - 4.7 out of 5 based on 6 votes
Ces merveilleuses "Petites" bibliothèques, après quelques semaines d'absentes, sont de retour au magasin. A vos écoutes...Complice
http://www.opus51.fr/boutique/opus-51-enceintes/30-neat-acoustics-elite-petite-la-paire.html


Notez cet article
(11 Votes)
Pro-Ject Debut Carbon Esprit - 4.5 out of 5 based on 11 votes
Un démonstration au magasin les belles platines entrée de gamme ProJect Debut Carbon Esprit, équipée du superbe bras carbone ProJect et d'une cellule Ortofon 2M-Red.
Pour tout achat de ce produit nous vous offrons une brosse Carbon pour nettoyer vos vinyles. Profitez-en :


Notez cet article
(9 Votes)
NAD : le dac D 1050 - 3.7 out of 5 based on 9 votes
Nous les avions découvertes en exclusivité à Munich et elles viennent d'être annoncées officiellement en France. Les nouvelles électroniques NAD, série D, se composent de trois modèles, les Nad D1050, Nad D3020 et Nad D7050.

Le D 1050 est un DAC équipé d'une entrée USB asynchrone, de deux entrées optiques et de deux entrées coaxiales. Il est équipé de la "puce" conçue par Cirrus Logic CS4398 travaillant en 24/192 kHz. Au niveau des sorties, il possède classiquement une sortie stéréo asymétrique RCA et d'une sortie stéréo symétrique XLR. 
Pour terminer le tour du propriétaire, précisons que le  Nad D1050 est équipé d'une sortie casque intégré.

Son tarif : 549 euros ttc 
Son principal concurrent : Cambridge Audio Dac Magic Plus

Il nous reste plus qu'à en faire l'acquisition, l'acheter avec du bon argent et à le tester...
Notez cet article
(9 Votes)
Trigon Energy : à découvrir - 4.1 out of 5 based on 9 votes
L'amplificateur stéréo intégré Energy (2 x 70 w. sous 8 ohms) du fabricant allemand Trigon est en écoute au magasin.
Il n'y a rien à lui reprocher : énergie, dynamisme, subtilité, musicalité... Pour un budget 2.800 euros, nous savons c'est, en ces temps de crise, une somme importante, le consommateur audiophile et mélomane est respecté. Son investissement sera pérenne.
http://www.opus51.fr/boutique/61_trigon-audio


Notez cet article
(13 Votes)
Xavian Bonbonus : le test - 4.5 out of 5 based on 13 votes
"L'harmonie est la combinaison judicieuse de divers éléments afin de créer un Tout. Nos créations sont en constante évolution et amélioration afin de poursuivre la conquête de la Musique. Le souci maniaque du détail démontre la passion que nous avons de notre travail. Depuis 1995, notre mission est de construire des enceintes acoustiques d'un très haut niveau d'exigence, utilisant des matériaux et composants d'origine italienne ou scandinave. Nous avons, maintenant, la chance que nos produits soient distribuées et appréciées dans le monde entier." (Roberto Balertta, fondateur de la marque Xavian)

La Xavian Bonbonus se présente comme une bibliothèque de petite taille  (273 x 160 x 200 mm). Sa finition bois exemplaire permet à Xavian de la proposer en 8 teintes différentes afin de la marier parfaitement à votre intéreiur. Elle est équipée de deux haut-parleurs, un basses/madium de 13 cm et un tweeter soie de 25 mm. Ces enceintes sont fabriquées à la main, par des artisans, en République Tchèque.


Caractéristiques :
     - Type : bass-reflex, évents en façade
     - Bibliothèque : 2 voies
     - Sensibilité : 87 dB @ 2.83V 1m
     - Bande passante : 59-30.000 Hz 
     - Impedance : 8 om
     - Fréquence Crossover : 3000 Hz
     - Dimensions (mm) : 273 x 160 x 200 mm
     - Poids : 6 kg pièce


Musiques écoutées :
  1. Oscar Peterson Trio - You look good to me (We Get Request - Verve 1964)
  2. Pink Floyd - Another Brick in the Wall (The Wall - EMI 1979)
  3. Händel - Comfort Ye (Le Messie - Archiv produktion 1988)
  4. Dire Straits - Private Investigation (Alchemy - Warner Bros - 1983)
  5. Chantal Chamberland - Fever (This Our Time - EvoSound 2002)
  6. Daft Punk - Give Life Back to Music (Acces Random Memory - Columbia Records 2013)

Etonnantes ces bibliothèques !

L'écoute de ces superbes petites boîtes made in "Czech Republic" est très éloignée de ce que propose habituellement ce type d'enceinte à moins de 500 euros ttc la paire. Pas de bruit de caisse, des timbres fidèles, une finition exemplaire, un plaisir enjoué mais maîtrisé de retranscrire toutes les musiques. A ce jour, dans cette gamme de prix, les nouvelles Cabasse MT31 étaient nos références suivies de près par les Boston A26... Mais maintenant il n'y a plus besoin de photo finish pour départager les concurrents, les Bonbonus possèdent quelques longueurs d'avance.

Le premier mouvement de la troisième symphonie de G. Mahler est un vrai défi pour ce type d'enceintes dans cette gamme de prix... Habituellement il nous est pratiquement impossible, sous peine de déguster une purée très épaisse, d'écouter de la musique symphonique ou de l'opéra avec un tel matériel. Ici les Xavian Bonbonus, nous épatent. Nous avons pu écouter sans déplaisir tout le premier mouvement de ce chef d'oeuvre. Certes l'infra-grave était absent mais rien de réellement rédhibitoire. L'orchestre n'est pas simplifié, il reste riche d'informations, de couleurs, de dynamqiue, l'écoute s'effectue sans déplaisir.
 
Ce Pink Floyd n'est pas ma tasse de thé, je trouve la production de cet album un peu lourde, un peu surproduite ce qui enléve trop d'immédiateté, trop de vie... Là les Xavian ne trichent pas, l'hélicoptère ne fera pas trembler vos murs mais la guitare de Gilmour reste de toute beauté.

Xavian BonbonusCertes à  l'écoute de la merveille du Oscar Peterson Trio, la contrebasse manque un peu d'ampleur mais le piano n'est, quant à lui, jamais dur, jamais agressif. Merci Xavian, c'est un bel exploit car fréquemment, sur ce type d'enceinte, la main droite d'Oscar P. se transforme rapidement en calvaire.

Passons rapidement dans le dur avec l'écoute du dernier Daft Punk. Je me dois d'être franc, cette musique n'est pas mon idéal mais ici j'ai un vrai coup de coeur pour la production et les guitares de Niles Rodgers (Chic, Luther Vandross, Diana Ross, David Bowie, Madonna...). La reproduction manque un peu d'assise sonore et un peu d'ampleur, mais c'est la première fois que j'écoute ce titre sur un tel système, en effet je l'avais découvert sur les Xavian Virtuosa et le Rega Osiris ; un autre monde. Malgré ces défauts, les guitares restent vives et présentent, l'oreille goûte avec un réel plaisir au son Nile Rodgers.

Les Xavian Bonbonus sont de belles et bonnes enceintes bibliothèques précises et musicales. A aucun moment elles n'essaient de se faire plus imposantes que ce qu'elles sont mais en contre partie elles restent toujours extrêmement musicales et passionnantes. Seul bémol à prendre en compte lors de votre achat concerne le volume sonore qu'elles sont aptes à développer, ne vous attendez pas à sonoriser la cathédrale de Reims, elles chantent à merveille dans des volumes de salle inférieurs à 15 m².
 
Le Système d'écoute :

Amplificateur :
Trigon Energy, Marantz PM6004, mini chaine Denon Piccolo
Sources : T+A MP1250
EnceintesXavian Bonbonus
Câbles de modulation  : Studio Connections Reference Plus
Câbles HP  : Black Rhodium Samba
Cable secteur : Studio Connections Power Carbon (ampli et source)
Filtre secteur : Isotek Sirius 

Notes  :

Fabrication : 13/20
Image : 13/20
Timbres : 14/20
Dynamique : 13/20
Transparence : 13/20 
Qualité/Prix : 17/20
Notez cet article
(4 Votes)
Economie : la musique dématérialisée - 5.0 out of 5 based on 4 votes
 
"Amis de la musique, les grandes maisons vous ouvrent leurs magasins, et c’est l’Eldorado de la musique virtuelle qui s’offre à vous !
Comme vous, je reçois presque chaque jour des offres mirifiques : on m’informe, on se soucie de mon confort, on veille à ma sécurité. Plus la peine de sortir dans la rue et d’affronter ses périls pour acheter l’album nouveau-né d’un(e) artiste que j’aime, Universal by iTunes et autres marchands d’airs, annoncent que cet album vendu 19 € (mais 16,50 € en prix de lancement à la Fnac ou chez un distributeur survivant) je peux le recevoir direct dans mon ordi, (c’est facile, juste une formalité) pour 1,29 € le titre. Alors, pourquoi s’en priver… Mais voyons ça de plus près : il y a treize chansons, soit 16,77 € en tout, je n’ai certes pas à payer le ticket de métro ou l’horodateur, d’accord, mais… Mais, je n’ai ni livret, ni galette laser, ni boitier, donc… J’ai comme dans l’idée que je me fais un peu arnaquer. Bien sûr, si j’ai une imprimante, des boitiers vierges, si je vais chercher les infos sur le web et me bricole un livret, mal foutu d’accord, j’aurais mon CD physique. A quel prix au total ? ! Ça me coûtera, je le sais, un peu moins si j’achète le tout en mp3, dans les 10 à 11 €. Mais en mp3…
Triste compensation : je ne suis pas le seul à être arnaqué. Avec le CD classique, en digipak, avec livret, l’artiste auteur va percevoir en moyenne dans les 10% du prix d’achat. Dans les nouveaux circuits de ventes numériques, c’est 5,1% (source Adami). L’acheteur paye aussi cher pour un produit dématérialisé que pour un vrai album, mais l’artiste perçoit deux fois moins… Dites, Monsieur Rascal Nègre, d’Univers sale, vous prenez les acheteurs pour des con… sommateurs idiots ?? Si ce n’est pas le cas, c’est bien imité. Plus de frais de stockage, ni d’acheminement ni de réalisation de livret, et le prix reste le même. Y’a comme un défaut, dirait Fernand…

Sidérante cohérence du i-commerce : allons sur Amazon, l’Attila du bizness (là où il passe, les petits commerces ne repoussent pas !), et faisons mine de s’intéresser à… Tiens, la dernière galette de Zaz ! Je lis.
« Recto Verso » Zaz | Format : CD Prix 16,99 € livraison gratuite
2 neufs à partir de 14 €, 1 d’occasion à partir de 16,50 €
Télécharger immédiatement en MP3 pour EUR 8,99.
Si la deuxième ligne vous semble étrange, « 2 neufs à partir de 14 €, 1 d’occasion à partir de 16,50 € », si vous n’y comprenez que dalle, revoyez le sketch de Fernand Raynaud, Les oeufs cassés. Ça a ne vous éclairera pas forcément, mais ça vous fera rire cinq minutes.
Autre détail rigolo, quoi que… Dans les contrats d’artistes, il y a des abattements divers (pour la casse des vinyles, les frais de stockage, les retours, et autres menus désagréments…) qui justifient un abattement sur les droits, ça peut se défendre. Mais quand il n’y a plus de support physique, y’a rien qui se casse, rien qui se perd tombé du camion, rien qui se noie dans une inondation, rien à retourner. Néanmoins ces abattements sont toujours en vigueur dans les contrats ? Vous avez dit arnaque ?
Résumons : les disques et les chansons sont au même prix pour l’acheteur, les coûts sont bien inférieurs pour les producteurs, les droits des artistes diminuent… Messieurs d’Universal, avez-vous une réponse ?
L’acheteur lambda étant bien essoré, les artistes ont aussi leur cycle de pompage.
Le libéralisme a suggéré aux producteurs une autre astuce pour augmenter leur cassette : la cession de créance. En gros, quand un artiste reçoit une avance sur un album, cette avance est remboursée sur les ventes à venir. C’est ce qui se passe depuis des lustres. Mais une nouveauté vient de sortir : la cession de créance. Qu’est-ce ? Imaginons que le producteur ne fasse rien pour vendre cet album, ou que ce disque, pour une raison x ou y, ne rencontre pas la faveur du public (ça arrive assez souvent), l’avance risque ne pas être remboursée. La cession de créance est une sorte de codicille dans le contrat, qui permet de se servir dans d’autres droits d’auteurs, ceux d’albums précédents par exemple, ou ceux des artistes interprètes, une sorte d’hypothèque sur le patrimoine. Comme si l’artiste était seul responsable de la mévente, que le producteur et diffuseur n’y était pour rien…
Je n’ai rien contre vous personnellement, monsieur Pascal Nègre, mais vos récentes condoléances tweetées ont un arrière-goût désagréable, comme si vous aviez vu dans les cercueils de Dutilleux et Moustaki une sorte de tirelire, à vot’bon coeur éploré et passez la monnaie ! Faut pas laisser perdre les bonus cimetières pour satisfaire les actionnaires !" (Norbert Gabriel le 11 juin 2013)


Coordonnées

Opus 51 : 18 rue du vieux four
51370 CHAMPIGNY (Reims)

03.26.86.08.97

Du mardi au samedi
9h-12h / 15h-19h

Vous êtes ici : Accueil Le Blog