dimanche, 22 juin 2014 09:51

Fête de la Musique

Évaluer cet élément
(1 Vote)
Hier soir Fête de la Musique à Reims au "Temps des Cerises". Superbe petit chapiteau en bord de canal. Un groupe de copains dans un set de Rock et de Blues... Le sandwich merguez et la bière étaient bons. Complice
samedi, 21 juin 2014 11:30

Cabasse iO 2 : les boules magiques

Évaluer cet élément
(8 Votes)
Les enceintes "boules" Cabasse iO 2 présentent au magasin depuis quelques semaines sont enfin rodées. Accompagnées d'un caisson elles distillent une écoute agréable, précise et musicale. Ces superbes objets musicaux pourront sans aucun problème sonoriser de petites ou grandes pièces. Pour les faire chanter nous avons porté notre dévolu sur l'amplificateur-réseau-bluetooth NAD D7050. Une vraie réussite !
En stéréo en 2.1 ou en multicanal en 5.1 ou mieux 7.1, ces iO 2 du fabricant français Cabasse vous apporteront plaisir et émotions.


Haute Fidelité (01/2010) "Les résultats sont là, avec une bande passante large et homogène, une rapidité de réaction étonnante, mais surtout une ouverture sonore remarquable qui permet au son de remplir la pièce avec beaucoup de conviction."


Lien boutique : Cabasse iO2

Caractéristiques :

Type 2 voies
Blindage magnétique
Possibilité de fixation murale
Orientable
Fixation magnétique sur socle
Mesures
Puissance nominale : 80 Watts
Puissance en crête : 560 Watts
Efficacité : 93 dB/W/m
Réponse en fréquences : 150 Hz - 22 000 Hz
Impédance : 8 ohms
Haut-parleurs
Haut-parleurs à coïncidence coaxiale
Aigus DOM25 à dôme rigide et terre rare
Basses/médiums de 130 mm à membrane thermoformée Duocell
Généralités
Finitions disponibles : blanc, noir,perle
Dimensions (d) : 160 mm
Poids :1,8 kg
jeudi, 19 juin 2014 08:42

Nyne : des vacances en musique

Évaluer cet élément
(3 Votes)
De bonnes vacances en musique partout où vous vous trouvez ? Nyne, le concepteur californien de produits nomades a trouvé la solution....
Ses créations sont à découvrir chez Opus 51 dès maintenant.

Pur en savoir plus : http://www.opus51.fr/boutique/77_nyne

mardi, 17 juin 2014 09:42

Festival Asfeld en Ardennes

Évaluer cet élément
(7 Votes)
Le 28 et 29 juin se déroulera à Asfeld en Ardennes (25 km au nord de Reims) le 7éme Festival International de Viole de Gambe.
Les concerts seront donnés en la superbe église Saint Didier conçue comme un instrument.
Pour tous les régionaux, et les autres aussi, le concert du samedi soir, dirigé par Vincent Dumestre à la tête de son "Poème Harmonique" est à ne pas manquer.
vendredi, 13 juin 2014 15:00

Xavian Opus Magnum

Évaluer cet élément
(4 Votes)
Xavian, notre constructeur tchèque préféré travaille sur l'élaboration de nouvelles enceintes Haut de Gamme, les Opus Magnum (nom provisoire ?). Nous vous tiendrons informés de l'évolution de ces Belles. Sur la photo elles vous sont présentées par Roberto Barletta "himself".
A notre connaissance, un transducteur de 12 pouces (30 cm) Scan-Peak devrait s'occuper des basses...
samedi, 07 juin 2014 14:21

Denon & Marantz : convention 2014

Évaluer cet élément
(4 Votes)
Comme tous les ans le groupe D&M (Denon, Marantz, Boston) a eu la gentillesse d'inviter votre humble serviteur à sa convention annuelle qui se déroulait, cette année, à Marbella ce qui nous a valu une superbe visite de la ville de Malaga.

La santé de la multinationale D&M est plutôt bonne et l'évolution de son chiffre d'affaires régulier ce qui lui permet d'investir tous les ans plusieurs dizaines de millions de dollars dans le développement de nouveaux produits... Cela pour votre, notre plus grand plaisir.

Nous avons découvert quelques nouveautés Marantz :
- un DAC Haut de Gamme HD-DAC1 qui a pour particularité d'être logé dans un châssis demi-format de toute beauté et surtout de posséder un étage d'amplification pour casque très Haut de Gamme.
- la nouvelle série PM5005 (amplificateur) et CD5005 (lecteur de CD) venant se substituer à la série 5004,
- un nouvelle amplificateur intégré stéréo PM7005 se glisant dans le gamme entre le PM6005 et le PM8005,
- de nombreux amplificateur A/V venant remplacer la gamme actuelle,
Tous ces produits seront à découvrir en magasin d'ici la fin de l'année.


Quant à Denon, nous avons pu voir et toucher :
- toutes la gamme des nouveaux amplificateurs A/V dont un superbe AVR-X5200W, le remplaçant du 4520,
- quelques nouveaux casques audiophiles dont un possédant une finition exemplaire et classieuse (coque en bois) à un prix plus que performant (399 euros),
- un DAC-amplificateur casque pour iphone,ipad,ipod...
- et la gamme phare 2014, le système HEOS, un Sonos killer de qualité et d'une grande praticité. Dès la fin août ces produits seront en démonstration dans votre échoppe favorite. La gamme HEOS, à ce jour, se compose de 3 systèmes son (enceinte active, wifi...), d'un amplificateur stéréo, d'un link vous permettant d'intégrer votre chaîne Hi-Fi dans un réseau HEOS et d'un extend pour améliorer votre système wifi si cela est nécessaire. Tous ces produits seront compatibles Spotify, Tunein, Deezer et très prochainement Qobuz et itunes.


Les photos sont ICI
samedi, 31 mai 2014 11:37

Acoustic Signature Wow XL

Évaluer cet élément
(12 Votes)
Beaucoup plus lourde que sa petite soeur mais reprenant le même design, la superbe Wow! , Acoustic Signature vient de nous livrer la toute nouvelle Wow XL.

Nous l'avons équipée d'un bras Jelco 750 et d'une cellule MC Goldring Legacy et de pré-phono Acoustic Signature Tango mk3.

Le résultat étonne de par sa dynamique, sa fluidité, son naturel et sa musicalité.

Tous les avantages du disque noir sont ici mis en oeuvre. Une vraie réussite.

Tarif  : platine Wow XL + bras Jelco 750 + cellule Goldring Legacy environ 3.300 euros ttc.
vendredi, 30 mai 2014 10:36

Rogoz Audio 3SG40 : le test

Évaluer cet élément
(9 Votes)

Pour des raisons esthétiques, j’en avais assez d’avoir mon ampli de puissance posé à même le sol, j’ai investi dans une tablette de découplage Rogoz 3SG40, une tablette tripode, lourde, dont les pieds sont sablés, et avec une planche MDF de 40mm d’épaisseur.

Première constatation, et premier point positif, mon ampli US avec son transfo, lui aussi, US (60Hz) qui « ronronnait » de temps en temps est devenu complètement silencieux. Cela est un avantage pas si surprenant, la carcasse de l’ampli est plus stable sur un tripode et peut avoir moins tendance à vibrer.

Ensuite, comme d’habitude, je me mets à écouter de la musique. Très rapidement je suis interpellé par ce que j’entends. J’ai l’impression que la musique est encore plus belle et plus fluide que d’habitude. Le médium est encore plus joli, plus défini. Le léger creux dans le bas médium que j’ai d’habitude a disparu !

Fini l’écoute distraite, le mélomane redevient audiophile et les disques de test, bien connus, défilent …

Je suis obligé de me rendre à l’évidence, le support Rogoz intervient ! Pas d’explication, une simple constatation.

Le lendemain un ami mélomane me rend visite, on écoute les disques qu’il a amenés et lui aussi, au bout d’un moment, me demande ce que j’ai changé dans mon installation trouvant l’écoute encore plus agréable que d’habitude. Il est aussi surpris que moi quand je lui dis que le seul changement est le support de l’ampli.

Evidemment, affaire à suivre, avec des essais dans des configurations différentes, mais, en tout cas, voilà qui peut amener à choisir ce genre d’élément apparemment pas si « passif » que cela.

En vente ici : http://www.hifi-meubles.com/support-decouplage-audio/573-rogoz-audio-3sg40.html

mercredi, 28 mai 2014 10:37

Onix CD 25

Évaluer cet élément
(10 Votes)
En écoute depuis quelques jours au magasin le lecteur de CD Onix CD25, dans son châssis demi-format ce lecteur, "mange disque" cache un DAC Burn Brown 1796 fonctionnant en 24-196 kHz. et des sorties RCA et XLR.



Principales Caractéristiques :
  • Mécanique : Philips SAA 7824 Slot-in, laser SANYO DV 34.
  • Convertisseur : DAC PCM 1796 24Bit/192 KHz Burr Brown, 4 x NE5534 and 1 x NE5532, Op Amps used for I/V conversion.
  • transformateur toroïdal Plitron “Audio” : 300W.
  • Dimension : L 215 x P 363 x H 102 mm.
  • Poids : 4,3 Kg.
  • Consommation : 10 W
  • Sorties : 1 x RCA, 1 x XLT et 1 Digitale
  • Output level : 4.3V en XLR et 2,1 V en RCA
  • Frequency Response: 10Hz-20KHz (-1) dB
  • Rapport Signal / Bruit :110dB (A weighted)
  • THD: 0,0018% a 1KHz
Lien boutique : ONIX CD25
vendredi, 23 mai 2014 11:15

Acoustic Signature Novum

Évaluer cet élément
(5 Votes)
Nous avons découverts lors de notre visite du High End de Munich, la toute nouvelle platine Haut de Gamme du constructeur allemand Acoustic Signature.

La Novum équipée d'un plateau révolutionnaire "Silencer Platter 3" pèse 36 kg, permet l'installation aisée de deux bras, dispose d'un moteur contrôlé numériquement externe et propose une écoute exceptionnelle selon son constructeur, et nous pouvons lui faire confiance.


jeudi, 22 mai 2014 09:36

Fonel : le site français

Évaluer cet élément
(6 Votes)
La marque germanique Fonel distribuée en France par Exclusive-Audio est fière de vous présenter son nouveau site Internet tout en français :
mercredi, 21 mai 2014 09:58

Melody re-découverte

Évaluer cet élément
(5 Votes)
En magasin, depuis quelques jours nous avons le grand bonheur de re-découvrir les amplificateurs à tubes Melody conçus en Australie. Accompagné des AudioSolutions Rhapsody 80 l'amplificateur Shadow Serie Dark EL34, du haut de ses 2 x 13 w. fonctionnant en classe A, délivre un message sonore d'une très grande musicalité, chargé d'émotions et de sensibilité.

Pour les amoureux du plaisir immédiat, de l'émotion brute ce Diamant est pour vous.

Tubes Melody, prix 3360 euros ttc, garantie 2 ans, poids 30 kg.
mardi, 20 mai 2014 08:01

Fonel Appassionata : le test

Évaluer cet élément
(17 Votes)

Le préamplificateur-phono Fonel MM et MC se présente dans un superbe châssis anti-résonnant lourd et stable. Il est équipé de lampes et de transformateurs spécialement étudiés pour transmettre l'émotion musicale...


Musiques écoutées :

  1. Stravinsky - Le sacre du printemps Cleveland Maazel Telarc
  2. Brahms - Un requiem allemand Vienne Giulini DG
  3. Tchaikovky - Symphonie 6 Leningrad Mrawinsky DG
  4. Berlioz - Symphonie fantastique Boston Munch Living Stereo
  5. Mendelssohn - Octuor op.20 St Martin in the field Philips
  6. Prokofiev - Alexandre Newsky Londres Abbado DG
  7. Borodine - Quatuor n°2 quatuor Borodine Decca
  8. Moussorgsky - Tableaux d’une exposition Chicago Reiner Living Stereo
  9. Bill Evans - at the Montreux jazz festival Verve
  10. Keith Jarret - the Koln concert ECM
  11. Codona - 1 et 3 ECM
  12. Kari Bremnes - “Reise” enregistrement public
  13. Pink Floyd - The final cut Pathe Marconi
  14. Et plein d’autres, pour le plaisir, pendant 15 jours d’écoute purement vinyle, ce qui ne m’était pas arrivé depuis de nombreuses années …


Evidemment, il y a maintenant de nombreuses années (plus de 45 ans…) que j’écoute du vinyle. De plus, je n’ai jamais arrêté, le CD venant en complément à partir de 1991.
Au fil du temps et des platines, j’en suis arrivé à une Le Tallec Stad S avec un bras Unitrac 1 et un SME 3012. Le SME me permet de tester et de changer relativement rapidement de cellules. Ensuite, celle considérée comme la meilleure du moment est installée sur l’Unitrac 1.

Au fil des années et des écoutes (et des moyens grandissants) je me suis « spécialisé » sur les bobines mobiles (MC).
Actuellement sont encore fonctionnelles deux Mayware, une MC4 et une MC7V, une DL103, une Supex 900 et une Benz ACE, soit deux cellules demandant une charge d’environ 40 ohms (DL103, ACE) et trois autres une charge d’environ dix ohms.

Jusqu’à maintenant l’écoute de différent pré-pré MM ou MC m’avait amené à toujours préférer l’adaptation d’impédance des MC par un transfo : meilleure dynamique, meilleur rapport S/B, surtout pour les dix ohms dont l’adaptation purement électronique est toujours un problème.
Actuellement j’ai donc plusieurs transfo, deux pré-pré MM fixe en impédance (un à JFET, un à ampli op) et un pré-pré à tubes à impédance variable (10 ohms à 47 k, 10 valeurs), donc universel (MM, MC) qui me permet, en plus, de « dégrossir » l’impédance de charge optimale des cellules essayées.
Jusqu’à présent les différents pré-pré que j’avais pu essayer apportaient leurs propres « couleurs » sonores, images et dynamique plus ou moins prononcées et si certains m’ont plu, aucun ne m’a amené à l’achat.
Mon premier contact avec l’Appassionata a tout de suite confirmé tout le bien que je pense des produits Fonel et cette première impression m’a poussé à ramener l’appareil chez moi.
L’Appassionata qui m’a été confié est un modèle muni d’un interrupteur MM/MC, mais il existe en version soit MM "Sonata", soit MC "Symphony".
En MC l’entrée est équipée de transfos et c’est un pré-pré à tubes. N’ayant pas voulu l’ouvrir je ne saurais dire si ces transfos sont « made in Fonel » ou sous-traités. L’Appassionata « MC » est optimisé pour la Benz Wood, donc 40 ohms. La partie électronique comprend cinq tubes. Comme toujours la finition est exceptionnelle. La première prise en main est sidérante par son poids conséquent (largement aussi lourd qu’un intégré de deux fois cent watt). On n’a pas dû lésiner sur les alimentations HT et BT.

L’écoute proprement dite a été effectuée sur plusieurs jours et avec la Benz ACE, après vérification qu’en MC, l’optimisation d’impédance était bel et bien à 40 ohms (la Supex était sur amortie et son côté vivant étouffé).
Ce qui frappe d’emblée, c’est la profondeur, la qualité de l’image stéréophonique, la richesse des détails (surtout des micro-détails) et l’incroyable définition qui va avec. On se retrouve au plus près de la musique grâce à une beauté des timbres sidérante.

Puis au fil des disques écoutés, on découvre un grave exceptionnel de tenu, de profondeur et de différenciation des hauteurs tonales (timbales et percussions du Sacre). Malgré ses tranfos d’entrée, aucune limitation de bande passante dans le grave, visiblement Fonel a fait l’impasse sur les risques de « rumble » et c’est tant mieux !
On remarque aussi un aigu chatoyant et très diversifié qui permet de reconnaître les différents timbres des cymbales (jazz).
La dynamique est « Kolossal » mais naturelle, la montée en puissance des orchestres symphoniques est sidérante. On retrouve ici la « vie » donnée par des tubes bien utilisés.
Mais ce qui est également stupéfiant c’est de découvrir des micro-détails passés inaperçu jusqu’à maintenant sur des disques hyper connus. C’est incroyable la richesse des vinyles dont une partie passe à la trappe avec d’autre pré-pré pourtant, soi-disant, sophistiqué et porté aux nues par les revues …
Nous sommes en 2014 et le vinyle n’a pas encore fini de nous étonner.
Vous aurez compris que, pour moi, cet Appassionata est incontournable pour tout amateur de lecture vinyle et que je connais maintenant mon prochain achat …

Remarque : J’ai effectué également des écoutes en position MM avec un transfo externe et la Supex 900 et j’ai retrouvé les mêmes impressions
 
lundi, 19 mai 2014 22:46

Munich vu par un passionné

Évaluer cet élément
(7 Votes)

Et voilà, Munich c’est fini !

Même quand on en a entendu parler, on est ébahi par l’ampleur de ce salon : 3 hall immenses et 140 salles d’écoute réparties sur 3 étages ; monstrueux ! Et quand j’écris salle d’écoute, ce n’est pas un euphémisme, les salles permettent vraiment une écoute, les exposants se sont investis et dans le placement et dans la déco et en ajoutant, parfois, des panneaux acoustiques. En plus, un respect des autres avec des écoutes à volume normal, « domestique », et non style « tecknival ». Même dans les hall certains exposants avaient prévu des espaces dédiés (là, par contre, des parois amovibles très minces) pour pouvoir, quand même, avoir une idée de leurs produits. Deux jours et demi, de l’ouverture à la fermeture du salon, ont été justes pour tout voir et écouter.

Évidemment, dans une telle débauche de matériels, il y a de bonnes surprises. Je ne vais parler rapidement que des véritables coups de cœur (les miens, qui sont purement subjectifs et j’assume). La première agréable surprise, c’est le nombre de platine vinyle, quasiment une par stand et pas des Teppaz. Donc, dans l’ordre de la visite et sans tenir compte des tarifs astronomiques, première très belle écoute chez Orpheus+Kharma, tout est là et l’on prend plaisir à s’asseoir quelques minutes. Chez Griphon, l’écoute de leur haut de gamme fonctionne également très bien, comme d’habitude. Fischer und Fischer+Burmeister, un grand plaisir à savourer la musique qui nous est offerte, là aussi, c’est très agréable. Chez Martin Logan, on découvre les nouvelles « Statement » et pour une fois la fusion grave-cellule électrostatique est réussie, cela fonctionne, mais il y a toujours un peu de manque d’énergie pour les cellules mais je reconnais ne pas être un fan de ce style de reproduction.
Et, enfin, ce qui restera pour moi l’écoute du salon je l’effectue chez Backes und Muller. Cette marque est vraiment exceptionnelle, dommage qu’en France on n’apprécie guère les enceintes actives et qu’il n’y ait donc pas de distribution. Et pourtant nous n’avons écouté que le milieu de gamme (BM20 le jeudi, BM8 le samedi. Et oui, j’y suis allé 2 fois, et c’est le seul !).

Pour les Avantgarde, dont j’apprécie le « look » mais pas forcément l’écoute, il y en avait une correcte chez Fona Accoustica qui utilisait un couple de Basshorn accompagnant une paire de Trio. Ecoute beaucoup plus intéressante que chez le fabricant, comme quoi …

Dans les systèmes «abordables », un bon moment passé chez Totem, en présence du concepteur. Les enceintes étaient alimentées par une intégrale Accutics Arts. Enfin chez Elac+Primare, une bonne écoute et un bon exemple d’un système domestique à tous les niveaux (prix et encombrement de l’ensemble).

A, au fait, il y avait quand même du grand n’importe quoi avec Magico qui avait ramené des USA son gros système à pavillon, mais avec des HP conventionnels, censé représenter, je suppose, la maîtrise de la marque, leurs démonstrateurs nous ont imposés un festival de percussions style danse de la pluie (en effet il ne faisait pas beau à Munich ce jour là),en plus à fond la caisse histoire de nous en mettre plein les oreilles, sachant que tout le monde n’écoute que ça chez lui ! Nul ! Quel gâchis !

Et voilà, c’est fini, mais quel pied, quels souvenirs ! Merci Frédéric de m’avoir emmené et permis d’assister aux journées professionnelles. Et pour terminer, rassurons nous, plusieurs constructeurs nous ont avoués que Londres n’était pas mieux que Paris.