Notez cet article
(13 Votes)
Xavian Bonbonus : le test - 4.5 out of 5 based on 13 votes
"L'harmonie est la combinaison judicieuse de divers éléments afin de créer un Tout. Nos créations sont en constante évolution et amélioration afin de poursuivre la conquête de la Musique. Le souci maniaque du détail démontre la passion que nous avons de notre travail. Depuis 1995, notre mission est de construire des enceintes acoustiques d'un très haut niveau d'exigence, utilisant des matériaux et composants d'origine italienne ou scandinave. Nous avons, maintenant, la chance que nos produits soient distribuées et appréciées dans le monde entier." (Roberto Balertta, fondateur de la marque Xavian)

La Xavian Bonbonus se présente comme une bibliothèque de petite taille  (273 x 160 x 200 mm). Sa finition bois exemplaire permet à Xavian de la proposer en 8 teintes différentes afin de la marier parfaitement à votre intéreiur. Elle est équipée de deux haut-parleurs, un basses/madium de 13 cm et un tweeter soie de 25 mm. Ces enceintes sont fabriquées à la main, par des artisans, en République Tchèque.


Caractéristiques :
     - Type : bass-reflex, évents en façade
     - Bibliothèque : 2 voies
     - Sensibilité : 87 dB @ 2.83V 1m
     - Bande passante : 59-30.000 Hz 
     - Impedance : 8 om
     - Fréquence Crossover : 3000 Hz
     - Dimensions (mm) : 273 x 160 x 200 mm
     - Poids : 6 kg pièce


Musiques écoutées :
  1. Oscar Peterson Trio - You look good to me (We Get Request - Verve 1964)
  2. Pink Floyd - Another Brick in the Wall (The Wall - EMI 1979)
  3. Händel - Comfort Ye (Le Messie - Archiv produktion 1988)
  4. Dire Straits - Private Investigation (Alchemy - Warner Bros - 1983)
  5. Chantal Chamberland - Fever (This Our Time - EvoSound 2002)
  6. Daft Punk - Give Life Back to Music (Acces Random Memory - Columbia Records 2013)

Etonnantes ces bibliothèques !

L'écoute de ces superbes petites boîtes made in "Czech Republic" est très éloignée de ce que propose habituellement ce type d'enceinte à moins de 500 euros ttc la paire. Pas de bruit de caisse, des timbres fidèles, une finition exemplaire, un plaisir enjoué mais maîtrisé de retranscrire toutes les musiques. A ce jour, dans cette gamme de prix, les nouvelles Cabasse MT31 étaient nos références suivies de près par les Boston A26... Mais maintenant il n'y a plus besoin de photo finish pour départager les concurrents, les Bonbonus possèdent quelques longueurs d'avance.

Le premier mouvement de la troisième symphonie de G. Mahler est un vrai défi pour ce type d'enceintes dans cette gamme de prix... Habituellement il nous est pratiquement impossible, sous peine de déguster une purée très épaisse, d'écouter de la musique symphonique ou de l'opéra avec un tel matériel. Ici les Xavian Bonbonus, nous épatent. Nous avons pu écouter sans déplaisir tout le premier mouvement de ce chef d'oeuvre. Certes l'infra-grave était absent mais rien de réellement rédhibitoire. L'orchestre n'est pas simplifié, il reste riche d'informations, de couleurs, de dynamqiue, l'écoute s'effectue sans déplaisir.
 
Ce Pink Floyd n'est pas ma tasse de thé, je trouve la production de cet album un peu lourde, un peu surproduite ce qui enléve trop d'immédiateté, trop de vie... Là les Xavian ne trichent pas, l'hélicoptère ne fera pas trembler vos murs mais la guitare de Gilmour reste de toute beauté.

Xavian BonbonusCertes à  l'écoute de la merveille du Oscar Peterson Trio, la contrebasse manque un peu d'ampleur mais le piano n'est, quant à lui, jamais dur, jamais agressif. Merci Xavian, c'est un bel exploit car fréquemment, sur ce type d'enceinte, la main droite d'Oscar P. se transforme rapidement en calvaire.

Passons rapidement dans le dur avec l'écoute du dernier Daft Punk. Je me dois d'être franc, cette musique n'est pas mon idéal mais ici j'ai un vrai coup de coeur pour la production et les guitares de Niles Rodgers (Chic, Luther Vandross, Diana Ross, David Bowie, Madonna...). La reproduction manque un peu d'assise sonore et un peu d'ampleur, mais c'est la première fois que j'écoute ce titre sur un tel système, en effet je l'avais découvert sur les Xavian Virtuosa et le Rega Osiris ; un autre monde. Malgré ces défauts, les guitares restent vives et présentent, l'oreille goûte avec un réel plaisir au son Nile Rodgers.

Les Xavian Bonbonus sont de belles et bonnes enceintes bibliothèques précises et musicales. A aucun moment elles n'essaient de se faire plus imposantes que ce qu'elles sont mais en contre partie elles restent toujours extrêmement musicales et passionnantes. Seul bémol à prendre en compte lors de votre achat concerne le volume sonore qu'elles sont aptes à développer, ne vous attendez pas à sonoriser la cathédrale de Reims, elles chantent à merveille dans des volumes de salle inférieurs à 15 m².
 
Le Système d'écoute :

Amplificateur :
Trigon Energy, Marantz PM6004, mini chaine Denon Piccolo
Sources : T+A MP1250
EnceintesXavian Bonbonus
Câbles de modulation  : Studio Connections Reference Plus
Câbles HP  : Black Rhodium Samba
Cable secteur : Studio Connections Power Carbon (ampli et source)
Filtre secteur : Isotek Sirius 

Notes  :

Fabrication : 13/20
Image : 13/20
Timbres : 14/20
Dynamique : 13/20
Transparence : 13/20 
Qualité/Prix : 17/20
Notez cet article
(4 Votes)
Economie : la musique dématérialisée - 5.0 out of 5 based on 4 votes
 
"Amis de la musique, les grandes maisons vous ouvrent leurs magasins, et c’est l’Eldorado de la musique virtuelle qui s’offre à vous !
Comme vous, je reçois presque chaque jour des offres mirifiques : on m’informe, on se soucie de mon confort, on veille à ma sécurité. Plus la peine de sortir dans la rue et d’affronter ses périls pour acheter l’album nouveau-né d’un(e) artiste que j’aime, Universal by iTunes et autres marchands d’airs, annoncent que cet album vendu 19 € (mais 16,50 € en prix de lancement à la Fnac ou chez un distributeur survivant) je peux le recevoir direct dans mon ordi, (c’est facile, juste une formalité) pour 1,29 € le titre. Alors, pourquoi s’en priver… Mais voyons ça de plus près : il y a treize chansons, soit 16,77 € en tout, je n’ai certes pas à payer le ticket de métro ou l’horodateur, d’accord, mais… Mais, je n’ai ni livret, ni galette laser, ni boitier, donc… J’ai comme dans l’idée que je me fais un peu arnaquer. Bien sûr, si j’ai une imprimante, des boitiers vierges, si je vais chercher les infos sur le web et me bricole un livret, mal foutu d’accord, j’aurais mon CD physique. A quel prix au total ? ! Ça me coûtera, je le sais, un peu moins si j’achète le tout en mp3, dans les 10 à 11 €. Mais en mp3…
Triste compensation : je ne suis pas le seul à être arnaqué. Avec le CD classique, en digipak, avec livret, l’artiste auteur va percevoir en moyenne dans les 10% du prix d’achat. Dans les nouveaux circuits de ventes numériques, c’est 5,1% (source Adami). L’acheteur paye aussi cher pour un produit dématérialisé que pour un vrai album, mais l’artiste perçoit deux fois moins… Dites, Monsieur Rascal Nègre, d’Univers sale, vous prenez les acheteurs pour des con… sommateurs idiots ?? Si ce n’est pas le cas, c’est bien imité. Plus de frais de stockage, ni d’acheminement ni de réalisation de livret, et le prix reste le même. Y’a comme un défaut, dirait Fernand…

Sidérante cohérence du i-commerce : allons sur Amazon, l’Attila du bizness (là où il passe, les petits commerces ne repoussent pas !), et faisons mine de s’intéresser à… Tiens, la dernière galette de Zaz ! Je lis.
« Recto Verso » Zaz | Format : CD Prix 16,99 € livraison gratuite
2 neufs à partir de 14 €, 1 d’occasion à partir de 16,50 €
Télécharger immédiatement en MP3 pour EUR 8,99.
Si la deuxième ligne vous semble étrange, « 2 neufs à partir de 14 €, 1 d’occasion à partir de 16,50 € », si vous n’y comprenez que dalle, revoyez le sketch de Fernand Raynaud, Les oeufs cassés. Ça a ne vous éclairera pas forcément, mais ça vous fera rire cinq minutes.
Autre détail rigolo, quoi que… Dans les contrats d’artistes, il y a des abattements divers (pour la casse des vinyles, les frais de stockage, les retours, et autres menus désagréments…) qui justifient un abattement sur les droits, ça peut se défendre. Mais quand il n’y a plus de support physique, y’a rien qui se casse, rien qui se perd tombé du camion, rien qui se noie dans une inondation, rien à retourner. Néanmoins ces abattements sont toujours en vigueur dans les contrats ? Vous avez dit arnaque ?
Résumons : les disques et les chansons sont au même prix pour l’acheteur, les coûts sont bien inférieurs pour les producteurs, les droits des artistes diminuent… Messieurs d’Universal, avez-vous une réponse ?
L’acheteur lambda étant bien essoré, les artistes ont aussi leur cycle de pompage.
Le libéralisme a suggéré aux producteurs une autre astuce pour augmenter leur cassette : la cession de créance. En gros, quand un artiste reçoit une avance sur un album, cette avance est remboursée sur les ventes à venir. C’est ce qui se passe depuis des lustres. Mais une nouveauté vient de sortir : la cession de créance. Qu’est-ce ? Imaginons que le producteur ne fasse rien pour vendre cet album, ou que ce disque, pour une raison x ou y, ne rencontre pas la faveur du public (ça arrive assez souvent), l’avance risque ne pas être remboursée. La cession de créance est une sorte de codicille dans le contrat, qui permet de se servir dans d’autres droits d’auteurs, ceux d’albums précédents par exemple, ou ceux des artistes interprètes, une sorte d’hypothèque sur le patrimoine. Comme si l’artiste était seul responsable de la mévente, que le producteur et diffuseur n’y était pour rien…
Je n’ai rien contre vous personnellement, monsieur Pascal Nègre, mais vos récentes condoléances tweetées ont un arrière-goût désagréable, comme si vous aviez vu dans les cercueils de Dutilleux et Moustaki une sorte de tirelire, à vot’bon coeur éploré et passez la monnaie ! Faut pas laisser perdre les bonus cimetières pour satisfaire les actionnaires !" (Norbert Gabriel le 11 juin 2013)


Notez cet article
(10 Votes)
Denon et Marantz : les nouveautés 2013 - 4.5 out of 5 based on 10 votes
Il y a quelques jours, comme revendeur des produits Denon et Marantz, nous fûmes invités dans un superbe endroit : Sorrento en Italie, baie de Naples. Hormis le tourisme et le plaisir de se retrouver, l'objectif de cette rencontre était la présentation des nouveautés 2013 et 2014.
Après un trajet de 2 heures en avion au sein d'une bien triste compagnie française (EasyJet), nous atterrissions à l'aéroport de Naples où un autobus nous attendait afin de nous conduire à notre destination ; le Hilton de Sorrento. Les quelques kilomètres effectués en bordure de la ville de Naples me laissèrent une désagréable impression, des souvenirs du Caire, il y a quelques années de cela, le quart monde... Le temps d'un éclair, car l'orage s'annonçait, et nous longions sur la gauche le Vésuve et sur la droite la méditerranée.
Sorrento, ville côtière proche de Pompei, possède un charme suranné propre aux vieilles cités. Nous y dînerons un repas typiquement italien, suivi de quelques délicieux limoncello au bord de la piscine de l'hôtel avec en toile de fond un Vésuve bien trop calme.
Après une bonne nuit réparatrice, nous entrons dans le vif du sujet. le Big Boss du Groupe nous dévoile les objectifs marketing pour l'année à venir : augmenter la voilure de D+M sur la toile, faire de Denon un des grands du casque audio et continuer à surperformer dans le monde de l'audio classique. Suit la visite du "musée" Marantz, de la Consolette au PM11s3, 60 années d'une riche histoire et de l'invention de nombreux produits devenus mythiques.
Enfin, le moment, qui pour moi, sera toujours le clou de ce type de rencontre, la découverte des nouveaux produits. Je laisserai volontairement de côté tous les nouveaux amplificateurs Audio/Video, les Denon sont disponibles en boutique depuis quelques semaines et les Marantz sont, en présentation, identiques à ceux de l'an passé. L'oeil est de suite attiré par les deux nouvelles mini-chaînes Marantz, les M-CR510 et M-CR610 qui dans leur robe bicouleurs sont de toute beauté. Si leur ramage, se rapporte à leur plumage, ces deux produits seront exceptionnels. Toujours chez Marantz, nous découvrons les PM-6005 et CD-6005 qui auront la lourde charge de remplacer la gamme très récompensée 6004. Le design reste identique, il ne reste plus qu'à attendre de les avoir en magasin pour les écouter et les tester. Autre nouveauté de taille la nouvelle gamme 8005, composée d'un lecteur réseau, NA-8005, d'un amplificateur stéréo PM-8005 et d'un lecteur CD/SACD stéréo SA-8005, disponibilité janvier 2014, design copié sur célèbres PM et SA KIPEARL Lite. Pour terminer ce tour d'horizon, Marantz dévoilait son nouveau couple Premium baptisé PM-14s1 et SA-14s1, apportant moult innovations par rapport à la gamme 15-s2, nouvelle mécaniques de lecture, nouvelles alimentations, nouvelles fonctionnalités...
Côté Denon, la nouveauté la plus intéressante, pour moi, fut la découvert des nouveaux éléments Haut de Gamme PMA-1520AE et DCD-1520AE, nous attendons ce couple avec impatience. Sinon, hormis la découverte de toute la gamme des casques audio, prochainement en magasin, Denon présentait deux nouveaux produits, des barres de son, une avec caisson, référence DHT-S514, et une servant de support (27 kg) pour la télévision, référence DHT-T100. Autre annonce alléchante, chez Denon, la disponibilité, début 2014, d'un DAC-ampli casque, Haut de Gamme au prix de 590 euros ttc, référence DA-300USB, celui-ci décodera tous les formats audio standards et haute définition, ainsi que les nouveaux formats DSD. Ensuite, après un très agréable déjeuner sous les citronniers de l'hôtel, nous assistions à deux démonstrations, l'une dirigée par Maître Ken Ishiwata qui nous émerveilla à l'écoute de vieux enregistrements 78 tours et de tous nouveaux enregistrements aux formats DSD reproduits par un Marantz NA11-s1 et la deuxième, par l'équipe DENON pour une écoute en 11 canaux et quelques subwoofers (Denon et Boston). La journée se termina par repas de Gala au sommet de quelque promontoire face à l'île de Capri.



image01
image02
image04
image05
image06
image07
image08
image09
image10
image11
image12
image13
image14
image15
image16
image17
image18
image19
image20
image21



Toutes le photos en HD : https://plus.google.com/u/0/photos/100508314128262844412/albums/5887735300199014737?partnerid=gplp0

Notez cet article
(8 Votes)
Black Rhodium : le must des câbles anglais - 4.3 out of 5 based on 8 votes
Les célèbres câbles anglais Black Rhodium débarquent en France. Ils sont à découvrir chez Opus 51 (http://www.opus51.fr/boutique/65_black-rhodium)

Pour plus d'informations : http://www.blackrhodium.co.uk/
Notez cet article
(10 Votes)
Munich High End 2013 : Les belles écoutes. - 5.0 out of 5 based on 10 votes
Ci-dessous les photos des quelques systèmes Haute Fidélité qui nous ont laissés une bonne impression lors de nos différentes écoutes effectuées le 9 mai 2013 au salon High End de Munich. Cette liste ne se veut pas exhaustive, il nous a été impossible d'écouter tous les systèmes en écoute. Ici ne sont présentés que ceux qui ont su, en quelques minutes, secondes, capter notre attention.

De loin l'écoute la plus impressionnante, la plus vraie nous a été offerte par les conceptions de la société allemande B & Mhttp://www.backesmueller.de/bm/en/

D'Allemagne, nous avons quelques peu voyagé et nous sommes rendus en Suisse. Les Helvètes de Soulutionhttp://www.soulution-audio.com/en/index.php, proposaient une écoute de très grande qualité des enceintes françaises Focal Utopia Stella, http://www.focal.com/fr/10-utopia-iii

Retour en Allemagne avec du très, très Haut de Gamme et des prix prohibitifs. MBL (http://www.mbl.de/en/) présentait un système étonnant de réalisme et de fidélité. C'est la première que j'écoutais ce matériel dans de bonnes conditions mettant plus en valeur la musicalité du système que son exubérance.

Cocorico, la salle mise en oeuvre par la société Trinnov (http://www.trinnov.com/) nous a fortement impressionnés. Les électroniques allemandes AVM accompagnaient les enceintes françaises Focal Utopia Scala ; rapidité, précision, réalisme, tout dans ces écoutes "corrigées par Trinnov" respirait la Musique. Merci à Isotek qui délivrait, dans salle, un courant électrique digne d'être amplifié par les meilleures électroniques.

Et pour terminer ce petit tour d'ensemble des systèmes Haute Fidélité qui ont attiré nos oreilles, retour en Allemagne avec les produits Tidal (http://www.tidal-audio.de/english/startenglish.htm), c'est très bien fini, cela produit de la musique, c'est très cher et quelque part on reste sur sa faim malgré le fait que l'écoute proposée n'inspire aucun manque. Ici nous fûmes particulièrement attirés par les très fameux câbles Argento (http://www.argentoaudio.com/welcome.html).

C'est promis, l'année prochaine nous resterons un peu plus longtemps à Munich...



image01
image02
image03
image04
image05
image06
    

Notez cet article
(6 Votes)
High End Munich 2013 : les photos - 5.0 out of 5 based on 6 votes
Avant un compte rendu un peu plus détaillé, les photos se trouvent ici :

https://plus.google.com/u/0/photos/100508314128262844412/albums/5877362964138555825

Notez cet article
(6 Votes)
Salon de la Hi-Fi : Munich - 5.0 out of 5 based on 6 votes
Départ ce matin pour Munich.
Débute demain matin dès 10 heures le plus important salon audio et video d'Europe. Dès notre retour, samedi, nous vous posterons quelques images :)
Notez cet article
(7 Votes)
PSB Imagine T2 : à découvrir - 4.4 out of 5 based on 7 votes
Pour moins de 3.000 euros la paire, les canadiens de la firme PSB propose une très belle enceinte colonne, l'Imagine T2. Ces enceintes viennent de recevoir le très recherché prix Produit de l'année 2012 attribué par la revue "The Absolute Sound".
A découvrir en exclusivité chez Opus 51 !

http://www.psbspeakers.com/articles/PSB-Shortlisted-in-TAS-Ultimate-Loudspeaker-Guide

Notez cet article
(7 Votes)
Pierre Etienne Leon Alegria - 4.3 out of 5 based on 7 votes
Ces belles colonnes signées Pierre-Etienne Léon Alegria, encensées par la presse, sont en écoute permanente dans l'un de nos auditoriums. Venez les découvrir. http://www.opus51.fr/boutique/opus-51-enceintes/317-pierre-etienne-leon-alegria-occasion.html.

Notez cet article
(10 Votes)
Definitive Technology : SuperCube 6000 - 4.7 out of 5 based on 10 votes
Les produits américains de la firme Definitive Technology (http://www.definitivetech.com/) n'ont jamais été très bien distribués en France. Aujourd'hui, cela s'arrange ! 
A découvrir au magasin, le subwoofer (caisson de grave) SuperCube 6000 (3 x 23 cm et 1.500 w. embarqués) : http://www.definitivetech.com/products/supercube-6000

S
ur la photo, vous pouvez voir que nous l'avons couplé aux petites enceintes bibliothèques Aurelia Aniara, le résultat est plus que convaincant.

Dezfinitive Technolohy SuperCube 6000
Notez cet article
(12 Votes)
Transrotor Dark Star : le test - 4.9 out of 5 based on 12 votes
Doit on, encore, présenter le constructeur allemand de platines Transrotor ?
Pour les retardataires, ou pour les dormeurs appuyés contre le radiateur, Transrotor conçoit et fabrique en Allemagne des platines vinyles depuis 1976., avec comme principale philosophie : "ce que vous voyez, c'est ce que vous entendez..."
Maintenant, je vous dois la vérité, je n'en sais pas plus, le site Internet de cette entreprise allemande est tellement mal conçu qu'il est impossible d'obtenir des informations sur les produits proposés. C'est bien dommage ! 

La Dark Star, ici testée, est une platine assez imposante, équipée d'un lourd plateau en aluminium, d'une alimentation déportée dans un boitier externe qui permet, également, de sélectionner la bonne vitesse (33 ou 45 tours), d'un moteur désolidarisé du socle principal et d'un bras Transrotor 9.1 et d'une cellule MC (Haut Niveau) Sumiko Evo Special n° 3.
 

Musiques écoutées :
  1. Miles Davis : Tutu (Tutu - WarnerBros 1986)
  2. ACDC : For Those About to Rock We Salute You (For Those About to Rock We Salute You - Atlantic Records 1981)
  3. Marillion : The Invisible Man (Marble - Rocket Records - 2004)
  4. Carl Nielsen : Symphonie n° 4 (Karajan - OPB - DG - 1982)

La magie du vinyl ! La célérité des attaques, la fluidité de la musique, la beauté des timbres, tout est, ici, transcendé. Grâce à cette platine Transrotor, nous découvrons un plaisir vrai à redécouvrir toutes nos galettes noires et, elles sont nombreuses.

Hors toutes les qualités, ci dessus énoncées, il en est une supplémentaire qui est l'image sonore délivrée à l'auditeur. Cet espace est réellement tridimensionnel. Nous sommes immergés dans la musique, alors le "système Haute Fidélité" disparaît au profit de l'émotion.

Pour être crue, l'expérience doit être vécue, ici les mots deviennent impuissants pour exprimer ce qu'est le... réel.


Le Système d'écoute :

Amplificateur :
Struss R150
Sources : Dark Star (bras SME Série V) avec préphono Project Phono Box RS et cellule MC Haut Niveau Sumiko Evo 3
Enceintes : AudioSolutions Rhapsody 130
Câbles de modulation  : KimberKable KS1036
Cable secteur : Studio Connections Power Carbon (ampli et source)
Filtre secteur : Isotek Titan

Notes  :

Fabrication : 16/20
Image : 16/20
Timbres : 16/20
Dynamique : 17/20
Transparence : 16/20 
Qualité/Prix : 16/20
Notez cet article
(5 Votes)
Neat Acoustics Elite SX : en promotion - 4.0 out of 5 based on 5 votes
Ces superbes petites colonnes (90×20x18 cm) sont proposées en ce moment à un prix exceptionnel dans notre boutique : http://www.opus51.fr/boutique/opus-51-enceintes/350-neat-acoustics-elite-sx.html



P
our rappel, lors de nos tests ces enceintes ont reçu les notes suivantes :
  • Fabrication : 14/20
  • Image : 14/20
  • Timbres : 16/20
  • Dynamique : 14/20
  • Transparence : 14/20 
  • Qualité/Prix : 16/20


Accompagnées d'une bonne électronique (Marantz PM KI Pearl Lite, Roksan Kandy II...), dans une pièce inférieure à 35 m², elles installent la musique grâce à une très grande fidélité de timbre et à une audition jamais fatigante.

Notez cet article
(8 Votes)
Xavian XN Piccola : le test - 4.8 out of 5 based on 8 votes
"L'harmonie est la combinaison judicieuse de divers éléments afin de créer un Tout. Nos créations sont en constante évolution et amélioration afin de poursuivre la conquête de la Musique. Le souci maniaque du détail démontre la passion que nous avons de notre travail. Depuis 1995, notre mission est de construire des enceintes acoustiques d'un très haut niveau d'exigence, utilisant des matériaux et composants d'origine italienne ou scandinave. Nous avons, maintenant, la chance que nos produits soient distribuées et appréciées dans le monde entier." (Roberto Balertta, fondateur de la marque Xavian)


Xavian XN PiccolaLa Xavian XN Piccola se présente comme une colonne de taille modeste (900 x 196 x 320 mm). Elle est équipée de deux haut-parleurs de marque Scan-Speak, un basses/madium de 18 cm conçu en collaboration avec la société Xavian et un tweeter "Ring Radiator" qui combine les avantages des technologies à dôme et "planar". Leur finition en vrai placage bois est exemplaire. Ces enceintes sont fabriquées à la main, par des artisans, en République Tchèque.



Caractéristiques :
     - Type : bass-reflex
     - Colonne : 2 voies
     - Sensibilité : 85 dB @ 2.83V 1m
     - Bande passante : 44-30.000 Hz 
     - Impedance : 8 om
     - Fréquence Crossover : 2600 Hz
     - Dimensions (mm) : 900 x 196 x 320 mm
     - Poids : 22 kg pièce


Musiques écoutées :
  1. Oscar Peterson Trio - You look good to me (We Get Request - Verve 1964)
  2. Pink Floyd - Another Brick in the Wall (The Wall - EMI 1979)
  3. Händel - Comfort Ye (Le Messie - Archiv produktion 1988)
  4. Dire Straits - Private Investigation (Alchemy - Warner Bros - 1983)
  5. Chantal Chamberland - Fever (This Our Time - EvoSound 2002)
  6. Mahler - Symphonie n°3 (B. Haitink - Chicago Symphony Orchestra - Live CSO 2007)

Commençons par une bonne nouvelle, avec ces enceintes la trompette de Louis Armstrong est bien un instrument appartenant à la famille des cuivres, point de plastique ici. Voilà ce n'était qu'un aparté pour les fidèles lecteurs de ce blog !
La philosophie de la marque Xavian se ressent dès les premières minutes d'audition, ici tout est mis en oeuvre pour le plus grand plaisir du mélomane. Quelque soit les musiques écoutées, les enceintes vous "caressent" dans le sens du poil et, ma foi, cette sensation est plutôt très agréable, même sur le long terme. 

Le premier mouvement de la troisième symphonie de G. Mahler est un vrai défi pour les enceintes dans cette gamme de prix... Avec les Xavian XN Piccola, nous avons l'impression d'être en présence de matériel beaucoup plus haut de gamme quant à la qualité des timbres et à la reconstruction de la scène sonore. Cette petite colonne à tout d'une Grande. Les graves sont bien maîtrisés même si, naturellement, le 20 Hz est absent ce qui, dans une pièce de 25 m², n'apporte que des avantages. L'orchestre fourmille de mille détails, l'oreille reste en éveil et l'écoute se déroule avec grand plaisir. Comment couper en son milieu une telle oeuvre ?
 
De droite à gauche, un hélicoptère traverse le salon, Pink Floyd construit son mur. Tout est magique, un petit peu trop peut être. La production de ce "remaster" est rendu avec toute sa beauté seul manque un brin de sauvagerie...

L'embonpoint voulu de la contrebasse, la subtilité des balais sur la caisse claire, la sensualité de la voix de Chantal, tout ici nous mène au paradis de l'audiophile heureux. Les Xavian XN Piccola aident à cette volupté, comment ne pas goutter avec passion ce doux bonbon ?

De même l'écoute du superbe trio de Oscar Peterson permet de découvrirr les couleurs somptueuses de la contrebasse et du piano qui chantent avec légèreté mais fermeté dans notre auditorium. Un grand moment de musique.

Dans leur gamme de prix les Xavian XN Piccola sont parmi les toutes meilleures enceintes que nous avons écoutées. Pour s'exprimer, elles demandent un amplificateur assez énergique (minimum 70 watts par canal sous 8 ohms) et des câbles d'une grande neutralité. Bien accompagnées elles pourront vous transporter loin au centre de l'univers musique.

 
Le Système d'écoute :

Amplificateur : 
Roksan Kandy II, Marantz PM15s2 Limited
Sources : T+A MP1250
Enceintes : Xavian XN Piccola
Câbles de modulation  : Studio Connections Reference Plus
Cable secteur : Studio Connections Power Carbon (ampli et source)
Filtre secteur : Isotek Sirius 

Notes  :

Fabrication : 16/20
Image : 15/20
Timbres : 15/20
Dynamique : 13/20
Transparence : 13/20 
Qualité/Prix : 16/20
Notez cet article
(7 Votes)
Xavian Virtuosa : en écoute - 4.9 out of 5 based on 7 votes
Les Xavian Virtuosa remplacent dans notre auditorium les somptueuses AudioSolutions Rhapsody 130. Leur design est complétement différent ainsi que l'écoute qui semble plus sereine, moins "pointue".

A suivre...

Coordonnées

Opus 51 : 18 rue du vieux four
51370 CHAMPIGNY (Reims)

03.26.86.08.97

Du mardi au samedi
9h-12h / 15h-19h

Vous êtes ici : Accueil Le Blog