dimanche, 02 juillet 2017 09:39

Opus 115 : notre écoute.

Évaluer cet élément
(24 Votes)
Opus 115

 

Système écouté : (lien boutique web)


Sources : Helixir Audio HRDDAC 
Serveur audio : InnuOs
Amplificateur intégré : Leema Tucana II Anniversary Edition
Enceintes : Lawrence Audio Dove 
Câbles de modulation : Black Key Master One 
Câble USB : Leema Reference
Câbles pour enceintes : Studio Connections Black Star
Cable secteur : Black Rhodium Titan
Barrette secteur : Isol-8

 

Le Choix des éléments :

 DSC05127 opus115 test

Composé ce système Haute-Fidélité Opus 115 fut un long travail, cela représenta plus de 150 heures d'écoutes assidues et l'essai de multiples combinaisons. Notre dilemme était de profiter au mieux des magnifiques enceintes Lawrence Audio Dove tout en proposant au mélomane une composition agréable à vivre et facile à installer. 

La première étape, la plus périlleuse, fut de sélectionner l'amplificateur idéal. Afin de simplifier le système Haute-Fidélité, nous désirions un amplificateur stéréo intégré. Ces belles petites colonnes d'une hauteur de 100 cm ont été conçues pour être installées dans des salons de dimensions moyennes (15 - 25 m²), elles ont plus besoin de qualité que de puissance. L'élu fut le très étonnant, amplificateur gallois, Leema Tucana II Anniversary Edition. Il propose une écoute dynamique, neutre, franche et musicale de tout premier plan, une très belle réussite trop peu connue des mélomanes français. La source numérique, après une comparaison entre le tout nouveau lecteur/DAC Marantz SA-10 et l'OVNI français Helixir Audio HRDDAC, fut finalement très simple à choisir. L'Helixir Audio fut retenu ; écoute plus naturelle, plans sonores plus lisibles, timbres plus réalistes. Ensuite le choix des câbles, il nous fallut plus d'une après-midi d'écoutes intensives pour sélectionner, et les câbles secteurs, et les câbles de modulation. Pour les câbles secteurs, Black Rhodium, à notre avis, reste inaccessible et son Titan dispense une écoute énergique, dynamique et profonde. Pour la modulation nous avons longtemps hésité entre le Studio Connections Black Star XLR et le nouveau Black Key Master One RCA, le Black Key nous sembla légérement plus dynamique et plus vrai dans les timbres des instruments avec un supplément d'âme indéfinissable. A ce point du test, nous devons préciser que les enceintes Lawrence Audio Dove sont de réelles loupes acoustiques. Tout élément composant le système audio interagit sur la reproduction musicale d'où le temps passé à sélectionner avec grand soin le moindre câble sans se fier à notre expérience. Cela fut troublant et passionnant, de nombreuses connaissances acquises de longue date furent remises en cause !

 

  DSC05125 opus115 test

Les enceintes de format colonne Lawrence Audio Dove se destinent à des volumes inféreurs à 80-85 m³, si vous recherchez des écoutes avec des graves abyssaux, alors passez votre chemin, ces enceintes ne sont pas faîtes pour vous. Si votre Quête du son "parfait" vous entraine sur le chemin de la précision, de la dynamique, de la vérité des timbres, de l'espace sonroe tridimensionnel alors vous avez trouvé votre Graal !

Une bonne, une très bonne source numérique est un des composants les plus complexes à dénicher sur le marché de la Haute-Fidélité. Gravé en ce mélomane que je suis, lors du dernier salon High-End de Munich, des écoutes de systèmes très Haut-de Gamme gâchées par des convertisseurs Numérique/Analogique (DAC) au son squelettique et aux aigüs insupportables mise en valeur par des enceintes ultra définies. 
Nous avons la chance de posséder en magasin une petite pépite que peu de mélomane connaît : le HRDDAC de la société française Helixir Audio. Le seul DAC du marché qui vous fait mettre vos vinyles chez le brocanteur (j'exégère à paine).
Selon son créateur voici pouquoi le dac HRDDAC est exceptionnel : "Il travail sur la DÉRIVÉE du signal tel que la dérivée du signal interpolé est équivalente a la derivée du signal entrant dans le filtre digital et NON l'intégrale comme il a été fait depuis plus de 30 ans dans les filtres numériques récursifs à réponse impulsionnelle finie (FIR) ou infinie (IIR)", si vous êtes expert cela doit signifier quelque concepts abscons, pour les autres cela reste du charabia de spécialiste. Pour nos oreilles, c'est une écoute naturelle et fluide, on oserait presque décrire une écoute analytique. Nous avons connecté au DAC Helixir un serveur audio InnuOs Zen MKII XL.

Nous avions les enceintes, nous avons trouvé une merveilleuse source, il ne nous restait plus qu'à dénicher un amplificateur. Cinq ou six furent testés (Marantz PM-10, Prana Archet, Fonel Emotion AB, etc.) et deux sortirent nettement du lot ; le Fonel Avalon, pure classe A aux timbres et à la fluidité jamais égalés et le Leema Tucana II Annivversary Edition, exceptionnel dans sa gamme tarifaire et délivrant sur les Lawrence Audio Dove un grave plus précis et profond que l'amplificateur Fonel. 
Le Fonel Avalon sera l'idéal compagnon pour les amoureux de musique de Chambre, de musique Baroque et de petites formations jazz. Le Leema Tucana II est, quant à lui, plus polyvalent et conviendra à tous les types de musique, il a ici notre préférence. 
 

 DSC05130 opus115 test

Les Musiques écoutées :

 
Hudson Marseille Gabriel Faure Bach
 Waters  Graun  Taj Mahal  Rogue

 Toutes ces musiques sont stockées en Haute Définition HiRes sur le disque dur interne de notre serveur audio.


Nous devons vous l'avouer "tout de go", notre adaptation à l'écoute des Lawrence Audio Dove fut longue et parfois difficile. Nous étions en présence d'une proposition à l'opposé de ce que nous apprécions avec les Xavian Calliope par exemple. Ce système Haute-Fidélité propose une écoute analytique, presque chirurgicale alors que les Xavian nous installent dans des écoutes globales presque trop confortables.
Autre étonnement est la facilité de mise en oeuvre de ces enceintes taïwanaises, elles ne réclament absolument aucun effort de la part de l'amplificateur, leur rendement de 91 dB est largement justifié et elles peuvent se contenter d'un amplificateur de peu de puissance mais de grande qualité musicale.

Ecouter "Hudson" dernier album en date du batteur DeJohnette sur ce système est un bonheur extrême. Nous nous sommes surpris à pousser le volume sonore à des niveaux à s'en rendre sourd pour toujours. Ressentir les vraies "claquements" de la caisse-claire, pratiquement sursauter à chaque contact des baguettes sur la peau tendue est un régal sans égal. Il en va de même pour toutes les attaques sur les cordes de la guitare, nous n'avons que trop rarement entendu Scofield s'exprimer de cette manière, le frisson garanti !
La précision et la franchise des attaques reproduites sont dûes à la rapidité extrêmes des transducteurs Accuton qui équpent ces enceintes et à la vélocité de l'amplificateur.

Lors de l'audition du dernier album du pianiste américain Ahmad Jamal, et de son titre éponyme "Marseille" nous sommes surpris par l'ampleur du piano, par la précision de cette formidable main gauche et par les richesses harmoniques des diverses percussions employées. Même lorsque nous atteignons l'instant "forte" de cette composition (environ 4'50") tous les instruments restent extrêment lisibles et rien de vient déstabiliser le système audio. L'équilibre tonal est respecté et les variations dynamiques retranscrites à la perfection.

Epreuve insoutenable pour un système Haute-Fidélité même de gamme supérieure, l'audition de la composition de Christopher Tin issue de l'album The Drop That Contained the Sea "Waloyo Yamoni" ; solistes homme et femme, choeurs, grand orchestre. Pour la première fois, nous écoutons l'entièreté de ce titre sans aucun déplaisir. Les différents plans sonores restent d'une grande lisibilité, le haut du spectre sonore si riche s'exprime sans aucune crispation, l'image sonore tridimensionnelle nous plonge littéralement au sein d'une grande salle de spectacle. Si vous avez la curiosité d'y jeter une oreille vous comprendrez aisément la difficulté de cet exploit. Ce système Haute-Fidélité Opus 115 excelle quant à retranscription des messages sonores les plus complexes.


DSC05123 opus115 test

 

Conclusion :

Le mélomane deviendra rapidement dépendant d'un tel système Haute-Fidélité. Sa précision, son dynamisme, sa célérité, sa fidélité procurent à chaque écoute des découvertes inattendues. Chaque enregistrement devient un nouveau univers à explorer. Sa facilité de mise en oeuvre déconcertera l'audiophile le plus pointu.
Les enceintes Lawrence Audio accompagnées de l'amplificateur intégré Leema et du DAC Helixir Audio composent un système audio Haut de Gamme qui transfigure l'écoute individuelle de la Musique.

 

 DSC05126 opus115 test

 

* Les écoutes ont été réalisées dans une pièce d'un volume d' environ 105 m³. Ecartement des enceintes (tweeter à tweeter) 2,10 m., distance du fauteuil 2,50 m.. Les enceintes sont à environ 1,40 m. des murs arrières et à 1,25 m des murs latéraux. Elles sont positionnées sur des supports lourds et stables Dilixaudio Stabile. Les électroniques sont installées sur un meuble Spectral et découplées par des supports Rogoz et Dilixaudio Cantabile pour l'amplificateur (+ un Neodio B1 positionné au dessus de l'alimentation de l'amplificateur).

Lu 1121 fois

1 Commentaire

  • Lien vers le commentaire David vendredi, 21 juillet 2017 13:45 Posté par David

    J’ai eu le privilège d’écouter les Doves et j’étais immédiatement envoûté par la musicalité qu’elles distillent.

    Le point fort des Doves réside dans leur capacité à recréer une scène sonore avec des plans très structurés et détaillés.

    J’avais une crainte avant l’écoute car les HP sont en céramique et finalement, tout passe très facilement et j’ai eu tendance oublier l' aspect technique pour me laisser porter tout simplement par la musique.

    Par ailleurs, comme la grande majorité des enceintes de très haut de gamme, la Dove requiert, de par sa grande transparence, des partenaires de jeu à sa hauteur.
    Mais cela n’en fait pas pour autant une enceinte très difficile à associer. J’ai été surpris par la facilité de mise en œuvre, ce qui n’est pas le cas des certaines concurrentes qui requirent des usines à gaz en électronique.

    Les enceintes Dove représentent une vraie prouesse technique, par leur transparence , rapidité et surtout la musicalité.

    C’est mon coup de cœur et je suis impatient d’écouter la grand sœur (Double Bass) qui devrait bientôt arriver chez les sorciers d’Opus 51.

    Merci Frédéric pour cet après-midi d’écoute inoubliable.

Laissez un commentaire

Vérifiez à bien remplir les champs requis dans le formulaire signalés par (*).


Afin d'éviter le captcha, nous vous conseillons de vous connecter au blog via : http://www.opus51.fr/connexion