vendredi, 18 février 2022 09:36

Astell & Kern ACRO CA1000 : DAC nomade

Évaluer cet élément
(6 Votes)
Astell & Kern ACRO CA1000

Depuis sa création par sa société mère iRiver en 2013, le Coréen Astell & Kern s’est spécialisé dans les baladeurs audiophiles de haute volée. Si quelques références restent abordables, le constructeur se spécialise dans le haut de gamme et le luxe, avec des modèles aux belles coques usinées et anguleuses. 

 DSC4996Acro1000

L' ACRO CA1000 présenté ici n'est ni un baladeur, ni un ampli casque, mais les deux à la fois. Il se présente sous la forme d'un DAC/ampli sédentaire, avec un stockage intégré et une batterie, ce qui lui autorise un minimum de nomadisme.

 DSC5002Acro1000

 

L'ACRO CA1000 accueille une connectique très vaste :

     - des entrées numériques : 1 prise USB-C, 1 entrée RCA SPDIF, 1 prise optique Toslink ;
     - 1 entrée stéréo RCA
     - 1 sortie (Ligne/préamplifiée) stéréo RCA
     - des sorties casque : 1 jack 3,5 mm, 1 jack 6,35 mm, 1 jack 2,5 mm (symétrique), 1 jack 4,4 mm (symétrique).
     - une prise USB-C dédiée à la recharge
     - un port micro-SD, afin d'étendre la mémoire interne de 256 Go.

 

 DSC5005Acro1000

 

 

Sa conversion numérique-analogique est assurée par 4 puces ESS ES9068AS, montées en Quad DAC (deux par canal). Ce lecteur/DAC/ampli assure la lecture des fichiers PCM jusqu'en 32 bits/384 kHz, la prise en charge du DSD512 en natif et même le décodage MQA 8x.

Sa batterie de 8 400 mAh lui assure une autonomie d'environ 10 h 30 en gain bas. Via son interface de recharge rapide PD2.0 (9V/3A), il peut se recharger en 2 h 30.

Le Astell & Kern ACRO CA1000 est proposé au prix de 2 300 euros (01-03-2022). 

 DSC5016Acro1000

Nos impressions :

La prise en main de ce modèle Acro CA1000, pour qui connaît les produits de la firme coréenne Astell & Kern, ne pose aucun problème. Pour certains le Système d'Exploitation sous Android manque de modernité, pour les utilisateurs comme moi, il est plus que satisfaisant, tout ce qui est utile est présent. La connexion à un PC est simple, ce qui me permet de transférer mes fichiers musicaux simplement et facilement, même un béotien en informatique y retrouverait ses brebis égarées.

L'objet est construit comme un "char russe" (ils viennent de franchir les frontières de l'Ukraine au moment où je commets ces quelques lignes verbeuses), il s'installe dans la durée, sa compagnie devrait être agréable.

Avant de passer à la section "j'ai écouté", posons-nous la seule vraie question qui vaille, à quoi sert le Astell & kern Acro 1000 ?

Ce "truc "peut avoir plusieurs utilités comme :

- être un amplificateur casque,
- être un convertisseur Numérique/Analogique pour votre système audio,
- être un serveur audio, il permet de stocker et de lire pratiquement tous les fichiers audio disponibles à ce jour,
- être un pré-amplificateur stéréo...
- être tout cela à la fois... Un peu un couteau-audio suisse venant de Séoul... 

Après avoir transféré plus de trente albums (en qualités CD, HiRES et SACD) dans la mémoire de l'Astell & Kern Acro CA1000, après m'être amusé à créer une playlist comportant tous les types de musique : de la musique baroque avec  "Altre Follie" de Jordi Savall à "Amazonia" de Jean-Michel Jarre dans sa version binaurale (mixage spécifique à une écoute au casque audio) en passant par le magnifique "Life Goes On" de Carla Bley et la non moins superbe captation publique "New Blood" de Peter Gabriel, je passai quelques belles minutes à écouter, à déguster ce "ramen" coréen accompagné d'un casque français d'une réussite presque totale le Focal Clear MG, casque audio (moyen-haut de gamme) d'une belle neutralité, apportant très peu de coloration aux écoutes et proposant une définition et une dynamique de bon aloi.

Sachant que tous les chemins ménent à ... Kiev, prenons la droite ligne et j'affirme avoir pris énormément de plaisir à écouter durant de longues heures cet ensemble Astell & Kern et Focal. L'impression d'écouter un système audio Haut de Gamme est bien réelle : qualité des timbres, dynamique, image sonore (bluffante sur les enregistrements binauraux), précision des détails, fluidité, tenue des notes... Un presque sans faute, laissons un peu de place à un ailleurs meilleur...

Utilisé comme DAC (convertisseur numérique/analogique) au sein d'un système Haute-Fidélité haut de gamme (ici SoulNote + Lawrence Audio), le Astell & Kern Acro CA1000, ne démérite nullement. Ses qualités audio sont bien réelles, il permet d'écouter avec grand plaisir tous les types de musique stockés dans sa mémoire (interne ou sur carte SD). Le seul reproche que je me permets à son encontre est, par rapport à des DAC trois fois plus onéreux, un léger manque de dynamisme... Mais ce n'est qu'un détail d'enfant audiophile trop gâté.

Je vous conseille ce produit sans aucune réserve... 

A K Acro1000

Les Notes  :
 
   Fabrication : 18/20
   Image : 16/20
   Timbres : 16/20
   Dynamique : 14/20
   Transparence : 15/20 
   Qualité/Prix : 18/20


Les propos et les avis énoncés dans ce test n'engagent que l'auteur de ce test et en rien la société Opus 51. Les avis donnés ne concernent que le produit testé.

 

Lu 446 fois

Laissez un commentaire

Vérifiez à bien remplir les champs requis dans le formulaire signalés par (*).


Afin d'éviter le captcha, nous vous conseillons de vous connecter au blog via : http://www.opus51.fr/connexion