lundi, 29 janvier 2018 11:02

Wilson Audio Sabrina - Fonel Avalon : notre écoute.

Évaluer cet élément
(17 Votes)
Wilson Audio Fonel

Wilson Audio est l'une des rares entreprises dans le monde de l'audio qui, depuis sa création, ne fabrique que du matériel Haut de Gamme. Cette société américaine a été fondée dans l'Utah en 1973 par David Wilson et Sheryl Lee Wilson. Nous avons la chance et le bonheur d'avoir, au sein de Opus 51, depuis quelques jours et pour quelques jours encore le modèle Sabrina.
Naturellement nous avons testé ces petites colonnes avec de nombreuses électroniques (Marantz, Helixir, Denon, Marantz...) et avons trouvé notre bonheur lorsque nous les avons associées au magique Avalon, amplificateur intégré en pure classe A de la firme allemande Fonel.
La source utilisée est notre Référence actuelle, le fabuleux lecteur de CD et SACD Marantz SA-10, platine dont nous nous servons régulièrement comme DAC afin de déguster les fichiers DSD stockés sur notre serveur audio InnuOS.
Les câbles ont été choisis avec grand soin ; en modulation l'évidences le Fonel Reference, pour les enceintes, les Wilson Audio n'acceptant que les terminaisons fourches, nous fûmes "obligés" d'utiliser les câble Reference + de Studio Connections et pour l'alimentation de l'amplificateur l'étonnant, l'extraordinaire câble Dilixaudio Power One.

Système écouté : (lien boutique web)


Sources : Marantz SA-10 pour les SACD
Serveur audio : InnuOs Zen Mini XL
Amplificateur intégré : Fonel Avalon
Enceintes : Wilson Audio Sabrina
Câbles de modulation : Fonel Reference XLR
Câble USB : Leema Reference 2
Câbles pour enceintes : Studio Connections Reference +
Cable secteur : Dilixaudio Power OneBlack Rhodium Titan
Barrette secteur : Isol-8

 

Le Choix des éléments :

.

Wilson Audio sabrina 


Fonel Avalon :

L'amplificateur Avalon est très certainement l'un des tout meilleurs amplificateur au monde. Notre test est ici : https://www.opus51.fr/les-tests/item/761-fonel-avalon-le-reve 

DSC00099 sabrina16 9 

 

 Wilson Audio Sabrina :

Les enceintes Wilson Audio Sabrina se présentent comme de petites colonnes de moins de 100 cm de haut qui se logent avec aisance dans un salon. Ce sont de simples trois voies équipées de trois haut-parleurs : un boomer papier de 20 cm, un medium de type "Scanspeak" en composite de 15 cm et un tweeter Wilson Audio en soie de 2,54 cm, rien d'original que du classique. Mais quelle mise en oeuvre !
Comme toutes les enceintes du fabricants américain, le matériau utilisé pour réaliser le "chassis" de ces enceintes est un composite dont la composition est tenue secrète. Ce "secret" apporte aux enceintes une rigidité pratiquement inconnue chez les autres fabricants. Les Sabrina ne "vibrent" jamais, seuls les haut-parleurs fabriquent les ondes sonores que nous percevons, aucune coloration étrangère n'est transmise, n'est imposée par les enceintes.
Wilson Audio apporte également un soin extrême à la mise en phase des trois haut parleurs de la Sabrina. L'auditeur aperçoit ce magnifique travail dès les premières secondes de la première écoute effectuée. L'image sonore est ici retranscrite avec une stabilité rarement rencontrée et construit une image holographique d'une réalité confondante. 
 

DSC00102 sabrina16 9

 

Les Musiques écoutées :

 
Woong San Momo Kodoma Marillion Le Féline
 Berlioz  Marilyn Scott  Black Sabbath  Mahler

 Le albums de la première ligne sont des SACD - les autres musiques sont stockées en Haute Définition HiRes sur le disque dur interne de notre serveur audio InnuOs.

Les Ecoutes :

Les écoutes ont été réalisées dans une pièce d'un volume d' environ 105 m³. Ecartement des enceintes (tweeter à tweeter) 2,10 m., distance du fauteuil 3,00 m.. Les enceintes sont à environ 1,25 m. des murs arrières et à 1,15 m des murs latéraux. Elles sont positionnées sur des supportsDilixaudio Stabile Les électroniques sont installées sur un meuble Spectral + support Rogoz ou Dilixaudio Cantabile (+ un Neodio B1 positionné au dessus de l'alimentation de l'amplificateur).

 

  • Woong San est une chanteuse Coréenne entourée pour cet album de musiciens jazz japonais. Les arrangements sont "léchés", la production est superbe. Si vous désirez mettre en test et en valeur votre système audio Haut de Gamme, ce HQCD doit figurer en bonne place au sein de votre cdthèque.
    Ecoutée avec le Fonel et les Wilson Audio, la très belle reprise, à fleur de peau, du standard "Close to You" est un émerveillement de tous les instants. Les balais sur la caisse claire font merveilles, les cymbales possèdent une richesse harmonique rare. Le saxophone (Selmer ?) dispense une présence et des couleurs d'une efficacité vraie. La voix de la chanteuse, toujours sur le fil procure une émotion tangible. Et que dire de la scéne sonore qui se déploie dans les trois dimensions, profondeur, largeur et ici surtout hauteur ce qui, impressionne d'autant plus, que les Sabrina sont de petites colonnes. 
  • En recherchant sur la "toile" des informations, des tests, des avis à propos des enceintes Wilson Audio Sabrina, nous sommes "tombés" sur certains commentaires sur les Forums spécialisés Hi-Fi qui affirmaient, sans vergogne, avec moult explications que les enceintes américaines étaient incapables de reproduire correctement "la main gauche" d'un piano. D'où cette écoute du très bel enregistrement de diverses oeuvres de Frédéric Chopin interprétée par le pianiste japonaise Momo Kodoma, ancienne éléve du CNSM de Paris.
    Rassurons de suite les aficionados de l'instrument Roi, l'écoute est, sur le système audio testé, d'un réalisme confondant. De l'extrême grave à la note la plus aigüe, nous sommes en présence d'un vrai Grand Piano à la dynamique impressionnante, aux couleurs riches et multiples, aux nuances infinies. Les oeuvres de F. Chopin contenues sur ce SACD défilent avec ravissement et ceci, même à un niveau d'écoute digne d'un concert ! 
  • Marillion est le groupe de Musique Prog de ces 30 dernières années. Leur dernier album est une pépite, sa version SACD est hors normes. Précision, dynamisme, vitalité, aération, envoûtement, tels sont les principaux adjectifs qui nous viennent à l'esprit à l'écoute de ce F.E.A.R. Quelque soit la densité et la complexité de la musique à reproduire, rien ne dérange notre système Haute-Fidélité qui reste droit et digne dans "ses bottes". Rien ne dépasse, rien n'est masqué tout s'entend et, de plus vous avez le droit à une dose immonde d'émotion. Nous pourrions détailler ce son fantastique de la basse de Pete Trewavas, les attaques fermes et franches du batteur Ian Mosley, la richesse des claviers de Mark Kelly, les interventions proches du divin du guitar hero Steve Rothery et, que dire, de la voix de Steve Hogarth, comme au concert, ce soir d'octobre sous la brume parisienne... Impressionnant !
  • C'est certainement la première fois que la reprise d'une chanson de G. Manset nous interpelle. Agnès Gayraud alias La Féline recrée avec Mondkopf la chanson «Comme un guerrier» où semblent lâchés d’un coup tous les chevaux de l’Apocalypse. Un début voix et électroniques où les Sabrina charment par leur transparence, un final voix et puissante batterie où les Sabrina conquièrent par leur énergie. Entre les deux une montée vers l'abîme où, des premières loges, nous assistons à la fin d'un empire. Magnifique !
  • Faîtes l'acquisition de la version HiRes ou mieux encore du SACD de la Symphonie Fantastique de H. Berlioz interprétée par Colin Davis et l'orchestre du Concertgebouw d'Amsterdam, ce fut durant de très longues années une version de référence.
    Assis face aux Wilson Audio Sabrina, le spectacle est grandiose, "il y a de l'air autour de chaque instrument", la lisibilité de la musique est étonnante, chaque pupitre de l'orchestre occupe, dans un environnement tridimensionnel défini, une place spécifique. Du très grand spectacle, le travail sur la mise en phase des haut parleurs, effectué par les ingénieurs américains est d'une rare efficacité. Félicitations ! 

 

DSC00094 sabrina16 9

 

Conclusions :

N'oublions pas, ici nous avons écouté un ensemble audio dans son intégralité, chaque élément fonctionnant avec les éléments voisins, ensemble ils représentent un "écosystème" Haut de Gamme aux qualités musicales exceptionnelles.
Si de ce système nous retirons par exemple l'amplificateur pour le remplacer par un produit "équivalent", les surprises peuvent, vont être désagréables. Même si sur le papier tel ou tel produit, plus "reconnu", aux caractéristiques égales voire supérieures devrait s'accorder avec la même facilité, croyez-nous, musicalement, les résultats seront très différents, l'écoute perdra certainement en fluidité, en naturel, en homogénéité.

Pour en revenir aux écoutes que nous réalisons depuis plus de 4 jours, elles sont parmi les plus belles que nous avons pu obtenir chez Opus 51. Ce système audio devrait parfaitement convenir aux mélomanes exigeants qui souhaitent un système audio de très grande qualité dans un volume tout de même raisonnable. Les Wilson Audio Sabrina impressionnent par leurs dimensions et surtout par leur restitution, elles vous enveloppent de Musique et si ce n'est pas le vrai bonheur, nous n'en sommes vraiment pas très loin... 

Lu 1651 fois

4 Commentaires

  • Lien vers le commentaire BRUNO mardi, 30 janvier 2018 19:06 Posté par BRUNO

    Bonsoir
    Je tiens vraiment à vous féliciter pour vos tests.
    Vous êtes le seul en france à faire un tel travail
    Vos clients sont vraiment gâtés
    Très éloigné de votre magasin. Mais je ferai l'effort pour profiter de vos conseils très avisés.
    Ne changé rien

  • Lien vers le commentaire RUINART samedi, 03 février 2018 19:23 Posté par RUINART

    Belle écoute dans un lieu toujours agréable avec des amis. Que rêver de plus en cette après midi maussade ?
    La Sabrina sait tout faire, avec beaucoup de détails, justesse des timbres, magnifique scène sonore mais dans une ambiance feutrée de salon bourgeois. Cela n' a rien de péjoratif, bien sûr ; je veux dire que l'on est dans le confort, le luxe .
    Je pense qu il y a plus fouillé, plus analysé avec encore plus de détails comme avec les Laurence avec HP céramiques, mais peut-être plus dérangeant !
    Bien difficile de se faire une idée de l'idéal .
    De toute façon, on est très heureux quand on écoute de la musique à ce niveau et là est l'essentiel, surtout avec de bons amis.
    Bon we à tous et encore plein de moments comme cela Frédéric ; encore un grand merci

    hervé

  • Lien vers le commentaire Christian dimanche, 04 février 2018 11:44 Posté par Christian

    Ecoute faite également se samedi. En accord avec l'avis de Mr Ruinart. La conception et la construction traditionnelles de cette Sabrina associée aux éléments cités dans le Test ci-dessus, nous donnent et ceci dès la première note de piano un indice sur la qualification méritée d'écoute Haut de Gamme.Ce qu'elle nous donne, elle le fait de la meilleure manière possible (tjs avec ce qui la compose).
    Mais à ce niveau de tarif et d'exigence et, de manière tout à fait personnelle, je trouve également que les gammes de Lawrence Audio en "donnent" beaucoup plus (toujours ramené à mon niveau d'exigence / Tarif). La gamme "Instruments", avec une synergie de folie entre les rubans (majestueux d'efficacité) et les graves en fibres de carbone (précision, sécheresse et impacts de haute volée). Une image décuplée par rapport aux "classiques" Wilson, une rapidité supérieure et des timbres (pour moi) également en supériorités. NB : Tous ceci avec les mêmes électroniques .
    La gamme céramique chez Lawrence, propose quant à elle des écoutes beaucoup plus analytiques encore plus précises (tjs mon avis). Une approche différente et certainement non conventionnelle . Certainement perturbante au début. Tous ceci n'est que mon avis.
    Une belle journée musicale chez Opus 51.
    Si d'autres participants pouvaient nous faire part de leur ressenti ....J'allais presque oublié : Merci OPUS 51 pour les 5 propositions très différentes (ça donne donne encore plus d'intérêts à la chose).

  • Lien vers le commentaire Dounet lundi, 05 février 2018 10:49 Posté par Dounet

    Moi, c’était le vendredi, mais les impressions sont les mêmes ...
    En effet, on se trouve en présence d'une paire d'enceintes qui méritent leur appellation de haut de gamme, précision, neutralité, dynamique, superbe image font parti de leur ADN.
    Après, évidemment, on peut préférer telle ou telle présentation sonore et celle des Laurence Audio n'est pas mal non plus.
    Quelle chance nous avons sur Reims de pouvoir comparer de si beau systèmes.
    Encore merci à Frédéric de se donner tant de peine.
    Didier

Laissez un commentaire

Vérifiez à bien remplir les champs requis dans le formulaire signalés par (*).


Afin d'éviter le captcha, nous vous conseillons de vous connecter au blog via : http://www.opus51.fr/connexion