lundi, 01 novembre 2010 19:30

Marantz Na7004 : le test

Évaluer cet élément
(64 Votes)

Ce "Network Audio Player" Marantz NA-7004 peut pratiquement tout faire (Radio Internet, FM, DAB, ipod, client UPnP...), ici ce que j'ai testé ce sont ses qualités musicales car finalement à quoi sert un tel appareil si ce n'est à retranscrire un message musical du mieux possible, et Marantz, sans dévoiler le résultat des différents tests, semble avoir réussi son coup...

Pour commencer je n'ai testé ce lecteur qu'en utilisant des fichiers FLAC 24/96 ou 24/88.2 (réalisés par votre serviteur ou télécharger sur Qobuz). Ces fichiers étaient stockés sur un NAS et le Marantz relié à un routeur via sa prise RJ45. Voilà c'est tout pour la technique quoique...
(Bizarrement j'ai remarqué qu'un fichier WAV non compressé en 16/44  (obtenu depuis un CD) était de bien meilleure facture une fois transformé (via un logiciel) en fichier FLAC 24/88.2, cela demande des explications mais se sera pour un autre post.)

Disques écoutés :

Purcell - Music for a while (A. Deller)

  • La différenciation des plans sonores est exceptionnelle, Alfred Deller est au premier plan, le clavecin est un peu plus éloigné, une vraie sensation de profondeur et de relief, la musique et les musiciens respirent.
  • Aucune dureté n'est à remarquer, la voix semble très naturelle et les notes ont du poid.
  • Chaque ligne musicale est d'une grande lisibilité, l'écoute est très détaillée sans paraître analytique.

Charles Lloyd : Gunman (Zakir Hussain) - Magnifique enregistrement public (ECM 2006)

  • Le rendu des percussions est exceptionnel de précision, de détails et de présence (les grains de sabl,e au tout début du morceau, circulent avec aisance de gauche à droite et peuvent être "compter")
  • La voix de Z. Hussain est très réaliste et passe avec naturel de gutturale à la voix de tête. Ici aussi les plans sonores se détachent avec précision.
  • Scéne sonore très large et profonde, nous assistons réellement à un concert, nous sommes dans la salle à quelques rangs de la scène.
  • Les différents timbres des instruments semblent être fidélement rendus.
  • Rien à repprocher sur cette écoute.

Manu Codjia Trio - Redemption Song (24/44.1 Khz)

  • Enregistrementstudio "jazz moderne" très bien rendu avec le Marantz,
  • Les trois musiciens sont à leur place et ne bougent pas d'un iota,
  • La batterie est précise et rapide, la contrebasse est un peu ronde dans le bas (mais cela semble voulu à la production) et les guitares sont très présentes mais sans agressivité,
  • Toujours cet effet d'écoute 3D proposant une profondeur rarement écoutée sur des lecteurs de CD même Haut de Gamme.

Hadouk Trio - Dragon de Lune (Baldamore)

  • Scéne sonore époustouflante, écoute vraiment 3D mais restant naturelle,
  • Belle fluidité du rendu musical, comme l'eau d'une rivière tranquille, la musique s'écoule,
  • Superbe rapidité au niveau des attaques mais sans esbrouffe, là encore tout reste naturel...
  • Ecoute de grande qualité inenvisageable pour un appareil d'un tel prix il y a encore quelques semaines... Etonnant !

Pour la Radio, j'ai vais râler (comme d'habitude direz ceux qui me lisent sur les Forums) pourquoi France Musique ne fournit pas un flux mp3 encodé en 320 k. ? Le 128 k. fournit est certe assez qualitatif mais loin des ambitions de la musique proposée... C'est bien dommage. Devons-nous faire pression ?

 

Le système de test :

  • lecteur Marantz NA 7004
  • amplificateur intégré REGA Osiris
  • enceintes Montana EPX
  • Câbles de modulation Odeion Alpha (RCA)
  • Câbles HP Abbey Road Reference en bi-câblage
vendredi, 17 septembre 2010 17:04

Stormaudio Vertigo 35 : le test d'un mélomane

Évaluer cet élément
(16 Votes)


Lu sur un forum un test d'écoute d'un amplificateur Stormaudio V 35 :

"Comme sur les forums il a été dit tout et son contraire sur Stormaudio je voulais voir ce qu'il en était vraiment. J'ai donc pris contact avec le sympathique commercial de la société qui s'est proposé de venir faire des écoutes à la maison.
J'ai un ensemble Cyrus 8 et des David de chez Moca-Audio. Ce système me donne ou me donnait (devrais-je dire )satisfaction sauf sur un point : la scène sonore. Je voulais donc savoir quel était le maillon limitatif.
L'écoute s'est faite hier durant presque 3 heures sur principalement du jazz.
Après avoir réglé le V35 (8 ohms) sur des applaudissements, dès les premières notes de Patricia Barber je n'en crois pas mes oreilles. Quelle scène sonore mes amis ! Impressionnant ! Oubliés les enceintes et l'ampli j'étais dans la musique. Mon gars qui est très électro mais qui n'a pu rester me glisse " qu'est-ce que c'est agréable ! On est dedans "
J'en ai pourtant écouté des systèmes mais pas beaucoup m'ont donné cette émotion- là. Et à cet instant je l'avais Quel choc ! Le Cyrus est largué. On est dans une autre dimension. C'est naturel,dynamique,précis mais sans être chirurgical. On n'est pas dans l'esbrouffe ni le démonstratif. Il n'en fait pas trop comme quelquefois le Cyrus.
Pour une claque c'est une belle claque. C'est fou de voir des notes de musique s'échapper bien au-delà des enceintes. C'est fluide et pourtant ça prend aux tripes.Je pourrais écouter pendant des heures. Aucune agressivité et pourtant les impacts sont violents et les attaques comme les extinctions de notes me laissent sans voix. L'association avec les Moca est très belle. D'ailleurs mon visiteur ne tarissait pas d'éloges à leur sujet. Des enceintes neutres,ouvertes,droites et d'un rapport qualité-prix qui l'a sidéré.
Désolé pour mon c.r.qui n'est pas bien technique et sans doute trop dithyrambique mais je suis encore sous hypnose ! D'ailleurs je n'ai pas voulu écouter le V55. Le retour à la réalité aurait été trop dur
." (Sloop - 16 sept. 2010)

mardi, 07 septembre 2010 09:57

Mulidine + Roksan Kandy II : le test

Évaluer cet élément
(20 Votes)


Système écouté :

  • Enceintes colonnes Mulidine Allegretto v4
  • Amplificateur intégré Roksan Kandy II
  • Lecteur de CD Roksan Kandy II
  • Câble de modulation Abbey Road Monitor
  • Câble Enceintes Van Den Hul D.352 Hybrid

 

Ce système fut mis en place à la demande d'un client et c'est avec un grand plaisir que je vous offre, ici dans ces colonnes, le compte rendu de cette superbe écoute d'un ensemble Haute Fidélité certes relativement onéreux (environ 5.500 €) mais offrant des performances musicales de Grande Qualité.

Disque écouté : Platti - Concerto grossi d'après Corelli (HM)

  • Magnifique rendu et de l'orchestre (image très étagée) et du violoncelle (grain des cordes),
  • Ecoute très vivante et alerte
  • Timbres somptueux, riches et onctueux

Disque écouté : Schumann - Scherzo op.32 (A. Steier, piano Erard)

  • Enregistrement de toute beauté (mérite d'être acquis).
  • Piano limpide proposant des basses franches, profondes et précises,
  • aigus sans une once d'agressivité

Disque écouté : Fauré - l'Absent (K. Wolff, bariton)

  • Ecoute vraie, très réaliste
  • Chanteur et piano présent dans la salle d'écoute chacun à leur place, beaucoup de précision,
  • Belle définition, les paroles du chanteur sont compréhensibles
  • Beaux timbres

De nombreux CD de jazz et de pop/rock ont été écoutés et à chaque passage nous avons retrouvé les mêmes qualités du système.

Cet ensemble est une vraie réussite, à découvrir sans limite !

Évaluer cet élément
(26 Votes)


Le système mis en place :

  • Lecteur de CD : Rega Saturn
  • Amplificateur intégré : Euphya Alliance 280 + Alimentation externe
  • Câble de Modulation : Nordost Baldur
  • Câble HP : Abbey Road Monitor (bi-câblage)

Loin de moi l'idée de devenir journaliste... Mais il me semble intéressant d'effectuer, sur du matériel trop peu connu, des compte rendus d'écoutes. (Si cela vous intéresse, Opus 51 vous offre la possibilité d'effectuer vous même vos compte rendus et de les publier sur ce blog, pour cela merci de me contacter à l'adresse suivante : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.).
Lors des écoutes les Mordaunt Short Performance 2 avaient environ 150 heures de rodage... Elles devraient encore s'améliorer avec le temps...
Disque écouté : Purcell - Music for a while (A. Deller)

  • Présence superbe du chanteur, une vraie impression 3D lors de cette écoute,
  • Aucune dureté dans le haut du spectre, la voix monte naturellement sans aucune distorsion, très beau filé des aigus,
  • Très grande lisibilité des différents instruments (clavecin très délicat et articulé, belle ligne de basse)

Disque écouté : Bach - Cantate BW198 (P. Herreweghe)

  • Très belle lecture des différentes voix du chœur (aucune distorsion auditive),
  • Scène sonore très large, disparition du positionnement des enceintes dans l'aire d'écoute,
  • Magnifique rendu des vents (hautbois entre autre) de l'orchestre, grande stabilité de l'image, phase acoustique bien respectée,
  • Aucune agressivité, grande douceur et très belle dynamique. Très belle lisibilité.

Disque écouté : Orff - Carmina Burana (E. Jochun)

  • Aucune confusion des différents registres. Le chœurs, l'orchestre et les percussions restent d'une grande lisibilité du triple "p" au triple "f",
  • Dynamique aucunement tassée lors des grands coups de Timbales. Les basses sont reproduites avec sécheresse et rapidité, le manque d'infra basse à aucun moment ne se fait ressentir.

Disque écouté : Schubert - Quintette "La Truite" (Amadeus + E. Gilels)

  • Écoute très agréable, on entre dans la musique sans penser à analyser ce qui se passe... Passionnant,
  • Les timbres des cordes et du piano sont de toute beauté,
  • Rendu dynamique très réaliste, on ressent vraiment la présence des musiciens,

Disque écouté : Jenny Evans - Remember Me (Jazz)

  • Très belle présence de la chanteuse, elles reste très stable dans l'espace. Beau respect de la phase acoustique,
  • Présence discrète mais précise des musiciens qui l'accompagne,
  • Belle ligne de contrebasse sans exagération mais rapide et ferme.

Conclusions : Ces enceintes, à la finition magnifique, sont comme nous pouvons le constater sur la photo de superbes bibliothèques 2 voix au tempérament énergique et précis. Leur rapport Qualité/Musique/Prix est exceptionnel. Musicalement il n'y a pas grand chose à leur reprocher, elles seront à leur place dans des espaces de 20 à 40 m².
Seul petit défaut, les caches qui sont bien compliqués à mettre et à démettre....