lundi, 08 juillet 2019 10:02

On vous ment !

Évaluer cet élément
(20 Votes)
On vous ment !

Il était une fois, n'est-ce pas ainsi que toutes les belles histoires commencent ?

Donc, il était une fois, un professionnel du monde de la Hi-Fi désirant créer sa propre marque d'enceintes Haute-Fidélité. Concevoir, fabriquer, commercialiser ses propres produits, vous savez des produits à son effigie... Prétention, orgeuil, ambition... Un peu de tout cela mais surtout, l'envie de proposer aux mélomanes une enceinte acoustique aboutie au juste prix. Après tout, ce "professionnel" n'était pas plus stupide que tous ces fabricants mécréants aux produits inaboutis. Enfin ce qu'il pensait... La belle histoire s'arrêta là !

Contrairement à ce que vous pouvez penser, cet énergumène n'était pas lillois mais avait posé sa valise à Reims, au coeur du Champagne. Il avait peut-être fait des études de marketing mais sa tête était encore, quoique très légérement, rattachéé à son corps. Pourquoi n'est'il jamais, au moins jusqu'à aujourd'hui, passé à l'acte. La peur de traverser le Rubicon ? La lucidité, cet éclair qui inonde l'esprit alors que la folie l'envahit ? La paresse, grand facteur d'inaction et souvent de sagesse ? Ou tout simplement l'analyse du marché et la réalité économique d'une telle action ?

Vous avez compris, ce projet, chez Opus 51, nous l'avons tourné et retourné dans tous les sens. Nous sommes arrivés à la conclusion que, pour un artisan français honnéte et mélomane il était impossible de concevoir et de fabriquer des enceintes acoustiques sur notre territoire, des enceintes dignes de nos critères de qualité musicale. Des enceintes qui apportent un "plus" au marché actuel. Si l'objectif est de produire une énième Focal, B&W, ProAc, Quadral ou autres, quel est l'intérêt ? A prix équivalent pour le consommateur, un artisan ne fera jamais mieux que Focal ou B&W, de vrais industriels, même si on ose vous affirmer le contraire, on vous ment !

Pour aller un peu plus loin dans l'analyse, chez Opus 51, nous avions déjà sélectionné les deux haut-parleurs qui pouvaient équiper notre belle enceinte deux voies (de nombreux restent à faire). Leur coût, en prix d'achat auprès de fabricants tous européens 500 euros hors taxes par enceinte. Le filtre reviendrait à environ 100 euros, à ce coût s'ajoutera les câbles (50 euros), la main d'oeuvre d'assemblage (150 euros) et l'ébénisterie vous coutera si elle est belle mais pas trop compliquée 250 euros. Soit un prix de revient pour une enceinte d'environ 1.050 euro ht. Restons professionnel et, ajoutons à ce tarif les coûts de recherches, de tests, les heures passées à écouter, à élaborer, à modifier cette enceinte le tout amortis sur seulement quelques paires, soyons optimistes 50 paires (nous espérons vendre 10 paires par an sur 5 années), donc amortissons 35.000 euros, soit 700 euros par paire d'enceintes. Notre prix de revient pour une paire de "belle rémoise" s'établit donc à 2.800 euros ht. Soyons grand seigneur et oublions le prix des emballage et fixons un prix de vente public réaliste tout en sachant que l'état nous prendra 20% de Taxes sur ce tarif, un coefficient de 3.5 nous paraît juste et honnéte si nous voulons développer l'entreprise. Cette belle et bonne enceinte vous sera proposé au prix exceptionnel de 9.800 euros ttc la paire livrée...

Les pré-commandes commencent, une belle remise de 30% sur ce tarif sera proposé aux 50 premiers audiophiles acceptant d'acquérir cette enceinte révolutionnaire !

 

On se calme... A ce tarif nous vous conseillons les belles Lawrence Audio Violin SE, nous ne ferons pas mieux...

Et notre rêve s'écroule !

Voilà vous êtes avertis, et ne cédez pas aux miroirs aux alouettes même si, nous le savons, tout ce qui brille attire. 

 

Lu 555 fois

2 Commentaires

Laissez un commentaire

Vérifiez à bien remplir les champs requis dans le formulaire signalés par (*).


Afin d'éviter le captcha, nous vous conseillons de vous connecter au blog via : http://www.opus51.fr/connexion