lundi, 10 juin 2019 20:47

Cabasse The Pearl : notre avis

Évaluer cet élément
(12 Votes)
Cabasse The Pearl

La The Pearl de Cabasse est une enceinte connectée, multiroom qui posséde son propre système d'autocalibration. Elle est équipée du légendaire haut-parleur tri-axial et de 3 amplificateurs, un par voie. Ce modèle peut être utilisé à la paire, pour une diffusion en stéréophonie.
Comme son nom le suggère, l'enceinte sans fil Cabasse The Pearl est de forme sphérique, une technique propre à Cabasse depuis des décennies.

Elle est la concurrente frontale de la célébre enceinte connectée Devialet Phantom

L'objectif de ce mini test est de savoir si 2 enceintes Cabasse The Pearl installées correctement, écoutées en stéréophonie peuvent concurrencer un système Hi-Fi classique composé d'une source CD ou DAC, d'un amplificateur et de deux enceintes "classiques" le tout pour un budget inférieur à 6.000 euros.

 

Cabasse The Pearl : 

Cabasse The Pearl test 2

Cabasse est devenu Maître dans l'utilisation de haut-parleurs coaxiaux, dont le principe est d'intégrer le tweeter au centre de la membrane circulaire en charge de la diffusion des fréquences graves et médiums. La démarche est ici poussée plus loin encore, puisque le haut-parleur est tri-axial, soit trois en un. La large membrane de 25 cm prend le registre grave en charge, la seconde membrane de 13 cm le registre médium, tandis que le dôme central délivre les hautes fréquences. Cette technique permet une diffusion ultra-cohérente du son.

L'enceinte Cabasse The Pearl posséde 3 amplificateurs en interne. Chaque section du haut-parleur dispose de son propre ampli : 1000 Watts pour la partie grave et 300 W pour chacune des sections médium et aiguë. Autant dire que l'enceinte Cabasse The Pearl peut produire un volume sonore très élevé, jusqu'à 120 dB environ.

Cabasse The Pearl test 4

Caractéristiques :

  • Enceinte active connectée et multiroom
    Ethernet, WiFi, Bluetooth (SBC/AAC)
    Compatible Spotify, Tidal, Deezer, Qobuz et vTuner
    App de contrôle Cabasse Streamcontrol
    Système breveté de correction acoustique CRCS
    Compatible Google Assistant et Amazon Alexa
    DAC Asahi Kasei AKM4490
    Lecture fichiers audio : MP3, AAC, WMA, FLAC, ALAC, AIFF
  • Haut-parleurs
    1x coaxial 13 cm + 2,5 cm
    1x HP 25 cm à membrane carbone dans l'axe du premier
  • Mesures
    Volume sonore max : 118 dB (crête)
    Puissance : 1000 W + 300 W + 300 W
    Réponse en fréquences : 14 Hz à 27 kHz
  • Connectique
    1x RJ-45
    1x entrée optique Toslink
    1x entrée ligne RCA stéréo
    1x USB-A
  • Généralités
    Dimensions (lxhxp) : 327 x 325 x 322 mm
    Poids : 18 kg (pièce)

 

Lien Boutique Web :  Cabasse The Pearl

 Cabasse The Pearl test 3

Les Musiques écoutées : 

 
Dadawa Joe Bel Carol Duboc
Alan Parsons Cameron Graves Gershwin

 

Verdict :

Après un long rodage de plus de 200 heures, nous pouvons nous installer face à deux Cabasse The Pearl et tenter d'écouter un peu de musique. Par le passé nous fûmes échaudés par la très mauvaise heure passée en compagnie des enceintes Devialet Phantom qui sont tout sauf des produits Haute-Fidélité. Nous étions ressortis de cette heure d'écoute KO, déprimés.

Le premier quart d'heure de l'écoute est bluffant... ces Boules "font" de la musique c'est certain ! A se demander, même, si elles ne fonctionnent pas mieux que certains systèmes Hi-Fi écoutés ces derniers temps, et... pour un budget bien moindre.

Hors les musiques présentées ci-dessus, afin de confirmer nos impressions, nous avons également écouté les musiques utilisées lors de nos précédents tests. Nous nous concentrons sur des musiques dîtes "classiques", écoutons de vrais instruments de musique captés de "façon" naturelle sans trop de bidouillages Studio.

Ce qui impressionne le plus lors de l'écoute des Cabasse The Pearl est l'image sonore qu'elles installent dans notre salon. Il est difficile, les yeux fermés, de localiser correctement les enceintes. Malgré une connexion Wi-Fi, nous rappelons que ces deux enceintes sont "sans fils" et indépendantes l'une de l'autre. Pour tout vous expliquer, dans notre configuration, la The Pearl blanche reçoit le signal stéréo, garde la voix de droite pour elle et émet en Wi-Fi la voix de gauche à notre The Pearl noire ; miracle de la technologie ! La latence entre les deux The Pearl est très bien gérée ce qui produit une écoute stéréophonique réellement tridimensionnelle. La technique des haut parleurs coaxiaux utilisés par Cabasse contribue à la fabrication de cette image large et profonde, que ce soit le rendu d'un grand orchestre symphonique (ouverture de la Pie Voleuse de G. Rossini) ou la restitution d'un grand piano Steinway (Tableaux d'une exposition de M. Moussorgsky) les The Pearl excellent à exposer les musiciens dans un espace sonore réaliste.

Les timbres des différents instruments sont respectés, nous avons connu des rendus plus savoureux, plus riches, plus "pleins" mais... lors de l'écoute de systèmes audio nettement plus onéreux. Dans cette configuration, deux The Pearl, il nous sera possible d'écouter de goûter une symphonie de G. Mahler sans arrière pensée et, d'être, alors, envahit par la musique.
Il faut ici avouer qu'il nous semble que la Cabasse The Pearl a une petite tendance à mettre les hauts mediums légérement en avant ce qui, sur l'écoute des voix féminines, est un vrai régal. A la longue cela ne semble pas occasionner de gêne particulière, l'écoute n'est jamais ni dure ni aggressive. Il est possible de les écouter sur de longues périodes sans ressentir la moindre fatigue auditive.

Sur les musiques modernes, hyper compressées (la majorité des fichiers apparus sur le marché ces dernières années), la Cabasse The Pearl devra être maniée avec précaution. Son haut grave peut rapidement devenir envahissant. Si vous écoutez ce type de musique, il vous faudra intervenir sur les paramétres de rendu sonore afin de diminuer ce grave omniprésent sur ces musiques dîtes commerciales.

Parlons des choses qui peuvent rapidement fâcher. L'application Cabasse qui permet de gérer les The Pearl frôle malheureusement la catastrophe. Pour nous qui sommes habitués au naturel, à l'évidence de Roon, de devoir utiliser une "appli" digne des années 2000 c'est un vrai cauchemar. S'il vous plaît messieurs les ingénieurs faîtes quelque chose, essayez d'utiliser votre produit quelques jours et vous comprendrez notre ressenti. Cela peut détruire un produit. Pour remédier à cela nous avons du connecter à notre The Pearl un lecteur réseau BlueSound Node (coût supplémentaire 550 euros) en optique afin de retrouver l'utilisation de notre application Roon et tout est revenu en ordre...
Avec la Cabasse The Pearl est livrée une télécommande gérant le volume sonore (gérable également via l'application Android ou iOS utilisée), nous ne voyons pas bien son utilité, elle est jolie mais... ?

Deux Cabasse The Pearl peuvent-elles remplacer un système audio stéréo "classique" ?
Posons la question autrement : pour un budget voisin de 6.000 euros, que pouvons nous choisir comme chaîne Haute-Fidélité équivalente en fonctionnalité, en qualité à l'ensemble Cabasse The Pearl ?
Il nous vient à l'idée un ensemble Marantz 8006 (coût 2400 euros) qui sera associé à une paire de Martin Logan ESL (coût 3500 euros), le budget sera un peu supérieur car alors nous devrons y adjoindre au moins 800 euros de câbles afin que tout cela commence à "chanter" correctement. Alors, oui nous obtenons un système audio aux mêmes practicités que les Cabasse The Pearl, à l'intérêt musical peut être supérieur mais à la mise en oeuvre beaucoup plus compliquée...

Bravo à Cabasse, si nous en nous tenons qu'à la partie "son" les The Pearl sont une très belle réussite, par contre Honte à Cabasse, l'appli est catastrophique !

Si vous êtes tenaces, un peu comme nous, et que l'adjonction d'un petit boitier tel le BlueSound Node ne vous effraie pas alors nous conseillons sans retenue les Cabasse The Pearl. Autour d'une TV, dans un salon, elles seront parfaites et vous feront redécouvrir tous les enregistrements musicaux, tous les films et séries que vous chérissez.

 

Cabasse The Pearl test 1

Les Notes  :
 
   Fabrication : 16/20
   Fonctionnalités : 18/20
   Application Android : 03/20
   Image : 15/20
   Timbres : 13/20
   Dynamique : 14/20
   Transparence : 13/20 

   Qualité/Prix : 17/20


Les propos et les avis énoncés dans ce test n'engagent que l'auteur de ce test et en rien la société Opus 51. Les avis donnés ne concernent que le produit testé.

Lu 1349 fois
Plus dans cette catégorie : « Cabasse Iroise 3 : le test

6 Commentaires

  • Lien vers le commentaire Trovel samedi, 22 juin 2019 13:40 Posté par Trovel

    Bonjour.
    Je l utilise un Mac mini avec l excellent Audirvana couplé à un dac performant le Mytec Brooklyn.
    Je ai.pas.mal de fichiers dsd également.
    Je souhaites évidement conserver mon dac.
    Comment utiliser.les "the pearl" en stéréo ?
    En utilisant les entrées RCA?

    Merci d'avance pour vos réponses.

  • Lien vers le commentaire Lascombes samedi, 22 juin 2019 16:42 Posté par Lascombes

    Utilisez la sortie Upnp d’audirvana via votre mac relié à Pearl au moyen d’un switch réseau ethernet. La qualité est excellente

  • Lien vers le commentaire Wyngaard mercredi, 03 juillet 2019 14:17 Posté par Wyngaard

    Bonjour,
    comment avez vous fait pour obtenir la stéréo sur les enceintes pearl avec le boitier BlueSound Node. J'ai compris que vous avez relié une enceinte en liaison optique avec le boitier.
    L'interface cabasse (très mal faites) permet de déclarer les mode stéréo pour les enceintes, mais si on ne l'utilise pas comment déclarer le mode stéréo?
    Merci d'avance pour votre réponse, pour le moment je ne maitrise pas encore mes pearls.

  • Lien vers le commentaire Frederic mercredi, 03 juillet 2019 19:06 Posté par Frederic

    On lance l'appli Cabasse en séréo, on choisit l'entrée Optique ensuite toute la gestion des Musiques se fait avec le BlueSound...
    Mais votre revendeur doit être apte à vous l'expliquer...

  • Lien vers le commentaire Nicolas jeudi, 04 juillet 2019 13:25 Posté par Nicolas

    Bonjour, véritablement catastrophique à partir de l’application, dans une configuration et une utilisation normale, bug sur bug, et rebug, son aléatoire en optique, ne pas oublier de basculer en wifi, à la fin de l’utilisation e optique, ou alors, dommage on retrouve deux radiateurs le lendemain matin avec 1400w decconso, bug et rebug Deezer, enceintes jumelées, non, non, ne pas oublier de connecter chaque enceinte avec son compte plateforme, je peux en parler pendant, voyons,......8h de dépannage en ligne ou pas, aussi, à domicile, à deux doigts de peter un câble!!!

  • Lien vers le commentaire Pouyet Philippe dimanche, 08 septembre 2019 11:51 Posté par Pouyet Philippe

    bonjour,
    après avoir perdu mon temps dans un auditorium Devialet, à écouter les Phantoms. j'ai vraiment eu du mal à accorder crédit à la Pearl et à toutes ces daubes connectées.


    Mais alors là!, la claque...


    la qualité du son, sa dynamique mon mise sur le cul. j'ai craqué. je suis maintenant l'heureux propriétaire d'une paire de magnifiques Pearl noires, depuis 3 mois.
    elles arrivent encore à me tirer quelques larmes d'émotion.


    il vous faut quand même la fibre, et surtout pour l’écoute WIFI un abonnement Qobuz studio.


    pour le prix, négocié aux alentours de 4400 euros, il est très difficile d'avoir un son pareil. même avec un système traditionnel ampli+enceintes.


    Merci Cabasse.

Laissez un commentaire

Vérifiez à bien remplir les champs requis dans le formulaire signalés par (*).


Afin d'éviter le captcha, nous vous conseillons de vous connecter au blog via : http://www.opus51.fr/connexion