jeudi, 07 avril 2022 11:52

AudioSolutions Figaro M : le test

Évaluer cet élément
(9 Votes)
AudioSolutions Figaro M

AudioSolutions et Opus 51 c’est déjà une longue histoire et de nombreuses péripéties… En mars 2013, déjà au sein de ce blog, je testais une enceinte de ce fabricant lituanien : les Euphony 90 (voir le lien : https://www.opus51.fr/les-tests/itemlist/category/19-audiosolutions). D’autres modèles dont les superbes Rhapsody 130 furent testés, mais c’est alors que le créateur de la marque, trop jeune peut-être, perdit le nord, égara sa boussole et se lança dans la démesure du très haut de gamme avec la création d’enceintes dont les tarifs les destinaient plus aux émirs du Qatar qu’aux mélomanes de nos contrées. La belle histoire qui venait que de commercer entre nous et lui devait s’arrêter suite à de nombreux messages d’incompréhension mutuelle.

Les années s’écoulèrent, plus ou moins calmement…

Et, me revoilà à tester des enceintes de Gediminas Gaidelis, les Figaro M, au tarif plus que réaliste.

 DSC5257AS FigaroM Opus51

 

AudioSolutions, quelques particularismes.

 

L’enceinte AudioSolutions Figaro M est un modèle trois voies ce qui permet de faire travailler un tweeter, à dôme très léger, d’au-delà de 4 kHz, là où de nombreux constructeurs coupent leur medium dès les 2,5 kHz. Toute la plage de fréquence à laquelle les oreilles humaines sont les plus sensibles est délivrée par un seul transducteur, celui de médium, tandis que les boomers sont cantonnés en dessous de 400 Hz, ce qui garantit une meilleure cohésion, un plus grand naturel des timbres.

 DSC5234AS FigaroM Opus51

Le dôme du tweeter bénéficie d'une amorce de pavillon très étudiée et les baffles ont été pensés pour que l’enceinte AudioSolutions Figaro M donne exactement les mêmes performances avec ou sans leurs caches en tissu.

 DSC5246AS FigaroM Opus51

Les ébénisteries dotées de flancs anguleux, afin d'éviter d'avoir des parois parallèles favorisant les ondes stationnaires, font appel une technique de montage dite "Self-Locking". On comprend par là que leurs panneaux sont emboîtés un peu à la manière de lames de parquet flottant autobloquant. AudioSolutions indique que de cette façon la structure est beaucoup plus rigide. La marque explique également avoir beaucoup travaillé par modélisation informatique sur l'annihilation des vibrations et résonances parasites. Elle utilise donc pour les ébénisteries des Figaro M des panneaux d'épaisseurs variables, de 18 à 50 mm, et des parois sandwich pour que leurs modes propres de résonances s'annulent mutuellement. Cela permettrait également de réduire la masse de l'enceinte. La colonne AudioSolutions Figaro M ne fait que 41 kg, alors qu'une enceinte équivalente devrait peser de 61 à 70 kg selon Gediminas Gaidelis, ouf mon dos !

 
 
 DSC5236AS FigaroM Opus51
 

Caractéristiques :

Haut-parleurs :
     - tweeter à dôme en soie de 2,5 cm (origine SB Acoustics),
     - médium 15,2 cm ER cône papier (origine SB Acoustics),
     - 2 haut-parleurs de graves à cône papier ER de 18,3 cm  (origine SB Acoustics),


Sensibilité : 91,5 dB @ 2,83V 1m

Puissance nominale : 140 W eff.
Puissance maximale non enclenchée : 280 W
Impédance : nominale 4,0 ohms
Fréquence de coupure : 400 Hz ; 4000 Hz
Réponse en fréquence (dans la pièce) : 32-25000 Hz

Finitions disponibles : Xiralic White, Xiralic Champagne, Xiralic Black (Xirallic est un pigment à effet alumine composé de plaquettes d'oxyde d'aluminium recouvertes d'oxyde de titane qui présente un fort effet scintillant avec un comportement chatoyant distinct.)

Dimensions (HxLxP) : 1120mm x 272mm x 470mm

Poids : 41 kg chaque enceinte

    

Tarif au 01-04-2022 : 6.250 euro ttc (la paire).

Lien vers notre boutique : AudioSolutions Figaro M

  DSC5244AS FigaroM Opus51

 

LE TEST :

Les écoutes ont été réalisées dans une pièce d'un volume d' environ 100 m³. Ecartement des enceintes  2,30 m., distance du fauteuil 3,00 m.. Les enceintes sont à environ 1,10 m. des murs arrières et à 1,05 m des murs latéraux. Les électroniques sont installées sur un meuble Spectral + supports "bois" de Rogoz ( - des support Dilixaudio Cantabile ont été positionnés sous les 4 pieds de l'amplificateur et les enceintes sont découplées avec des Dilixaudio Stabile (3 par enceinte).

 Système audio écouté :

Serveur Audio : InnuOS Zen MKIII + InnuOS Phoenix USB
Source lecteur ou convertisseur : SoulNote D-2 (pour les CD, utilisation d'un drive Roksan)
Platine vinyle :
Amplificateur : SoulNote A-2, NAD M33, Denon PMA-A110
Enceintes : AudioSolutions Figaro M

Câble USB : AudioQuest Diamond 
Câbles pour enceintes : Black Rhodium Polka
Cable secteur : Dilixaudio Power One
Barrette Secteur : Dilixaudio + Dilixaudio mini-Terra

Musiques écoutées :

  Clayton Corti
  Leleu Gov't Mule

 

Mon écoute :

Les écoutes ont été réalisées dans une pièce d'un volume d' environ 100 m³. Ecartement des enceintes  2,10 m., distance du fauteuil 3,00 m.. Les enceintes sont à environ 1,10 m. des murs arrières et à 1,00 m des murs latéraux. Les électroniques sont installées sur un meuble Spectral + supports "bois" de Rogoz, des support Dilixaudio Cantabile ont été positionnés sous les 4 pieds de l'amplificateur et les enceintes sont découplées avec des Dilixaudio Stabile (3 par enceinte).

 

 

Move, le nouvel album du jeune trompettiste français Romain Leleu, dans le monde de la Musique Classique la jeunesse dure jusqu'à 50 ans, c’est d’abord la création et le premier enregistrement d'un concerto de Baptiste Trotignon ; l’œuvre rend hommage aux grands noms de la musique de film, qui l’insèrent tel un écrin dans ce film sonore dont la trompette de Romain Leleu est l’acteur principal. Du Parrain de Rota à Ennio Morricone, des Demoiselles (de Rochefort) à Chinatown, d’Ascenseur pour l’échafaud au Dingo de Miles Davis, le musicien français nous embarque pour un voyage en cinématographie entre jazz et symphonique, en compagnie de partenaires prestigieux. L’album donne la part belle aux collaborations, avec notamment Anne Paceo à la batterie, Tony Paeleman, au piano, Joan Eche-Puig à la contrebasse, Ibrahim Maalouf à la trompette, Raphaël Imbert, au saxophone, ou encore Sloe, à la voix. Le trompettiste s’est également entouré du Stuttgarter Philharmoniker avec Marcus Bosch, à la direction.
L'écoute de la composition de N. Rota pour la célèbre trilogie de Francis Ford Coppola "Le Parrain", introduction à cet album "Move", nous transporte dans un ailleurs à la fois nostalgique et agréable, un bonbon bien agréable à déguster si ce n'est, par moment, une tendance que nous retrouverons sur tous les titres de ce CD, un goût par trop immodéré du soliste à l'utilisation éxagérée du vibrato (ce n'est que mon humble opinion de mélomane).
Si vous lisez, depuis un certain temps, avec une certaine attention, les « tests » que je commets vous savez que la trompette, pour me forger une opinion surtout au sujet d’une enceinte acoustique, est l’un de mes instruments de prédilection. Obtenir une trompette qui, à l’époque des haut-parleurs en matériaux synthétiques, sonne réellement « trompette » est d’une rareté presque absolue. Le deuxième challenge pour une enceinte après la véracité des timbres de cet instrument de la famille des Cuivres et de reproduire la dynamique infernale imposée par le musicien qui fièrement utilise ce tuyau pavillonné en laiton et ses pistons pour vous assourdir à la moindre occasion.  Ici le contrat est rempli, les haut-parleurs des AudioSolutions Figaro M en « papier » nous offre à la fois les timbres et la dynamique, cela par moment est très impressionnant. Quelle vivacité, quelle précision, quelle vitalité !

 

Toujours en compagnie de jeune artiste, celui-ci est, à ce jour, âgé de 36 années, et a comme particularité de jouer de la mandoline. Raffaele La Ragione dans cet album paru le 1er avril 2022 présentent les quatre concertos pour mandoline les plus connus. Ces oeuvres bénéficient d'un éclairage nouveau à travers l'utilisation de trois instruments anciens différents. Du célèbre concerto pour mandoline de Vivaldi, en passant par ceux de Paisiello et de Lecce, le CD se conclue un concerto de Hummel, Quatre concertos et trois précieux instruments pour raconter presque un siècle d'histoire de la mandoline et offrir à ce répertoire sa juste valeur. 
A l’écoute de ce superbe enregistrement, mes oreilles sont à la fête. L’orchestre baroque « Il Pomo d’Oro » est riche de milliers de couleurs, un réel feu d’artifice ! Sur le dessus, les sons pincés et cristallins de la mandoline de Raffaele La Ragione tissent un brocart aux nuances infinies. Si tous ces timbres sont rendus avec beauté par les AudioSolutions Figaro M, si l’image sonore tridimensionnelle impressionne, je dois bien l’avouer quelques virgules me chiffonnent. Est-ce parce que, au regard des performances acoustiques de ces enceintes, j’en voudrai peut-être encore une peu plus ? Un aigu encore un peu plus défini, un peu plus riche, un haut grave peut être un plus discret, un peu moins lourd, mais là je l’avoue, j’en oublie le tarif de ces AudioSolutions et je commence à les comparer à des enceintes trois fois plus onéreuses d’où mes attentes très Haut de Gamme. Suis-je sérieux ?

 

Pour son second album chez Blue Note, Gerald Clayton s'est entouré de son mentor Charles Lloyd ainsi que de son père John Clayton, de son ami et complice Justin Brown et de son nouveau collaborateur Maro. Bells On Sand met en lumière l'impact et l'abstraction du temps. Chaque musicien représente un aspect différent de l'axe du temps et de ses sables mouvants, explique Clayton. Son père et Charles Lloyd reflètent de nouvelles permutations de son passé et la lignée d'aînés. Quant au présent, celui-ci est représenté par son contemporain et frère musical Justin Brown et le futur est illustré par le chanteur portugais Maro. Bells On Sound se révèle calme et introspectif de morceau en morceau. Le style du pianiste se caractérise par des harmonies d'accords complexes, des arpèges délicats et un sentiment poétique qui rappelle parfois le travail de Chick Corea. Quatre compositions originales et trois reprises se retrouvent sur l'album. L'affinité du pianiste avec la musique du compositeur classique Federico Mompou, dont il interprète de manière impressionnante deux oeuvres est plus qu'évidente.Sorti relativement tôt dans l'année, Bells On Sand a définitivement le potentiel d'être l'un des meilleurs albums de jazz de 2022. [Gerald Clayton, piano, orgue (sur la piste 5) Fender Rhodes (sur la piste 5), vibraphone (sur les pistes 5, 6) - John Clayton, basse (sur les pistes 1, 2, 3) - Justin Brown, batterie (sur les pistes 1, 3 , 5, 6) - MARO, chant (sur les pistes 3, 7) - Charles Lloyd, saxophone (sur la piste 9)]
Vite la plage 9 de ce très bel enregistrement de jazz intimiste. Un piano/saxophone de plus de 8 minutes, Gerald Clayton installe une nappe brumeuse sur lequel Charles Lloyd brode avec une grande dextérité une mélodie charmeuse. Les AudioSolutions Figaro M nous rendent avec grande justesse toute la beauté charnelle du saxophone de l’américain et, la richesse harmonique des arpèges du grand piano du jeune néerlandais. Tout ici transpire Musique, les 8 minutes passent comme un rêve, « Ô temps suspend ton vol... ».

Il y a 25 ans, le guitariste, chanteur et membre du groupe Allman Brothers Warren Haynes a créé le groupe de rock Gov't Mule. Depuis, le groupe a sorti onze albums studio et s'est fait un nom en tant qu'institution du hard rock, du blues rock et du southern rock. En 2021, Gov't Mule se montre désormais sous un autre jour. Heavy Load Blues s'intitule, comme son nom l'indique est le premier album de blues des Américains.
"Warren Haynes a le blues, ce qui en soi est une première. Oui, c’est le premier véritable album de blues sorti par Gov’t Mule ! Un disque enregistré avec du bon vieux matos d’époque, sur bandes analogiques, à base de prises live réalisées d’une traite en studio. Le résultat possède ce son authentique auquel le jeu de slide apporte de jolies couleurs. Des originaux, des reprises (Howlin’ Wolf, Elmore James… et même Tom Waits), et un rendu qui sent le bois, mis en boîte par une bande de vieux briscards à qui on ne la fait pas, évitant l’écueil du groupe de reprises désincarné en mode fête de la musique." (Guillaume Ley)
Depuis longtemps j’ai un petit faible pour cette musique dont les Allman Brothers furent les rois, le southern rock (voir les concerts sans fin des années seventies, dont nombreux sont ressortis en HiRes ces dernières années). Aujourd’hui l’un des groupes phares de ce genre de musique est Gov’t Mule dont le leader, le guitariste Warren Haynes, est un digne héritier des Pères fondateurs. Pour ce douzième album nous avons le droit à du Blues bien gras, l’enregistrement va dans ce sens, beaucoup de lourdeur, de puissance, d’énergie.
Les AudioSolutions Figaro M sont à la fêtes, elles délivrent une vigueur sans limite. L’enregistrement ici d’origine analogique (2021), manque certes de précision mais possède une matière entre autre dans le son de la batterie et des guitares que je trouve rarement dans les productions récentes. Cette « matière », le côté très physique de la musique est rendu avec aisance par ces enceintes lituaniennes qui enchantent de par leur énergie, leur vitalité et leur justesse.


Mes Conclusions :

Je suis heureux de remarquer que malgré le temps, malgré la remise à zéro de ses anciennes créations, AudioSolutions ne s’est pas égaré, le chemin emprunté il y a 15 années tend toujours vers le même objectif, être au plus proche de la Musique.
Les AudioSolutions Figaro M sont sur bien des points les dignes héritières des superbes Rhapsody 130. Je retrouve le même contact direct avec les musiciens que j’écoute, cette même vivacité (rapidité) qui fait défaut à de très nombreuses enceintes. Je tiens à rappeler ici que la musique n’est composée que de micro-variations dynamiques, si celles-ci sont amoindries ou gommées alors musique disparaît… Je retrouve cette même homogénéité des timbres, le côté très naturel des mediums, vous savez cette bande sonore entre 250 et 3500 Hz où tout se passe réellement, où tous les instruments « mélodiques » s’expriment. Le haut du spectre sonore au dessus de 4000 Hz est bien intégré, on ne l’entend jamais mais on le perçoit toujours. Quant aux graves ils étonnent par leur précision, leur consistance et leur ampleur maîtrisée.
Alors, bien sûr, intrinsèquement l’AudioSolution Figaro M n’est pas l’Enceinte parfaite. Comme exprimé ci-dessus j’eus souhaité un aigu encore un peu plus défini, un peu plus riche, un haut grave peut être un plus discret, un peu moins lourd mais tout cela pour moins de 7.000 euros ttc la paire me semble tenir plus du rêve que de la réalité économique d’un produit fabriqué de manière artisanal en Europe.

  DSC5247AS FigaroM Opus51

Lu dans la Presse :


« Nous pourrions écouter encore et encore, avec ce morceau et puis encore avec celui-là, mais l'essentiel avec les Figaros M est le niveau de musique qu'elles révèlent. 

Les Figaro M pour 7 500 $/paire peuvent rivaliser sans difficulté avec des enceintes d’autres constructeurs de au tarif bien plus élevé, Audio Solutions offre un chef-d'œuvre. Au sein d’un système Hi-Fi d’une valeur comprise entre 10 000 $ et 100 000 $, ce serait probablement le maillon que je garderai le pus longtemps…

Je ne me souviens pas lors des dernières années avoir écouté une enceinte, pour ce budget, qui m’offre plus de plaisir sonore que le Figaro M. 


Par conséquent, je suis heureux de leur décerner un le prix « Exceptional value » pour l’année 2019. Il s'agit d'une belle paire d'enceintes sans défaut, qui pourrait facilement être la dernière paire d'enceintes que vous acheterez. » (Jeff Dorgay - Tone)

Les Notes  :
 
   Fabrication : 16/20
   Image : 16/20
   Timbres : 16/20
   Dynamique : 16/20
   Transparence : 15/20 
   Qualité/Prix : 19/20


Les propos et les avis énoncés dans ce test n'engagent que l'auteur de ce test et en rien la société Opus 51. Les avis donnés ne concernent que le produit testé.

  DSC5253AS FigaroM Opus51

.

Lu 710 fois

Laissez un commentaire

Vérifiez à bien remplir les champs requis dans le formulaire signalés par (*).


Afin d'éviter le captcha, nous vous conseillons de vous connecter au blog via : http://www.opus51.fr/connexion