mardi, 11 mai 2021 10:31

NAD N33 : le test

Évaluer cet élément
(17 Votes)
NAD M33

Le NAD M33 est un amplificateur stéréo/DAC/Serveur Audio qui dispose d'un grand écran couleur tactile, il peut lire les musiques partagées sur le réseau local et accéder aux principaux services de musique (Qobuz, Amazon Music, Tidal...). Son DAC audio ESS Sabre est compatible avec les fichiers audio haute résolution 24-96 et 24-192. Son amplification HybridDigital Purifi Eigentakt délivre 2 x 200 watts de puissance sous 8 ohms.

Son interface BluOS permet de l'intégrer à un système audio multiroom BlueSound afin de diffuser la musique sans fil dans toute la maison.

 

NAD M33 Opus51

L'amplification HybridDigital Purifi Eigentakt.

Sans entrer dans les détails, afin de vous schématiser le plus simplement le "truc", Purifi est un nouvel acteur du monde de l'amplification en Classe D. Cette entreprise créée il y a quelques années par des ingénieurs spécialistes, inventeurs et "découvreurs", il y a bien des chercheurs qui trouvent, de cette technologie d'amplificateur dîte à tord "numérique", vient de commercialiser de nouveaux modules d'amplification utilisés ici par NAD dans la conception du nouvel amplificateur stéréo intégré M33. 
Ces nouveaux modules en lieu et place des modules Ncore Hypex précédemment employés se caractérisent par un rendement exceptionnel ainsi qu'une importante puissance disponible en continu.
L'amplificateur NAD M33 délivre ainsi 200 watts de puissance simultanément pour chaque canal sur toute la plage de fréquence sous 8 ohms et quasiment deux fois plus sous 4 ohms avec 2 x 380 watts de puissance. Son facteur d'amortissement extrêmement élevé lui permet de contrôler parfaitement les haut-parleurs de grave des enceintes, même de grand diamètre. 

Pour parfaire le tout, la technologie de correction et de calibration acoustique Dirac Live Room Correction intégrée permet d'optimiser le rendu sonore avec tout type d'enceintes, en fonction des caractéristiques acoustiques de la pièce.

 
NAD M33 Opus51
 
 

Le Sabre, l'Ecran et la Connectique.  

Le NAD M33 fait appel à un DAC ESS Sabre 32 bits/384 kHz chargé de décoder les fichiers audio numériques qui lui sont confiés. Il prend en charge a peu près tous les formats PCM actuels compressés de type mp3 ou HiRes comme les MQA, FLAC, WAV et AIFF. Ces fichiers peuvent être lus via le réseau local, mais aussi depuis un périphérique externe connecté à l'une de ses entrées numériques. Plusieurs services de musique en ligne sont également pris en charge, comme Amazon Music, Spotify, TIDAL, Deezer, Qobuz ou encore HDTracks, ainsi que plusieurs radios internet comme TuneIn Radio, iHeartRadio, Calm Radio et Radio Paradise.

Afin de simplifier son utilisation le NAD M33 adopte un grand écran couleur tactile qui s'active dès qu'on l'effleure et se remet en veille au bout de quelques dizaines de secondes (on peut aussi choisir de la laisser allumé). Celui-ci permet de naviguer dans les fichiers audio, d'en contrôler la lecture ainsi que le volume sonore en plus d'afficher la pochette de l'album en cours de lecture. Un processeur ARM Cortex A9 1 GHz est à la manœuvre pour piloter l'interface logicielle BluOS de cet ampli, particulièrement intuitive et pratique.

La connectique de l'amplificateur stéréo NAD M33 possède deux entrées Ligne (RCA et XLR symétrique), une entrée Phono compatible avec les cellules MM et MC, deux entrées audio numériques coaxiales, deux entrées audio numériques optiques (Toslink), une entrée audio numérique AES/EBU, un port USB ainsi qu'une prise HDMI eARC pour y connecter un téléviseur et en diffuser le son. 

Outre les borniers enceintes à vis compatibles avec les fiches bananes, l'amplificateur NAD M33 propose deux sorties Subwoofer configurable (filtre actif), une sortie pré-amplifiée permettant de lui associer un ampli de puissance. Enfin, deux emplacement MDC sont disponibles pour ajouter des cartes électroniques optionnelles afin de faire évoluer l'appareil.

Avec le NAD M33, vous disposez non seulement d'un ampli Wi-Fi/Bluetooth puissant et dynamique, mais également d'un lecteur audio réseau convivial et polyvalent. L'interface logicielle BluOS, puissante et intuitive, contribue au plaisir d'utilisation de cet ampli Wi-Fi/Bluetooth qui peut s'intégrer sans peine dans un système audio multiroom BlueSound contrôlé par cette même interface.

NAD M33 Opus51

Caractéristiques :

Amplification HybridDigital Purifi Eigentakt
DAC ESS Sabre 32-BIT/384kHz
Processeur ARM CORTEX A9 1 GHz
Technologie de correction et de calibration acoustique Dirac Live Room Correction*
Écran tactile couleur TFT 7"
Compatible contrôle vocal Amazon Alexa - Compatible contrôle vocal Google Assistant
AirPlay 2 
Compatible multi-room BluOS

Puissance de sortie nominale (réf. 20 Hz-20 kHz à THD nominal, les deux canaux étant alimentés) : >200 W sous 8 ohms, >380 W sous 4 ohms
Puissance de sortie nominale, mode ponté (réf. 20 Hz - 20 kHz à la THD nominale) : >700 W sous 8 ohms
Sensibilité à l'entrée : 865 mV (réf. 200W 8 ohms, Volume maximum)
THD (20 Hz et 20 kHz) : <0,003 % (1W à 200 W, 8 ohms et 4 ohms)
Rapport signal/bruit :
>98 dB (pondéré A, réf. 1 W dans 8 ohms)
>120 dB (pondéré A, réf. 200 W sous 8 ohms)
Puissance de coupure : >210 W (0,1 % THD 1 kHz 8 ohms)
Courant de sortie de crête : ≥25 A (1 ohm, 1 ms)
Facteur d'amortissement : >800 (réf. 8 ohms, 20 Hz à 6,5 kHz)
Réponse en fréquence : ±0,2 dB (20 Hz -20 kHz), -3 dB à 60 kHz

Contrôle des tonalités :
     - Aigus : ±10 dB à 10 kHz
     - Basses : ±10 dB à 100 Hz
Entrée Phono
     Sensibilité à l'entrée :
       - MM : 1,2 mV
       - MC : 100 µV
     Impédance d'entrée (R et C) :
       - MM : 56 kohms/100 pF
       - MC : 100 ohms/280 pF
     Rapport signal/bruit (réf. 2 V Preout A-weighted) :
       - MM : >92 dB
       - MC : >76 dB
     THD+N (ref 2V Preout 1kHz) : MM <0.003 % MC : <0.02
     Précision de la réponse RIAA MM/MC : ±0,2 dB 20 Hz -20 kHz
Sortie casque
     Impédance de sortie : 2,2 ohms
     Puissance de sortie : >100 mW/32 ohms

Format de fichier audio pris en charge. : MP3, AAC, AMM, OGG, WMA-L, ALAC, OPUS
Format de fichier audio haute résolution pris en charge. : FLAC, MQA, WAV, AIFF
Taux d'échantillonnage : jusqu'à 192 kHz
Profondeurs de bits : 16 à 24 bits
Connectivité
Connectivité réseau :
   - Gigabit Ethernet RJ45
   - Wi-Fi 5
Protocole de partage de fichiers en réseau pris en charge : SMB
USB : 1 x port de type A pour la connexion à une clé USB (format FAT32 ou NTFS) et aux périphériques pris en charge
Qualité Bluetooth : aptX HD 5.0

Connectique
 (Toutes les entrées numériques acceptent la définition max. de 24-bit/192 kHz)
     - 1 x Connecteur HDMI eARC
     - 1 x entrée USB Type A
     - 1 x entrée AES/EBU XLR
     - 2 x entrée audio numérique optique
     - 2 x entrée audio numérique coaxiale
     - 1 x entrée Phono MM/MC (paramétrable)
     - 1 x entrée Ligne RCA
     - 1 x entrée Ligne symétrique XLR
     - 1 x sortie pré-amplifiée stéréo (RCA)
     - 2 x sortie pour caisson de basses avec réglage séparé de la fréquence de coupure
     - 1 x sortie casque en façade
     - 2 x emplacement pour carte MDC
     - 1 x entrée IR
     - 1 x port réseau Ethernet (RJ45)

Dimensions (LxHxP) : 435 x 133 x 396 mm
Poids net : 9,7 kg

Tarif au 01-05-2021 : 5.500 euro ttc .
Lien vers notre boutique : https://www.opus51.net/amplificateur/1050-nad-m33.html

 
 

NAD M33 Opus51

 

LE TEST :

Les écoutes ont été réalisées dans une pièce d'un volume d' environ 180 m³. Ecartement des enceintes  2,30 m., distance du fauteuil 3,20 m.. Les enceintes sont à environ 1,50 m. des murs arrières et à 1,20 m des murs latéraux. Les électroniques sont installées sur un meuble Rogoz Audio (+ un Neodio B1 positionné au dessus de l'alimentation de l'amplificateur) - des support Dilixaudio Cantabile ont été positionnés sous les 4 pieds de l'amplificateur.

 Musiques écoutées :

  Norah Jones Gustav Mahler
  Nik Bartsch   Dominique Fils-Aimée

Système audio écouté :

Serveur Audio : NAD M33 + InnuOS PhoenixNet
Source lecteur ou convertisseur : NAD M33
Platine vinyle : Tien TT3
Préamplificateur : 
Amplificateur : NAD M33
Enceintes : Focal Sopra n° 1 - Focal Aria 936 K2 - GoldenEar Triton Two - Lawrence Audio Violin SE

Câble RJ45 : (toutes les liaison entre le mur et les divers éléments) AudioQuest Diamond 
Câbles pour enceintes : Black Rhodium Bolero
Cable secteur : Dilixaudio Power One
Barrette Secteur : Dilixaudio + Dilixaudio mini-Terra

Mon écoute :

Avec grande transparence, je vous avoue, que passer de nombreuses heures à écouter un amplificateur NAD "tout-en-un" après les expériences du M32 et du M10 ne m'enchantait guère.
Je laissais l'amplificateur NAD M33 se rôder en compagnie des Focal Sopra n°1 que nous venions de recevoir, durant environ 150 heures avant de m'asseoir devant ce système audio et d'écouter quelques nouveautés musicales.
Quelle ne fut pas ma surprise !
Ecoutais-je un amplificateur dît "numérique" ou avais-je à faire avec un amplificateur de type Classe A ? Les mediums et le haut du spectre, points faibles de tous les amplificateurs en classe D que j'ai écoutés jusqu'à ce jour, étaient retranscris avec moultes détails, avec une précision rare et surtout avec une propreté étrangère à ce type d'amplificateur. Le plus impressionnant restait la fluidité avec laquelle la musique était retranscrite. Rien de "numérique" ici, tout "jouait" dans le naturel.
Le mariage avec les Focal Sopra n°1 (nous y reviendrons dans un prochain test) semblait proche de la perfection. Les graves étaient rapides, précis et secs, et le reste du message musical, je viens de vous le décrire... La scène sonore reproduite était large mais sans débordement (mise en phase des enceintes Focal), elle se construisait avec une réelle profondeur lorsque l'enregistrement était bien réalisé (Mahler, Symphonie n° 9 dirigée par Bernard Haitink et captée le 3 déc. 2017 dans la salle de la Philharmonie de Berlin). La dynamique et surtout la micro-dynamique permettaient à la musique de vivre et d'imposer une vérité "domestique" tout à fait plausible. 

En cette période de l'Ascension 2021, en plein confinement Covid-19, le troisième, avais-je assisté à un miracle ? Le couple Focal Sopra n° 1 et NAD M33 était-il fait pour évoluer ensemble ? Afin d'obtenir les réponses à ces questions essentielles je devais jumeler d'autres enceintes acoustiques à ce "tout-en-un" nouvelle génération.

Je ne voulais pas être de suite déçu et désirais rester sur "mon petit nuage", après tout je venais de recevoir ma première injection du vaccin... D'accord l'Astra, mes un vaccin tout de même... Je restais chez Focal et connectais les Focal Aria 936 K2 (pour info je ne sais jamais où caser le K2, désolé). Un petit coup du dernier album de la chanteuse canadienne Dominique Fils-Aimé, beaucoup moins bien réussi que les précédents que ce soit techniquement ou artistiquement (enfin ce n'est que mon avis), et surprise !
Si je devais refaire le test de ces grandes enceintes colonnes (test que vous pouvez dévorer ICI), je supprimerai tout le mal que j'ai pu en écrire et serai élogieux. En effet pour 4.000 euros la paire, le mélomane peut posséder des enceintes d'une grande polyvalence et très "agréable" à vivre. Le grave débordant et incontrolâble est devenu sage, précis, net et rapide... Comme quoi le choix d'une électronique est primordial. Mais, il est vrai, qu'à l'époque de la rédaction de ce Test, le NAD M33 n'existait pas...

Après ces deux enceintes Focal, je décidai d'écouter le NAD M33 en compagnie des enceintes américaines Golden Ear Triton One (6.000 euros ttc la paire), grandes colonnes d'environ 150 cm aux graves actifs. Dans le haut du spectre sonore les Golden Ear Triton One sont équipées d'un tweeter ruban.
Là encore l'écoute fut des plus agréables. Le grave, qui sur ce type d'enceinte a tendance à devenir parfois envahissant restait à sa place avec une précision de bon aloi. Les médiums étaient sans reproche et le haut de spectre sonore possédait une belle richesse harmonique. Les enceintes lors du bel enregistrement ECM du pianiste suisse N. Bartsch s'éclipsaient de notre salle d'écoute et laissaient place à cette musique d'une subtilité inaccoutumée.

Mais, je restais sans comprendre à ce qui se passait... Pourquoi cet amplificateur en Classe D était-il si performant, si transparent, si neutre, si naturel ?

Je voulais en avoir le coeur net ou plutôt les oreilles claires ! J'apportai dans la salle d'écoute mes "enceintes" de Référence, celles qui me servent à tous les tests, les Lawrence Audio Dove en version Diamond... Saperlipopette j'allais découvrir le su
bterfuge du fabricant canadien !
Je dois vous avouer mon étonnement, même si l'écoute proposée n'avait pas la "classe" (il faut écouter pour comprendre ce terme qui est vraiment très difficile à expliquer) que distille les amplificateur Fonel en Classe A (Emotion et Avalon), le NAD M33 se défendait vraiment très bien... Il lui manquait seulement, un je-ne-sais-quoi de dynamisme, de "poids dans les notes", de vie pour proposer une écoute audio de premier rang... Mais nous étions, assis là dans ce fauteuil, à écouter des enceintes exceptionnelles de transparence, de rapidité, de neutralité, des enceintes à 24.000 euros ttc la paire. Non, le Canadien n'avait pas à rougir de ses performances.

Mes Conclusions : 

Le NAD M33 est, pour moi, une bien belle surprise. Pour un budget somme toute serré, en faisant son acquisition vous vous retrouverez en possession d'un lecteur réseau de premier ordre, d'un DAC haut de gamme, d'une entrée phono MM et MC de qualité et d'un amplificateur qui mérite de nombreux éloges. Il ne vous restera plus qu'à lui adjoindre des enceintes acoustiques ayant au moins un rendement de 88-89 dB et, ne réclamant pas trop d'ampères pour s'exprimer. Car c'est bien là un de ses rares défauts, il semble inapte à alimenter les enceintes dîtes compliquées, alors l'écoute paraît terne et sans vie... Gare aux enceintes qui possédent des filtres mal fagotés.

Autre qualité que je n'ai pas abordé lors de ce test est la compatibilité de ce NAD M33 avec le système de correction de salle Dirac, dans ce cas vous avez devant vous un amplificateur sans réel concurrent sur la place si votre salle d'écoute réclame absolument une correction active, sinon il est conseillé de s'en passer sous peine de perdre de nombreuses micro-informations dans le message musical. Le seul concurrent a lui opposer sera le Lyngdorf TDAI-3400 mais en compagnie de l'électronique nordique vous perdrez beaucoup en fluidité, de naturel, pour l'exprimer avec un seul mot, de musicalité.

Vous êtes à la recherche du couteau suisse de la hifi, ne chezchez plus il vient d'être conçu au Canada et c'est NAD qui a fait le boulot !

 

Lu dans la Presse :

"Avec ses 200 watts de puissance par canal, le NAD M33 est un ampli Hifi haut de gamme qui allie haute puissance, équipement connecté extrêmement complet, grand agrément d'utilisation et évolutivité. Sa restitution sonore nous a semblé plus typée que celle de son prédécesseur M32. Elle est moins chaleureuse, mais beaucoup plus fine, plus précise avec une qualité de timbre véritablement exceptionnelle." (On-Mag.fr)

Les Notes  :
 
   Fabrication : 18/20
   Image : 17/20
   Timbres : 16/20
   Dynamique : 14/20
   Transparence : 18/20 
   Qualité/Prix : 18/20


Les propos et les avis énoncés dans ce test n'engagent que l'auteur de ce test et en rien la société Opus 51. Les avis donnés ne concernent que le produit testé.

 M33 Focal Aria936K2

LA ViolinSE opus51

Lu 1863 fois

6 Commentaires

  • Lien vers le commentaire Jean-Charles mercredi, 04 août 2021 19:52 Posté par Jean-Charles

    Je sors d'une écoute hier où j'avais en tête de m'offrir le M33.
    L'idée d'un tout en un me tente en fait. La facilité de pilotage avec une appli bine faite aussi.
    J'ai pour le moment des Davis Cezanne HD, l'écoute s'est faite avec des Davis Courbet n°5 pour démarrer puis avec des ProAc D20R. Je ne sais pas trop vous dire pour ce qui est des cables utilisés.
    Même sensation dans les 2 cas d'aigus trop agressifs pour mes oreilles (c'est déjà ce que je ressens avec mon NAD C375BEE actuel en fait, mais je pensais le M33 plus doux de ce que j'avais lu).
    J'écoute de la musique plutôt rock/pop. Les morceaux pour lesquels j'ai eu cette impression : 15 steps de Radiohead (qualité CD) et sur le piano de l'instrumental chord d'Agnès Obel (qualité HD).
    J'ai trouvé bien plus doux et plus "chaleureux" avec le naim unity nova dans le même concept écouté avec les mêmes enceintes Davis et ProAc.
    Et du coup j'ai aussi essayé un Devialet expert 220 pro en occasion ...
    Je suis reparti chez moi avec le devialet en prêt avec le SAM de mes Davis Cezanne.
    Et là je préfère nettement l'écoute en comparant Devialet à mon NAD C375 + Atoll ST100.
    J'utilise une boite de filtrage Isotek polaris evo3, cablages en Esprit Beta (alpha pour les cables d'alim).
    Je n'ai plus mes oreilles de 20 ans (bientôt 60 ...) et je préfère une certaine douceur maintenant.
    Mon constat est assez éloigné du votre sur les aigus du M33.
    Vous voyez une explication "matérielle", je veux autre que mes oreilles ?
    En fait je suis assez déçu de ne pas avoir aimé ce M33.
    Y t'il a moyen de faire de meilleures associations ou les 2 enceintes testées donnent t'elles le caractère que je ressens pour le M33 ?
    Je suis un peu loin de chez vous pour venir tester tout ça sur place ... mais je suis dans le 68 où nous avons un magasin bien sympa.

  • Lien vers le commentaire Frederic vendredi, 06 août 2021 09:37 Posté par Frederic

    Oui je vois de nombreuses explications...
    - vous avez testé avec des enceintes plus que moyennes en qualité,
    - comment était mis en oeuvre le M33 (rodage, câbles qui sont primordiaux, mise en oeuvre du réseau, etc) et,
    - surtout l'influence du votre revendeur qui a pu détruire sans soucis l'amplificateur qu'il ne pouvait pas vous vendre, aujourd'hui les délais sur le M33 sont de plusieurs mois.
    Si vous recherchez un bon amplificateur pour vos enceintes, un Denon PMA-A110 + streamer BlueSound Node par exemple et là il n'y a plus de discussion possible. A ce jour les amplis en Classe A ou AB restent de loin les plus "musicaux"

  • Lien vers le commentaire Jean-Charles vendredi, 06 août 2021 12:05 Posté par Jean-Charles

    merci de vos éclairages et conseils.
    C'est vraiment sympa de votre part d'autant que je vous dis d'entrée que je ne suis pas du coin.
    Sur le rodage et les cables, je ne peux pas dire en effet.
    En fait l'idée est de monter en gamme les enceintes un peu plus tard, mon budget n'étant pas illimité.
    Le revendeur est plutôt fan du M33 et il en a au moins 1 en stock de ce qu'il m'a dit, donc je ne crois pas trop au coté dezingage de l'ampli. Mais l'écoute a été faite avec un ptit jeune, pas trop attentif aux éléments dont vous parlez.
    En tout cas l'association Cezanne/NAD ne me convient plus.
    Du coup j'ai lu votre test du Denon, c'est vrai que c'est tentant. Tout ça me fait réfléchir ...

  • Lien vers le commentaire Frederic lundi, 09 août 2021 09:22 Posté par Frederic

    Merci. Autre problème avec le NAD, si le DIRAC est actif, il a été "calculé" pour une salle et une paire d'enceintes précise, actif sur d'autres enceintes il devient très destructif... Après tout changement au sein d'un système audio (même un simple câble) le DIRAC doit être de nouveau re-paramétré.
    Bonne recherche.

  • Lien vers le commentaire Alex jeudi, 26 août 2021 01:11 Posté par Alex

    En comparaison purement audio avec le pma-A110
    Que pouvez vous en dire?

  • Lien vers le commentaire Frederic vendredi, 27 août 2021 18:07 Posté par Frederic

    Tout dépend de vos besoins et de vos enceintes. Si vous possèdez des Focal, sans hésiter le NAD sinon... le Denon.

Laissez un commentaire

Vérifiez à bien remplir les champs requis dans le formulaire signalés par (*).


Afin d'éviter le captcha, nous vous conseillons de vous connecter au blog via : http://www.opus51.fr/connexion