samedi, 09 mai 2020 12:07

Classé Audio Delta Stéréo : le test

Évaluer cet élément
(19 Votes)
Classé Audio Delta Stéréo

Classé Audio, concepteur et fabricant canadien de produits "audio" Haut de Gamme a durant de nombreuses années appartenu au Groupe B&W. Il y a trois ans, à la suite d'une réorganisation ou d'une faillite qui ne porta pas son nom, le Groupe Sound United (Denon, Marantz, Polk audio, Définitive Technology...) décida d'en faire l'acquisition afin que Classé Audio représente dans le très Haut de gamme le savoir-faire de ce Groupe leader mondial de la Haute Fidélité.

Quarante ans après sa création (1979), Classé Audio reste à la pointe de l’ industrie audio. Iconoclaste et talentueuse, l’équipe de Classé Audio, toujours basée à Montréal, jouit désormais d’une portée mondiale, car plus grande et plus diversifiée que jamais. La qualité de la fabrication dans la légendaire usine Shirakawa Audio Works, au nord du Japon, permet aujourd’hui à Classé Audio de fournir les performances et la fiabilité toujours exigées par Mike Viglas (le fondateur). 

 

A de plusieurs reprises (Munich et Paris 2019) nous avons pu admirer les nouvelles créations québécoises, parfois avec grand plaisir (un mémorable Thé Wall de Pink Floyd sur Bandes magnétiques (un peu folles ?) à Munich et parfois avec déception (enceintes Pierre Étienne Léon) à Paris.
En ce mois de février 2020, nous avons eu la chance de pouvoir les écouter quelques heures en notre auditorium en compagnie des "magiques" enceintes Lawrence Audio Dragon et rapidement nous décidâmes d'en faire l'acquisition afin de vous les présenter.

Nous les avons reçues le 9 mars et depuis... nous sommes confinés ! A l'heure de l'écriture de ce test, ces électroniques Classé Audio Delta ont environ 400 heures de fonctionnement, c'est dire avec quelle attention nous les avons dégustées...

Système écouté : (lien boutique web)


Source DAC/Serveur Audio : Helixir HRDDAC + InnuOS Zenith
Pré-amplificateur stéréo : Helixir Audio et Classé Audio Delta Pré 
Enceintes : Lawrence Audio Dragon
Câble de modulation : Studio Connections 
Câbles pour enceintes : BlackRhodium Charleston  
Cable secteur : Dilixaudio Power Red
Barrette Secteur : Dilixaudio + Dilixaudio mini-Terra

  DSC0271Amp opus51

 

Le Choix des éléments :

Le DAC et Serveur Audio : Helixir Audio HRDDAC - InnuOS Zenith

Le HRDDAC de la société Helixir Audio n'est plus à présenter, il est certainement l'un des meilleurs convertisseurs, dans tous les cas l'un des plus naturel, des plus musicaux. Le serveur InnuOS Zenith est un serveur audio d'une belle précision et d'une fluidité assez étonnante.
Ces deux éléments assurent une sources audio vraiment très Haut de Gamme sans grande concurrence.

Les câbles audio : Studio Connections Black Star - BlackRhodium Charleston et Dilixaudio (alimentation)

Le choix des câbles de modulation ne nous pose plus de problème, les Studio Connections Black Star s'imposent naturellement. Leur neutralité, leur dynamisme, leur précision, leur fluidité sont leurs qualités premières.
Pour la partie alimentation, en compagnie de la société Dilixaudio, nous participons depuis plus de trois années à l'élaboration d'une gamme de produits hors normes. Que cela soit la barrette secteur ou les tous nouveaux câbles Power White et Power Red, permettent d'atteindre une qualité de transparence et de fidélité jamais entendues.

Les enceintes : Lawrence Audio Dragon

Les enceintes haut de Gamme Lawrence Audio Dragon sont EXCEPTIONNELLES ! Rien à dire de plus...

Le pré-amplificateur : Helixir Audio - Classé Audio Delta

Nous avons débuté toutes nos écoutes avec le très bon pré-amplificateur stéréo de la société marseillaise Hélixir Audio, produits que nous pratiquons, que nous écoutons avec grand plaisir depuis quelques années déjà. Son rapport Prix/Musique reste imbattable, profitez-en !
Comme Classé Audio, dans sa gamme Delta, propose également un préamplificateur (nous y reviendrons lors d'un test futur), nous avons donc connecté tous nos éléments Haute-Fidélité à ce Delta-Pré et surprise ! Monsieur "Plus" venait de passer par notre auditorium ; plus précis, plus détaillé, plus large, plus profond, plus informatif, plus fluide... Tout était un peu mieux... Depuis il "chante" sur notre système de référence, il est logé entre le HRDDAC de la maison Hélixir Audio et le bloc de puissance Delta-Stéréo que nous testons ici.

Le Bloc de Puissance stéréo : Classé Audio Delta Stereo

Le Classé Audio Delta STEREO prend place sur notre meuble et se fait admirer. Son design exprime déjà un tempérament. Des matériaux aux finitions superbes et une paire de VU-mètres éclairés conçus sur mesure affichent, avec superbe, la puissance de sortie pour les deux canaux. Le design de cette série Delta vise à rendre un hommage au son, imprime une vérité Haut de Gamme rarement rencontrées sur des matériels dans cette gamme de prix. Chaque élément de cet amplificateur semble aussi performant que beau.
Le Classé Delta STEREO exploite l'innovation et le savoir-faire de Classé dans la conception d'un bloc de puissance stéréo aux grandes performances. 
Les premiers 12,5 W de puissance sont en pure classe A, et avec un total de 250 W par canal (plus de 350 W/canal @ 2 Ω), cet amplificateur puissant permet d'alimenter toutes les enceintes "domestiques" en toute confiance.

 

 DSC0274Amp opus51

Caractéristiques :

Cartes imprimées posées à la main : Les cartes imprimées à 6 couches raccourcissent les parcours de signaux et de puissance afin d’éloigner le bruit pour obtenir le ratio signal/bruit le plus élevé possible
22 condensateurs Mundorf® à 4 pôles
Pieds Navcom® sur mesure qui absorbent les vibrations
Connecteurs d’enceintes et RCA Furutech® plaqués rhodium
Jusqu’à 12,5 W par canal en fonctionnement de classe A pure
250 W par canal au total
Alimentation électrique de forte intensité de qualité
Transformateur toroïdal sur mesure
Réponse en fréquence : 1Hz – 650kHz
Puissance de sortie continue : 12,5 W/8 Ω en pure catégorie A - 250W / 8Ω - 500 W/4 Ω (avec ligne CA maintenue constante) - 350  W/2 Ω (avec ligne CA maintenue constante)
Rapport signal/bruit : 118 dB (120 dBA)
Diaphonie : 124 dB (100 Hz), 107 dB (1 kHz)
Facteur d’amortissement (à 1 kHz, réf 8 Ω) : 850
Dimensions : 444 x 492 x 222 mm
Poids 47 kg


Tarif au 01/05/2020 : 14.000 euros ttc


Delta dragon opus51 2

Les Ecoutes :

Les écoutes ont été réalisées dans une pièce d'un volume d' environ 170 m³. Ecartement des enceintes  2,20 m., distance du fauteuil 3,50 m.. Les enceintes sont à environ 1,30 m. des murs arrières et à 1,10 m des murs latéraux. Les électroniques sont installées sur un meuble Rogoz avec comme support les Dilixaudio Cantabile. 

Vincent Paulet

Vincent Paulet De profundis

Artiste principal : Les Eléments
Genre : Classique Contemporain
Paru en 2004 (Hortus)

Format audio : 16/4

"Lorsque Vincent Paulet commence à écrire, une certaine liberté musicale devient possible"
Vincent Paulet est un compositeur français né en 1962. Son instrument de prédilection est l'orgue qu'il appris entre autre à Reims comme éléve de Arsène Muzerelle.
Sur ce CD sont réunies des oeuvres sacrées pour Choeurs et pour Orgue.
La musqiue de Vincent Paulet est très contemporaine en restant d'un accès assez facile, elle côtoie toujours la mélodie.
Lors de votre première écoute, si la musique de la deuxième moitié du XXéme siècle vous est étrangère alors cela peut vous paraître étrange et abscons mais je vous en conjure persistez, faites un petit effort, revenez y à petites doses et vous serez récompensés.
Les prises de son sont naturelles, avec une dynamique jamais compressées possédant une bande passante qui descend dans les graves de manière étonnante.

Qobuz : Vincent Paulet

John Adams

J. Adams : Must Devil have...

Artiste principal : G. Dudamel - Y. Wang
Genre : Classique Contemporain
Paru en 2020 (DG)

Format audio : 24/96

"Ce nouveau concerto de J. Adams s'ouvre en envoyant Yuja Wang, la soliste (comme à la première), sur le ring de boxe pour trois rounds contre le diable. Les poings volent entre la pianiste et l'orchestre dans un combat rythmique sans limite. Les mains de Wang flashent et descendent le clavier avec brillance [...] le philharmonique de Los Angeles et son chef d'orchestre Gustavo Dudamel fournissent un soutien à haute teneur en octane" - Financial Times
Enregistrement d'une oeuvre contemporaine de qualité. A savourer sans limite.


Qobuz : John Adams

H Hancock

Herbie Hancock : Head Hunters

Artiste principal : Herbie Hancock 
Genre : Jazz Fusion
Paru en 1973 (Columbia)

Format audio : SACD

1973, l'année de Grâce pour les musiques "populaires". Stevie Wonder nous offre Innervisions et écoute à outrance Herbie Hancock afin de nous servir quelques mois plus tard son truculent "Songs In The Key Of Life" :)
Vous allez me dire que je suis fou, ce en quoi vous n'aurez certainement pas tout à fait tort mais, à l'écoute attentive de ce magnifique album (remaster 24/96) de Herbie Hancock et de ses claviers analogiques (quelles merveilles ! encore aujourd'hui leurs sonorités sont admirables) j'ai pensé au Maître aveugle de la soul américaine... Et j'ai pensé aussi à Hadouk Trio mais c'est une autre histoire (voir l'introduction de "Watermelon Man" :)
Que dire de cet album de Herbie Hancock classé seulement 498éme album de tous les temps par ce fichu Rolling Stones ?
"J’avais renoncé au désir de devenir une légende et d’écrire le grand chef-d’œuvre américain. Je me sentais satisfait de parvenir simplement à créer une musique qui rende les gens heureux. »
Voilà tout est dît par l'artiste, le compositeur, le producteur, il faut aussi ajouter au fait de rendre les "gens heureux" un besoin d'argent et certainement une envie de reconnaissance populaire.
"Quand j’ai fondé les Headhunters, j’essayais de faire un album de funk. Mais le jazz n’arrêtait pas de se glisser dedans. C’était toujours funky, mais il se passait des trucs au niveau jazz, aussi, alors je me suis dit, on va continuer, on verra bien où ça nous mène…Ca s’est développé tout naturellement. Et Paul Jackson a ouvert une voie tout à fait nouvelle dans le registre de la basse. Mike Clarke aussi, à la batterie. Ils sont tous les deux d’Oakland, en Californie. Ils avaient tous les deux ce feeling « Oakland ». Larry Graham vient de là aussi, comme Tyrone Power, et beaucoup d’autres... Je n’avais pas la moindre idée de ce qui allait se passer, et que les Headhunters seraient un tel succès. On a joué dans plusieurs clubs avec ce groupe, et le public a carrément flippé, alors on est allé en studio. Et ce n’était pas dans des clubs de jazz, mais des clubs de rock » (Herbie Hancock).
Un album indispensable, tout est là en gestation, les Stevie Wonder, les Prince, les Michael Jackson, les Marcus Miller tous iront à la source des Head Hunters.


Qobuz : Herbie Hancock

HawniyazHawniyaz

Artiste principal : Kayhan Kalhor, Aynur, Cemîl Qoçgirî and Salman Gambarov
Genre : Musique du Monde
Paru en 2016 (harmonia mundi)

Format audio : 24/96

"Dans la longue liste des aventures cross-over virtuoses de Kayhan Kalhor, l'orfèvre iranien de la vièle kamanche, cette nouvelle collaboration détonne car elle est dominée par une voix. Celle, foudroyante, d'Aynur, chanteuse kurde de la diaspora turque capa­ble d'incarner à elle seule toute la tragédie de son peuple. Attachée à la survie d'un folklore menacé, elle en explore ici le registre le plus tragique : des complaintes déchirantes (d'une mère pleurant son fils mort au combat, d'une femme victime d'un mariage forcé, ou encore de deux amants séparés lors du massacre des Kurdes alévis en 1938) que ses psalmodies puissantes portent avec une telle intensité que c'en est parfois dérangeant. Pour nuancer ces salves de douleur, les trois musiciens qui l'accompagnent ne sont pas de trop. Kayhan Kalhor joue une corde méditative avec un archet agité de fulgurances, le pianiste de jazz ­azéri Salman Gambarov installe une note délicate, et le maître de la lyre tanbur Cemîl Qocgirî, Turc alévi pétri de sa tradition soufie, cultive une spi­ritualité apaisante. En osmose, ils régé­­nèrent avec grâce leurs traditions respectives. — Anne Berthod"

Qobuz : Hawniyaz


Toutes les musiques écoutées sont issues de fichiers stockés sur le disque dur de notre serveur InnuOS Zenith.

  • Dynamique & Transparence
    •  Doté d'un excellent sens du rythme (excellente reproduction de la micro-dynamique des différents enregistrements) le Classé Audio Delta Stéréo suit avec une très grande précision tous les écarts de niveau sans aucun tassement, y compris sur les plages musicales présentant des amplitudes hors normes (De profundis de Vincent Paulet). Les petits "signaux" musicaux ne sont jamais noyés dans la masse et enrichissent à chaque moment l'écoute de la musique.    
  • Timbres :
    •  Le bas du spectre sonore  (le grave) possédé une définition et une articulation qui suscitent l'admiration de l'auditeur que nous sommes. Le "grave" conjugue rapidité et profondeur, il est dépourvu de toute coloration spécifique, il exprime une grande vérité.
    •  Le médium et l'aigu sont très difinis et très riches à l'exemple d'un excellent amplificateur fonctionnant en pure Classe A. les moindres événements sonore sont reproduits avec une grande précision et avec aucune coloration. L'écoute est très naturelle et d'une belle fluidité.
  • Scène Sonore :
    •  La scéne sonore, à l'écoute du bloc de puissance Classé Audio Delta Stéréo présente une stabilité exemplaire quelque soit la puissance requise. Nous avons ici un grand respect de la focalisation des sources sonores dans l'espace, mais aussi une très belle restitution des ambiances. Les réverbérations naturelles sont d'une vérité criante (psaume 129 sur l'album consacré au compositeur Vincent Paulet). Concernant les ambiances reconstituées en studio (plage "Chameleon" l'album de Herbie Hancock), leur reproduction est scrupuleuse au point d'évoquer une idée de "copie conforme".

 Delta dragon opus51

Nos conclusions :

De mémoire d'ancien audiophile/mélomane rémois, nous n'avons jamais entendu dans notre ville des Sacres un tel amplificateur stéréophonique, une telle mise en œuvre. la Musique ici est une évidence, un quatuor à cordes reproduit à partir du serveur audio InnuOS et le magnifique HRDDAC de Hélixir Audio "chante" comme "pour de vrai". Aucun effort ne doit être fourni par l'auditeur, toutes les musiques s'expriment avec une grande liberté et une vérité, d'où le terme Haute-Fidélité, réaliste pour ne pas écrire véridique.

Cet amplificateur canadien est une une "main de fer dans un gant de velours" que vous écoutiez de petits ensembles baroques ou le dernier album de votre groupe métal préféré il répondra avec élégance, classe, distinction et énergie à vos attentes musicales. il mérite d'être associé aux meilleurs éléments Hi-Fi car ce n'est pas lui qui arrondira les angles saillants d'un mauvais DAC, d'un préamplificateur moyen ou d'enceintes mal conçues.

Si vous aimez la Musique, les Musiques, si votre budget le permet alors avant toute d'acquisition d'un bloc de puissance, pensez à écouter ce Classé Audio Delta Stéréo, l'oublier dans votre short list serait une érruer impardonnable.

 

Ses performances musicales en font un best-seller né !

 

Les Notes  :
 
   Fabrication : 19/20
   Fonctionnalités : --/20
   Image : 18/20
   Timbres : 18/20
   Dynamique : 18/20
   Transparence : 18/20 
   Qualité/Prix : 19/20

 



Les propos et les avis énoncés dans ce test n'engagent que l'auteur de ce test et en rien la société Opus 51. Les avis donnés ne concernent que le produit testé.

Lu 1146 fois
Plus dans cette catégorie : « Bodnar Audio Alcedo : le test

Laissez un commentaire

Vérifiez à bien remplir les champs requis dans le formulaire signalés par (*).


Afin d'éviter le captcha, nous vous conseillons de vous connecter au blog via : http://www.opus51.fr/connexion