vendredi, 04 mars 2022 10:49

Soulnote D-2 : le test

Évaluer cet élément
(12 Votes)
Soulnote D-2

SoulNote est une société japonaise fondée en 2004. Son créateur est un ancien ingénieur, l'un des ex-directeurs de Marantz Japon, M. Norinaga Nakazawa.

La société Soulnote, filiale de la société CSR, est spécialisée dans la conception et la fabrication de matériels audio moyen / haut de gamme de référence (amplificateurs transistorisés, préamplificateurs phono, sources numériques...).
Dans cet article nous avons le plaisir de tester le convertisseur de la série 2, le modèle D-2.

 

 DSC3128SN D2 opus51

Soulnote est une marque "relativement" récente, ses produits sont fabriqués au Japon, préfecture de Kanagawa proche de Tokyo. Elle appartient à la société mère CSR, avec une autre marque haut de gamme, Fundamental. CSR signifie Corporate + Social + Responsibility, qui reflète bien l'esprit de son fondateur, M. Norinaga Nakazawa-san.

Enfin de brosser un historique bref et concis, disons que M. Norinaga Nakazawa a dirigé, jusqu'en 2004 la société Marantz Japon et que lorsque la holding D&M Holding a été formée, réunion des marques Denon et Marantz, il a avec 50 autres ingénieurs racheté ses parts dans la société, ainsi que les droits de brevet (management buyout) et le 30 juin 2004, la société CSR, Inc fut créée..

A ce jour (2022) la société SoulNote propose trois gammes de produits :

  • la Série 1, entrée/moyenne gamme (non importée en Europe ) : 1 amplificateur intégré, 1 lecteur de CD, 1 convertisseur, 1 préampli-phono, 
  • la Série 2, moyenne/haut de gamme : 1 amplificateur intégré, 1 convertisseur, 1 préampli-phono,
  • la Série 3, haut de gamme : 1 lecteur de CD et SACD, 1 préamplificateur stéréo analogique, 1 convertisseur, 1 transport réseau, 1 horloge

 

 Le convertisseur ici testé appartient à la Série 2.

 
 DSC3114SN D2 opus51
 

 

Des données numériques à la musique :

Quelques technologies employées par la marque japonaise SoulNote pour transformer l’« immatériel en matériel » ou plutôt quelques bits en signal électrique « musical » :

- La transmission des données via USB se fait au sein du convertisseur SoulNote D-2 non pas comme habituellement en utilisant une « simple » technique isochrone (l'isochronisme est un type de synchronisation de l’émetteur et du récepteur qui communiquent. Tous les émetteurs sont asservis à une horloge de référence dite horloge maître, de petits paquets de données sont transmis à la queue leu leu). Mais, est organisée autour de la technologie Bulk Pet développée par la société Interface Corporation qui améliore, pour simplifier, la qualité final du rendu sonore car, ici, nous sommes en présence d’un transfert en masse ce qui simplifie la charge de travail du récepteur des données.

- L’horloge interne du SoulNote D-2 est, dans le monde de l’audio à ce jour révolutionnaire. Elle utilise le nouveau contrôleur LMX2594 (développé par Texas Instrument pour les radars et les instruments de mesure de grande précision) et assure une gigue de 45 fs (femtoseconde, soit 1/1000 de picoseconde) alors que dans leur très grande majorité les convertisseur audio du marché utilisent des horloges internes d’une précision de plusieurs dizaines de picosecondes.

- La partie purement numérique est confiée à des « puces » de la société californienne ESS Technology. 2 puces ES9038PRO sont utilisées pour chaque canal, elles fonctionnent en mode synchrone afin d’obtenir la meilleure qualité sonore possible. Derrière chaque canal interviennent des amplificateurs discrets sans contre réaction entièrement symétriques d’origine SoulNote, la magie japonnaise ?
En plus du mode de sur-échantillonnage FIR conventionel que vous retrouvez sur pratiquement tous les convertisseurs, le SoulNote D-2 dispose également (et celui-ci à de loin notre préférence) le nouveau mode sans sur-échantillonnage. Ce mode ne génère pas les pré- et post-échos observés dans le sur-échantillonnage FIR. Il offre également des niveaux de bruit extrêmement faibles et un naturel confondant dans le rendu de la musique.

Au sein de ce convertisseur d'autres technologies sont mises en œuvre, toutes ont pour but d’obtimiser le rendu musical de cette électronique et son évolution future :

- Construction double mono utilisant des amplificateurs différentiels sans contre réaction entièrement discrets,
- Transformateurs toroïdaux bifilaires haute régulation 400 VA avec huit enroulements côté secondaire
- Contre-mesures de bruit qui ne reposent pas sur des filtres
- Une disposition des cartes numériques indépendantes tenant compte des futures mises à niveau
- Possibilité de transformer le A-2 en convertisseur double mono. Vous pouvez choisir entre les modes STEREO, MONO Gauche et MONO Droite. En mode MONO, les ES9038PRO du canal opposé sont désactivés, doublant ainsi la marge de puissance et rendant la séparation des canaux pratiquement infinie.

 DSC3115SN D2 opus51

 

Caractéristiques : 

Formats acceptés (USB) : PCM, DSD (DoP v1.1, ASIO native)
Formats acceptés (Coaxial・AES/EBU) : PCM,DSD(DoP v1.1)
Fréquences supportées (USB) : Max.768kHz (PCM) / Max.22.6MHz (DSD)
Fréquences supportées (Coaxial・AES/EBU) : Max.192kHz (PCM) / Max.2.8MHz (DSD64 DoP v1.1)
Débit binaire de quantification PCM (USB) : 16bit, 24bit, 32bit
Débit binaire de quantification (Coaxial・AES/EBU) :16bit, 24bit
Entrées numériques : USB (Type B), coaxial x 2 (SPDIF), AES/EBU x 2
Entrée pour horloge externe :10MHz (BNC50 ohm)
Sorties analogiques : XLR x 1、RCA x 1

Bande passante : 2Hz to 120kHz (+0/-1dB)
rapport Signal/Bruit : 110dB
Distorsion harmonique totale : 0.008% (NOS/176.4kHz)

Consommation électrique: 56W
Dimensions : 456(L) × 162(H) × 405(P) mm
Poids :17kg
Accessoires inclus : Pointes, cordon d’alimentation

Tarif au 01-03-2022 : 8.000 euro ttc .
Lien vers notre boutique : SoulNote D2

 
 

 DSC3108SN D2 opus51

 

LE TEST :

Les écoutes ont été réalisées dans une pièce d'un volume d' environ 180 m³. Ecartement des enceintes  2,30 m., distance du fauteuil 3,20 m.. Les enceintes sont à environ 1,50 m. des murs arrières et à 1,20 m des murs latéraux. Les électroniques sont installées sur un meuble Rogoz Audio (+ un Neodio B1 positionné au dessus de l'alimentation de l'amplificateur) - des support Dilixaudio Cantabile ont été positionnés sous les 4 pieds de l'amplificateur.

 Musiques écoutées :

  Matthias Goerne Helge Lien Trio
  Marillion Debussy

Système audio écouté :

Serveur Audio : InnuOS Zen MKIII + InnuOS Phoenix USB
Source lecteur ou convertisseur : SoulNote D-2
Drive CD : Rotel RCD-1572
Amplificateur : Soulnote A-2
Enceintes : Lawrence Audio Dove Diamond

Câble RJ45 : (toutes les liaison entre le mur et les divers éléments) AudioQuest Diamond 
Câble de modulation : SoulNote RBC-1
Câbles pour enceintes : Black Rhodium Charleston

Cable secteur : Dilixaudio Power One
Barrette Secteur : Dilixaudio + Dilixaudio mini-Terra

Mon écoute :

Pour établir mon opinion de mélomane professionnel (sic) au sujet de cette très belle électronique japonaise, je "balance" ma playlist (https://open.qobuz.com/playlist/5856048), mon référentiel... un peu modifiée depuis l'apparition de la nouvelle mouture de gestion des appareils InnuOS mais j'y reviendrai peut être un jour.
(Comme cela, en passant, je vois sur ma playlist Qobuz que des « audiophiles » ont ajouté quelques titres qui pour certains (les titres) me laissent sans voix, car je ne comprends absolument pas leur intérêt dans la découverte, l’appréciation d’un système, d'éléments Hi-Fi… Mais merci tout de même pour cette participation !)

Je vis quotidiennement depuis plus de 10 mois avec le SoulNote D-2, après l’expérience Helixir Audio, l’un des premiers convertisseurs «numérique/analogique» à m’avoir ouvert définitivement à la musique «numérique», au placard les belles platines vinyles, je ne pensais pas retrouver si rapidement une électronique qui allait m’inventer un autre monde. Le SoulNote D-2 a durant quelques mois été une Référence qui dans mon imaginaire d’audiophile, un peu psychopathe, ne pouvait pas exister. Pourquoi seulement quelques mois, parce-que, en ce mois de février 2022, j’ai eu le malheur, que dis-je le bonheur «mélomaniaque» de découvrir le lecteur CD/SACD/DAC SoulNote S-3 v2 accompagné de son horloge externe SoulNote X-3 mais sur cela j’écrirai, dans un futur plus ou moins proche, un article.

Après l’écoute de la playlist Qobuz, je m’attarde plus longtemps sur les albums ci-dessus présentés et principalement le superbe, que dis-je le sublime enregistrement, quel piano, du baryton Matthias Goerne interprétant entre autres des œuvres composées à l’origine pour soprano dont les Wesendonck lieder de R. Wagner (quelle version de "Im Treibhaus" étude pour le futur Tristan und Isolde) et les 4 derniers lieder de R. Strauss dont le magnifique "Im Abentrot" qui donne le titre de ce disque inoubliable.
Quelle voix, quelle présence, le SoulNote D-2 nous offre à entendre un chanteur incarné dans notre salon, sa présence se ressent physiquement, la vérité du timbre nous trompe quant à sa réalité. Le piano qui l’accompagne, un grand piano de concert ici exploité du bas-fond de son clavier aux notes les plus hautes, nous impressionne par sa dynamique, sa précision, sa réalité dans les timbres, sa matière. C’est étrange d’écrire cela mais ce piano de concert s’exprime comme «pour de vrai» comme un piano de concert qui serait transposé dans mon salon. Le SoulNote D-2, avec aisance, reproduit toutes les nuances de la musique du pianississimo aux fortississimo. C’est étonnant !

Après le Boris de Moussorgski, après le Parsifal de Wagner, et suite au Falstaff de Verdi, l’art lyrique voit une voie se terminer avec le sublime Pélléas et Mélisande de Claude Debussy, certainement l’un des opéras les « plus parfaits » qui n’ait jamais été composé ; un juste équilibre entre le chant et le commentaire d’orchestre, un livret neutre accordé à la sensibilité du compositeur, une action abrégée et statique. Découvrons la version de François-Xavier Roth qui dirige la version définitive et complète, malheureusement « entachée » des superbes interludes composés en quelques jours par le compositeur afin de permettre les changements de décors lors de la Première de l'oeuvre. « Par sa dimension poétique et sa distribution homogène, cette nouvelle version peut désormais figurer sans peine à côté des références laissées par les Chefs Désormière, Inghelbrecht, Ansermet, Armin Jordan, Karajan ou encore Abbado.» La réalisation offerte par Jiri Heger (prise de son, mastering) et à la direction artistique est plus que satisfaisante, à vos chaînes Haute-Fidélité !
Le SoulNote D-2 nous gratifie des mêmes qualités que précédemment observées lors de l’écoute du bel album de Matthias Goerne. En premier lieu, ce qui m’interpelle c’est la « vérité », la présence, la matière des voix reproduites, que cela soit la voix enfantine de Yniold, le superbe soprano de Mélisande, le rare ténor de Pelléas, le baryton un peu « dur » de Golaud, toutes ses voix nous sont servies dans leur plus bel apparat. Ensuite, la beauté de l’orchestre m’émeut, les « couleurs » si chères au compositeur Claude Debussy, sont montrées au travers une palette sonore pratiquement infinie, le SoulNote D-2 me régale. Autre belle surprise est le rendu des différentes strates de l’orchestre. Non seulement tous les musiciens sont audibles, rien n’est caché, rien n’est masqué même lorsque, tous ensembles, ils s’expriment, mais de plus ils occupent un espace sonore qui va bien plus loin que le positionnement des enceintes dans notre salon d’écoute. Que ce soit en largeur ou en profondeur, l’orchestre occupe le place voulue par l’ingénieur du son.


Sans transition, passer du génie de Claude Debussy, à l’écoute de musique Rock-Progressive est un exercice plus que difficile. J’ai comme l’impression de chuter d’un immeuble de plusieurs dizaines d’étages… L’atterrissage est plus que compliqué… Marillion, groupe anglais que j’ai découvert lors de mon service militaire, cela remonte à plus de 33 ans maintenant, nous gratifie en ce mois de mars d’un énième album studio, pour être précis le vingtième. Un album composé lors des confinements, des compositions qui se veulent ancrées dans notre époque (virus, écologie, sens de la vie, mort de Léonard Cohen…) et, qui gardent un optimisme interne à découvrir avec une bonne bière anglaise (IPA ?).
 
Ici le SoulNote D-2 nous gratifie d’une reproduction sonore, précise, rapide et franche. La basse de Pete Trewavas (moins bien mixée que lors du précédent album) est rendue avec de « la chaire sur l’os », les notes dans l’extrême grave restent précises et différenciées, je ressens les vibrations des cordes. La batterie de Ian Mosley au travers le SoulNote D-2 produit des attaques franches, extrêmement rapides et sèches, ai-je déjà perçu une caisse claire plus dynamique ? Je ne reviendrais pas sur le rendu de la voix de Steve Hogarth, voir ci-dessus l’écoute du Pélléas de C. Debussy.

Dans l’ensemble cet album, à mon goût, moins bien produit que le précédent (ou alors je ne suis pas encore habitué à son son) via le SoulNote D-2 me gratifie d’une ambiance studio « un brin live », tous les instruments semblent vrais, les moindres effets sonores voulus par les musiciens ressortent avec clarté, précision mais restent intégrés à l’ensemble.

Mes Conclusions :
 

Avant de conclure, je m'aperçois que je ne vous ai pas parlé du capot du SoulNote D-2 qui est flottant. Un détail qui comme le reste de la construction de cet appareil prouve que les ingénieurs japonais ont pensé à tout afin que ce convertisseur soit le plus « musical » possible…


SoulNote est une marque peu connue en nos contrées, fait incompréhensible mais véridique, qui propose des produits très étonnants car, pour des budgets relativement serrés, au vu de la construction et des performances proposées, le mélomane qui en fera l’acquisition possédera à coup sûr une Référence du marché de l’audio. A ce jour, je défie quiconque de trouver un convertisseur qui, pour ce tarif, propose un éventail de qualités aussi large.
J’ai durant plusieurs années encensé un excellent convertisseur français d’origine marseillaise mais, je dois reconnaître, quant tout point, le SoulNote D-2 lui est légèrement supérieur. Ces deux convertisseurs ont plus de 10 années d’écart de conception, peut-être que le produit provençal commence à accuser son age ?

 DSC3137 NikSN D2 opus51

Lu dans la Presse :

« Soulnote est une marque à laquelle il faut prêter attention. Ils ont non seulement une technologie de pointe, mais ont également l'attitude critique japonaise et font consciencieusement les choses, ils pensent à tout... le son du D-2 n'a rien à voir avec la force ou la puissance, mais est une combinaison de précision, de raffinement, de propreté, d'éclat, de réalisme et d' »extravagance ». Il a un excellent sens de la reproduction sonore tridimensionnelle, ainsi que de très bonnes performances dans les détails. Il est difficile d'ignorer son existence. Si vous recherchez un DAC avec des performances haut de gamme, mais que vous n'avez pas le budget haut de gamme, pensez au D-2, il illuminera vos écoutes musicales..." (u-audio.com.tw traduit du chinois (Taïwan) par Google)

Les Notes  :
 
   Fabrication : 19/20
   Image : 18/20
   Timbres : 18/20
   Dynamique : 18/20
   Transparence : 18/20 
   Qualité/Prix : 20/20


Les propos et les avis énoncés dans ce test n'engagent que l'auteur de ce test et en rien la société Opus 51. Les avis donnés ne concernent que le produit testé.

  DSC3105SN D2 opus51

 

Lu 961 fois
Plus dans cette catégorie : Soulnote A-2 : le test »

2 Commentaires

  • Lien vers le commentaire Weiss mardi, 26 avril 2022 18:41 Posté par Weiss

    Bonsoir

    Je possède actuellement un NA-11 couplé avec un PM10. Je pensais passé à un SA 10 ne remplacement du NA11 mais à la lecture du test sur le D2, j'ai un doute. Que me conseillez vous.

  • Lien vers le commentaire Frederic mercredi, 27 avril 2022 08:23 Posté par Frederic

    Musicalement entre le Marantz et le SoulNote, il n'y a pas photo... Le SoulNote est nettement devant mais il ne propose pas les même services, il ne possède pas de base lectrice CD ou SACD. Alors tout dépend de vos besoins, sachant que la SA-10 est une bonne électronique.

Laissez un commentaire

Vérifiez à bien remplir les champs requis dans le formulaire signalés par (*).


Afin d'éviter le captcha, nous vous conseillons de vous connecter au blog via : http://www.opus51.fr/connexion