lundi, 09 novembre 2020 10:56

Lawrence Audio Mandolin : le test

Évaluer cet élément
(15 Votes)
Lawrence Audio Mandolin

Lawrence Audio est un fabricant d'enceintes acoustiques Haut de Gamme aux exigences qualitatives superlatives. A son catalogue, nous trouvons deux familles d'enceintes, les "Instruments" et les "Birds". Les Mandolin, ici présentées, sont les premiers modèles de la famille "Instruments". Ce sont des enceintes de type "bibliothèque" fournies avec leur support dédié.

 DSC1658Mandolin test 1

Système écouté : (lien boutique web)


Source DAC/Serveur Audio : Leema Sirius
Platine vinyle : Scheu + Ortofon MC haut niveau
Amplificateur : Leema Quasar

Câble de modulation : Studio Connections Reference Plus
Câbles pour enceintes : Studio Connections Reference Plus  
Cable secteur : Dilixaudio Power Base 
Barrette Secteur : Isotek + Dilixaudio mini-Terra

  DSC1664Mandolin test 1

 

Le Choix des éléments :

Le DAC et Serveur Audio : Leema Sirius

Leema s'est occupée de la partie DAC, cela la compagnie galloise en maîtrise et, la conception et, la fabrication, InnuOS s'est chargée de la partie serveur audio et il n'y a pas de dessin à faire, la compagnie portugaise domine maintenant se savoir avec maestria. La somme des deux savoir-faire nous donne le Sirius, quoi de mieux ?  

L'amplificateur : Leema Quasar

Afin de tester des enceintes, nous essayons de recourir à l'amplificateur le plus "neutre" possible, celui qui imposera le moins possible sa signature sonore afin de laisser les enceintes s'exprimer librement. Mais nous avons tout de même besoin d'un amplificateur d'une grande transparence (ce qui élimine d'office pratiquement toutes les électroniques dîtes numériques), une électronique qui "laisse passser" le plus grand nombre d'informations possibles.
A ce jeu, c'est souvent le constructeur gallois Leema qui gagne...
Donc afin d'utiliser un amplificateur appartenant à la même gamme tarifaire que les enceintes, notre choix s'est porté sur le Leema Quasar que nous avons utilisé ici comme simple amplificateur intégré stéréo, nous n'avons utilisé ni sa partie "streaming", ni sa partie DAC, ces deux tâches étant confiées au Leema Sirius

Les câbles audio : Studio Connections Reference Plus

Comme pour le choix de l'amplificateur, afin de tester du matériel nous recherchons les câbles les plus "discrets" possible. Nous pratiquons les Studio Connections depuis de nombreuses années et ils correspondent tout à fait à nos critères lors d'un choix de câble : discrétion, neutralité, transparence, musicalité...

Les enceintes : Lawrence Audio Mandolin

Les enceintes Lawrence Audio Mandolin sont plus que des enceintes Haute-Fidélité, ce sont de vraies oeuvres décoratives à mettre absolument en valeur au sein de votre intérieur. Leur design inspire la sérennité et une certaine évidence visuelle.
Lorsque nous les avons "unboxées" (quel terme horrible) nous ne nous attendions pas à cela. Certes nous les avions vues au travers quelques images, mais les visser sur leurs pieds et les installer dans notre salon d'écoute fut comme un émerveillement (non je n'en fais pas trop, venez, installez vous confortablement et écoutez).

Leur qualité de fabrication est digne des autres créations beaucoup plus onéreuses de Lawrence Audio, la laque noire ici proposée est de toute beauté. Les éléments utilisés comme les composants du filtre ou les haut-parleurs les équipant sont de premier ordre, le ruban en aluminium purifié de 130 mm de haut est du plus bel effet. Les supports (pieds d'une hauteur de 53 cm) s'intégrent parfaitement à cette enceinte de type bibliothèque à l'accord dorsal ce qui n'empêche pas de les positionner très proches d'un mur arrière.
Les Lawrence Audio Mandolin ne semblent pas capricieuses et s'installent facilement au sein d'un salon, il suffira de les pincer vers l'auditeur afin d'obtenir une image sonore plus qu'étonnante. Attention pour les mélomanes qui auront la joie de vivre avec ces belles, ces très belles enceintes il faudra les mériter car pour s'exprimer avec aisance, 200 heures de rodage semble nécessaire.

 

 DSC1673Mandolin test 1

 DSC1675Mandolin test 1

Caractéristiques :

Types :2 voies "vented-box"
Bande Passante :45Hz-40kHz
Sensibilité (2.83V/1m) :89dB
Impedance :8 ohms (minimum 6.4 ohms)
Puissance requise :30-150W recommended
Haut-Parleurs :
     - Tweeter :Ruban en aluminum purifié (1
30 × 8.5 x 0.01 mm). 
     - Basses/médiums : 1 × 165mm (6.5″). Composite d'alimiun/Carbone avec une ferrite de 120 × 20 mm Y30.
Fréquence de Crossover :2600 Hz avec une pente de 12 db pour les graves et de 18 dB pour les aigüs
Composants du filtre :MKP Haute Qualité MKP et résistance de qualité militaire.
Cables interne :Cuivre OCC isolé téflon
Connecteurs :Haut de Gamme (voir photo) acceptent cables nus, fourches ou bananes 
Châssis :MDF haute densité pour une meilleure rigidité.

Dimensions :560 × 230 × 280 mm.

Poids unitaire :12 kg 
Dimensions des pieds fournis : 530 × 240 × 300
Poids unitaire :6 kg

Finitions :Noire laquée ou merisier


Tarif au 01/10/2020 : 5.850 euros ttc (pieds dédiés compris)
Lien site internet : Lawrence Audio Mandolin 

 DSC1859Mandolin test


Les Ecoutes :

Les écoutes ont été réalisées dans une pièce d'un volume d' environ 90 m³. Ecartement des enceintes  2,00 m., distance du fauteuil 2,50 m.. Les enceintes sont à environ 1,00 m. des murs arrières et à 1,10 m des murs latéraux. Les électroniques sont installées sur un meuble Rogoz avec comme support les Dilixaudio Cantabile. 

Adam Baldych

Clouds

Artiste principal : Adam Baldych, Vincent Courtois, Rogier Telderman
Genre : Jazz Contemporain
Paru en 2020 (Act)

Format audio : 24/88.2

"L'Europe est différente, chaque pays est différent", déclare le violoniste Adam Bałdych, "mais la musique est une langue qui peut nous rassembler"...

Adam Baldych est de nationalité polonaise, Vincent courtois est français, Rogier Telderman est néerlandais, tel se conçoit un trio new jazz européen. Chacun apporte sa culture, son héritage, cela s'entrechoque et se juxtapose afin de nous délivrer un album d'une beauté, d'une profondeur rare. 
Cet album enregistré par Gérard de Haro en France à La Buissone en décembre 2019 revient sans fin sur notre platine depuis sa sortie... Une mélancolie en adéquation avec l'automne, avec le confinement, avec une fin d'époque... Un brin de Fauré dans un univers jazz européen.

Qobuz : Adam Baldych

Atom String Quartet

Pendericki

Artiste principal : Atom String Quartet
Genre : Classique Contemporain
Paru en 2019 (Universal Music)

Format audio : 24/96

Atom String Quartet, avec cet enregistrement aborde l'œuvre d'un grand compositeur de la musique polonaise contemporaine - le compositeur et chef d'orchestre classique Krzysztof Penderecki. Né en 1933, l'écriture de Penderecki englobe des œuvres chorales, des opéras, des symphonies, des concertos, de la musique de chambre, de la musique sacrée et, à une occasion, de la musique pour un grand ensemble de jazz. Il est l'un compositeurs classiques les plus importants de ces soixante dernières années. Les œuvres originales de Penderecki s'adaptent parfaitement à l'esprit aventureux de l'ensemble Atom String Quartet, qui se délecte des pulsations rythmiques qui parcourent la musique du compositeur, tout en faisant de grands sauts imaginatifs avec des possibilités mélodiques et harmoniques étonnantes.
La qualité de l'enregistrement n'a que d'égal la qualité de l'interprétation de ces oeuvres d'un abord assez aisé mais d'une profondeur évidente.

Qobuz : Atom String Quartet

The Komitas Legacy

The Komitas Legacy 

Artiste principal : Trio Aeternus
Genre : Musique de Chambre
Paru en 2020 (Toccata Next)

Format audio : 24/48

Si vous ne connaissez pas encore cet ensemble musical qu'est le "Trio Aeternus" c'est que vous êtes passé à côté de l'un des meilleurs ensembles de musique de chambre de ces dernières années. N'ayez pas trop honte, il semblerait que cet album qui tourne autour du compositeur arménien né en Turquie (et mort à Villejuif en 1935) soit leur premier album (au moins distribué à l'international).
ici vous aurez le droit à 22 minutes d'oeuvres de Komitas, les autres plages sont réservées à des compositeurs arméniens contemporains, ellest proposent de très belles découvertes musicales dont le très beau "Aeternus" de Nina Grigoryan (née en 1976).
L'enregistrement nous installe face à ce trio qui s'exprime dans un beau salon du musée Calouste-Gulbenkian de Lisbonne

Qobuz : The Komitas Legacy 

Woong SanI'm Alright

Artiste principal : Woong San
Genre : Jazz vocal
Paru en 2018(Universal)

Format audio : 24/96

"I'm Alright" est le neuvième album de la chanteuse de jazz coréenne Woong San. Pour la petite histoire elle fut la première coréenne à chanter au Blue Note Jazz Club de New-York.
Pour cet album, elle s'est entourée des meilleurs musiciens de studio de la Planète : John Beasley, Benjamin Shepherd, Paul Jackson Jr...
Souvent, lors de nos démonstrations au magasin, nous sélectionnons le titre "I Can't Stand the Rain" pour sa longue introduction basse électrique - voix qui est un petit chef d'oeuvre.
Sinon la production de cet album, comme pour la très grande majorité des albums de cet artiste est de premier plan, elle s'eprimera et brillera de mille feux au travers un bon, un très bon système audio.
 

Qobuz : Woong San


Toutes les musiques écoutées sont issues de fichiers stockés sur le disque dur de notre serveur Leema Sirius

  • Bande passante & Transparence

    • Posons d'emblée les éléments connus de l'équation : les Lawrence Audio Mandolin sont des enceintes de type "bibliothèque" d'un volume assez réduit. Si vous recherchez des enceintes qui vont détruire vos murs, alors passez votre chemin (d'ailleurs orientez vous vers le matériel de sonorisation de Fête Foraine), l'infra grave ici n'est que suggéré, les Mandolin n'essaient jamais de reproduire ce qu'elles ne maîtrisent pas (merci au concepteur d'avoir filtré le bas du spectre sonore). Par contre ce qu'elles savent faire, elles le font très bien, du grave à l'aigü, les Mandolin proposent une écoute très linéaire sans creux et bosses perceptibles. La musique est reproduite avec une belle linéarité et surtout avec une fluidité digne de la "réalité".

  • Timbres :

    • Les Mandolin sont de vraies Lawrence Audio, même si leur tarif les positionne dans le milieu de gamme, elles nous offrent une qualité de timbre haut de gamme. Tous les instruments sonnent réellement justes. Que ce soit le violon baroque (celui qui joue toujours à côté de la note), que cela soit une flûte, un hautbois, une trompette ou un basson le bonheur de la palette harmonique produite par ces enceintes nous positionne face à ces instruments et trompe notre cerveau sans mal tant la fidélité à l'original est grande.

    • Votre amplificateur est rapide, ses attaques franches et percutantes alors les Lawrence Audio Mandolin seront au rendez-vous. Certes elles ne proposent pas la célérité immédiate des Lawrence Audio Dove mais elles s'en approchent et cela pour un tarif bien inférieur.

  • Scène Sonore :

    • Nous allons essayer de ne pas nous enflammer mais cela va être d'une difficulté sur-humaine parce que ce qui sort de ces Lawrence Audio Mandolin est en tout point étonnant. C'est incroyable mais, c'est certainement la première fois en 20 années d'activité, qu'une enceinte acoustique de type "classique" (électro acoustique) dans cette gamme tarifaire, construit une telle image sonore holographique dans notre espace d'écoute. Nous avons l'impression d'écouter des panneaux électrostatiques de type Martin Logan (avec les quelques défauts de "timbres" en moins). La musique, les artistes envahissent notre salon. Superbe ! Que cela soit en largeur ou en profondeur (pour cela laisser au moins 1 mètre entre les murs arrières et l'enceinte acoustique) les musiciens évoluent dans un espace sonore aéré et plausible.

 

Nos conclusions :

Pourquoi Lawrence Audio, avec qui nous travaillons depuis plusieurs années nous a-t'il caché aussi longtemps ces bijoux que sont ces Mandolin ? A ce jour l'une des meilleures enceintes bibliothèques, dans cette gamme de prix, que nous ayons écoutée, était les Focal Kanta n° 1 (voir le test ici). Par rapport aux "petites" françaises (Focal), les taïwanaises (Lawrence Audio) apportent un "je ne sais quoi" de chair, d'esprit, d'humanité en sorte. La musique devient quelque chose d'humain...

Si vous avez un budget d'environ 5000-6000 euros, que vos électroniques sont d'une belle neutralité et que vous aimez la Musique alors n'hésitez plus, vous avez trouvé vos enceintes, celles que vous garderez longtemps et que vous écouterez quotidiennement avec grand plaisir.

  

  DSC1789Mandolin test 1

 

Les Notes  :
 
   Fabrication : 18/20
   Fonctionnalités : --/20
   Image : 18/20
   Timbres : 16/20
   Dynamique : 16/20
   Transparence : 16/20 
   Qualité/Prix : 19/20

 


Les propos et les avis énoncés dans ce test n'engagent que l'auteur de ce test et en rien la société Opus 51. Les avis donnés ne concernent que le produit testé.

Lu 1309 fois
Plus dans cette catégorie : « Lawrence Audio Double Bass : le test

3 Commentaires

  • Lien vers le commentaire Ribay Frédéric lundi, 09 novembre 2020 22:23 Posté par Ribay Frédéric

    Bonsoir Frédéric
    Très belle installation.
    Comme « d’hab »!
    Lawrence Audio : une découverte magique, mon déménagement n est pas encore abouti : vivement la réception des Doves que vous m’ avez fait découvertes : de la musique, rien que de la musique, toujours la musique.
    Lawrence Audio à écouter pour apprendre ce qu’est la vie des notes , dans leur vérité, sans agressions acoustiques: le bonheur simple.
    Merci pour vos blogs riches de transparence et d objectivité.
    À très vite dans le Royaume du Champagne pour venir vous saluer et suivre vos conseils avisés.
    Bien à vous
    Frédéric Ribay

  • Lien vers le commentaire fourot jeudi, 19 novembre 2020 21:34 Posté par fourot

    Bonsoir Fréderic
    superbe test! un plaisir de vous lire.
    par curiosité comparé aux Xavian Orféo qui sont dans un prix relativement proche?
    Bonne soirée

  • Lien vers le commentaire Frederic samedi, 21 novembre 2020 08:59 Posté par Frederic

    Les Mandolin sont plus faciles à mettre en oeuvre que les Orféo et offrent surtout une scéne sonore encore plus ouverte et mieux construite.

Laissez un commentaire

Vérifiez à bien remplir les champs requis dans le formulaire signalés par (*).


Afin d'éviter le captcha, nous vous conseillons de vous connecter au blog via : http://www.opus51.fr/connexion