mercredi, 29 août 2018 15:08

Lyngdorf TDAI-3400 : le test

Évaluer cet élément
(7 Votes)
Lyngdorf TDAI-3400

L'amplificateur danois Lyngdorf TDAI-3400 annonce 2x200 watts sous 8 ohms. Il comprend un système d'optimisation acoustique d'une efficacité redoutable. Sa connectique numérique et analogique, ses connexions réseau prévoient presque tout ce que vous pouvez imaginer. Malgré toutes ses possibilités, son design est discret et se révèle convivial.

 

Système écouté :


Source  DAC : Lyngdorf TDAI-3400
Système vinyle : platine Soulines Edgar + Cellule Shelter 501pré-phono Leema Elements
Amplificateur intégré : Lyngdorf TDAI-3400
Enceintes : Lawrence Audio Cello
Câble de modulation :
Câbles pour enceintes : BlackRhodium Athena
Cable secteur : Dilixaudio Power One
Barrette secteur : Nordost QB8 - Dilixaudio mini-Terra

 

 

Le Choix des éléments :

Lyngdorf TDAI-3400 

Lawrence Audio Cello :

Les enceintes Lawrence Audio Cello sont des enceintes que nous connaissons particulièrement bien et que nous avons, en ce moment, dans les oreilles (voir le précédent test Lawrence Audio Cello). Elles sont pétries de qualité et "chantent" magnifiquement. 

 

Lyngdorf TDAI-3400 :

L'amplificateur danois Lyngdorf TDAI-3400 est sobre et discret. Ouvrons son capôt et soyons étonné par sa conception rigoureuse et scientifique. Techniquement, Lyngdorf qui fut à l'origine de l'amplification numérique, utilise ici cette technologie. L'étage d'alimentation à découpage utilise quatre capacités d'une valeur chacune de 1500 µF sous 200 V. La section d'amplification par commutation à haute fréquence bénéficie de huit transistors de type OptiMos de chez Infineon d'une capacité maximale chacun de 59 A, 100 V et 94 W. L'intelligence de ce monstre de technologie est gérée par deux processeurs Analog Devices Sharc de type 32/40 bits à virgule flottante (ADSP-21487 et ADSP-21489).

Le châssis possède une façade (13 mm) et des joues (8 mm) amagnétiques, le capot est doublé d'une plaque de bitume. Du bel ouvrage sans fioriture. Tout se passe sur le large affichage.

 

Lyngdorf TDAI-3400

ROOMPERFECT : l'amplificateur Lyngdorf TDAI-3400 intégre un système de correction qui est très facile à mettre en oeuvre (environ 15 minutes). Il vous sera livré avec un microphone et son pied. 5-6 mesures et votre salon, lors de l'écoute de la musique aura totalement disparue. Le rêve de tout audiophile !  

ROON READYl'amplificateur Lyngdorf TDAI-3400 via ses connectiques RJ45 ou WiFi s'intégre à votre réseau domestique. Il respecte la norme DLNA et permet de lire les musiques stockées sur votre réseau. Mais surtout, il est client Roon, là c'est le bonheur ! Pour information, ce Lyngdorf est à ce jour compatible avec tous les formats de fichiers musicaux destinés aux mélomanes.

HiFi 2.1l'amplificateur Lyngdorf TDAI-3400 au travers ses différents paramétres permet de gérer un système audio 2.1 (deux enceintes PLUS un caisson dédié aux fréquences graves). Il gére la fréquence de coupure entre les enceintes et le caisson. Il est idéal pour le mélomane qui possède une paire de bibliothèque et qui souhaite y ajouter un caisson pour obtenir une extension de son domaine musical.

Lyngdorf TDAI-3400

Caractéristiques :

Type : ampli hifi, intégré, stéréo, avec correction acoustique RoomPerfect
Puissance : 2 x 200 W RMS sous 8 Ω, 2 x 400 W RMS sous 4 Ω
Entrées numériques standards : 3x optiques Toslink, 2x coaxiales RCA, AES-EBU sur XLR, USB B (jusqu'à 32 bits/384 kHz, DSD128, DXD)
Entrées analogiques standards : 2x sur RCA, microphone pour RoomPerfect
Module en option :
    - 3 entrées et une sortie HDMI
    - 3 entrées analogiques sur RCA, une sur XLR
Sorties standards : analogiques sur RCA et XLR, numérique coaxiale, prise casque
Connexions Bluetooth, Wi-Fi et Ethernet
Services réseau : Roon Ready, Spotify Connect, DLNA (UPnP), Airplay, webradios (vTuner)
Entrée et sortie Trigger 12V, interface web et contrôle par IP, RS232, lecteur de carte SD
Accessoires fournis : microphone et son pied pour le système de calibrage acoustique RoomPerfect
Dimensions : 45 x 10.5 x 36 cm
Poids : 8,2 kg
Prix août 2018 : 5000 € (sans option), 5500 € (une option), 5800 € (deux options)

 

Lien Boutique Web : Lyngdorf TDAI-3400

 

Les Musiques écoutées :

 
Yeol Eum SonPatricia Kopatchinskja Louis Lortie Buxtehude Bolero
  Olafur Arnalds   Dominique A   Emmylou Harris   retha FrnklinDadawa

Les musiques écoutées sont des fichiers stockés sur un serveur InnuOs géré par Roon.

Les Ecoutes :

Les écoutes ont été réalisées dans une pièce d'un volume d' environ 105 m³. Ecartement des enceintes (tweeter à tweeter) 2,35 m., distance du fauteuil 2,75 m.. Les enceintes sont à environ 1,20 m. des murs arrières et à 1,15 m des murs latéraux. Elles sont positionnées sur des supportsDilixaudio Stabile.  Les électroniques sont installées sur un meuble Spectral + support Rogoz ou Dilixaudio Cantabile  (+ un Neodio B1 positionné au dessus de l'alimentation de l'amplificateur).

Afin de réaliser ces différentes écoutes nous avons effectué un paramétrage RoomPerfect de notre salon et, avons réglé l'amplificateur sur la position "Focus" et "Neutral". Pour information, dans notre salon traité acoustiquement la mise en oeuvre du RoomPerfect n'apporte rien. Par contre nous avons testé cette technologie dans des pièces à vivre standards, l'apport du RoomPerfect pour écouter sereinement de la musique est indéniable.

 

  • [HD] Dadawa, Sister Drum : Dadawa c'est une chanteuse chinoise mais c'est surtout He Xuntian, compositeur-producteur chinois de grand talent. Cet album est certainement l'une des plus belles productions studio d'album électronique qui existe. Tous les titres sont basés sur des souvenirs du Tibet. Instruments électroniques, virtuels, choeurs et soliste construisent une épopée grandiose.
     
  • [HD] Tchaikovsky, Concerto pour violon : Après avoir écouté plusieurs versions de cette oeuvre, passage obligé pour tous les violonistes de renommée internationale, l'interprétation de la violoniste moldave Patricia Kopatchinskaja est de loin la plus passionnante. Sa liberté, sa fougue, sa technique, son violon, un Giovanni Francesco Pressenda (Turin, 1834) est "un instrument riche en couleurs et sonore, dont la qualité proche de l'alto confère à la tonalité de son jeu un intérêt extraordinaire", tout contribue à passer 45 minutes de musiques fantastiques.

  • [HD] Alexandre Tharaud, Barbara : dans cet album toutes les versions, les reprises des chansons de Barbara sont loin d'être intéressantes. Mais si vous cherchez, vous trouverez quelques belles pépites. Nous, nous avons, pour cette écoute choisi la reprise de la très belle chanson "Cet Enfant-là" par le chanteur Dominique A. 

  • [HD] Frédéric Chopin, Louis Lortie volume 4 :  Louis Lortie nous a livré, chez l'éditeur anglais Chandos, une très belle intégrale Chopin qui de surcroît propose un beau piano correctement enregistré. Nous nous sommes focalisés sur la Valse Posthume qui hante nos nuits. Sans vous dévoilez ma vie privée mon épouse travaille cette oeuvre sur son piano depuis maintenant plusieurs semaines. 

  • [HD] Maurice Ravel, Le Boléro (version pour 2 pianos et percussions basques) : Les soeurs Labèque, pour ceux qui ne connaissent pas ces deux pianistes françaises à la carrière internationale bien remplie, pourront visionner sur Youtube la video suivante (Soeurs Labeque). Un nouvelle album chez DG vient de nous être livré, Amoria, un projet-album qui tourne autour des musiques Basque. Il propose "un monde fascinant", inconnu de la plupart des auditeurs, que les sœurs Labèque – toute deux originaires de Bayonne – nous font découvrir avec gourmandise.

  • [HD] Emmylou Harris, Blue Kentucky Girl : cet album de country music est sorti en 1979 son re-master Haute-Définition vient de paraître, il est de toute beauté. 

 

  • Grave - Medium - Aigü
    • D'emblée le grave du Lyngdorf TDAI-3400 nous gratifie d'un registre d'une belle facture. Il donne un aperçu assez convaincant des soubassements (infra grave électronique du titre de Dadawa) et démontre une belle articulation (Chopin par L. Lortie). Dans le haut grave le message sonore est bien dégraissé sans le côté broullon et pateux distribué par de nombreux amplificateurs.
    • Dans les mediums, le Lyngdorf TDAI-3400 nous propose des timbres crédibles mais le charnel y est absent. Toutes les informations sont présentes, nous sont exposées avec clarté mais sont un peu lissées, légèrement assagies (voix de Dominique A.). A la longue nous nous échappons de l'écoute, nous devons faire un effort pour aller vers la musique (flagrant à l'écoute du Boléro)
    • Dans le haut du spectre sonore, le Lyngdorf TDAI-3400 n'est jamais difficile, jamais aggressif mais, là aussi, il manque de matière et d'épaisseur (violon de Patricia Kopatchinskaja). Le message sonore reste aéré et agréable mais si nous avons le malheur de comparer son rendu avec une autre électronique de référence alors, nous remarquons que de nombreuses informations ont été estompées.  
  • Dynamique & Transparence
    • Sur les fortes attaques (Dadawa) la réaction du Lyngdorf TDAI-3400 est étonnante, il semble tasser la dynamique mais ne s'étouffe pas, c'est comme si il arrangeait le son à sa main. L'écoute reste plaisante mais un peu fade. Si la dynamique générale n'en souffre pas trop, toutes les micro informations dynamiques sont gommées, ce qui donne une lecture "sage" de la musique (concerto de Tchaïkovsky). Et, qui dit sagesse peu vite dire ennui.
    • Asseyez-vous tranquillement dans un bon fauteuil et écoutez la Musique... Vous avez l'impression d'absolument tout entendre, le Lyngdorf TDAI-3400 délivre un message sonore d'une transparence sans nom... Sauf que c'est sa transparence n'est pas la transparence de l'enregistrement original. le Lyngdorf TDAI-3400 remodèle le son original pour vous servir un beau plat simplifié mais pas trop, afin que vous ayez l'impression de goûter aux mets originaux. Nous assistons à un bien beau travail !
  • Scène Sonore
    • Le Lyngdorf TDAI-3400 construit une scène sonore plus profonde que large, c'est assez déroutant. La musique reste cloisonnée entre les deux enceintes. La phase acoustique est parfaitement respectée (Emmylou Harris) la voix de l'artiste ne bouge pas d'un iota, elle est installée bien au milieu entre les deux enceintes mais reste éloignée de l'auditeur. Comme écrit précédemment c'est à l'auditeur de faire l'effort d'aller à la Musique, ce n'est jamais l'amplificateur qui vous l'apporte. A l'écoute du Dadawa, pour l'entrée des choeurs, nous avons l'habitude d'avoir une ouverture sonore exceptionnelle et de constater la disparition virtuelle de nos enceintes, ici, cela reste propre, lisse mais il ne se passe pas grand chose... c'est dommage, nous écoutons bien deux enceintes réelles, une à gauche, une à droite et, une virtuelle au centre...
       

Lyngdorf TDAI-3400 

Conclusions :

Toutes les critiques que nous venons de formuler sont à relativiser.

Nous sommes en présence certes d'un amplificateur mais pas seulement. Le Lyngdorf TDAI-3400 est le "couteau suisse" de la Hi-F. Il est à la fois DAC, serveur audio, correcteur de salle et amplificateur. Somme toute, pour un budget serré (environ 5.000 euros) vous serez l'heureux propriétaire d'une boîte sobre et discrète, d'une technologie facile à mettre en oeuvre qui remplacera presque tous les éléments de votre système Haute-fidélité pour un résultat sonore bien supérieur à ce que peut proposer, par exemple, une Devialet 220 Pro.

Alors si vous possédez une pièce dédiée à la Hi-Fi que vous avez choyée avec de beaux traitements acoustqiues, passez votre chemin le Lyngdorf TDAI-3400 ne vous est pas destiné. Si votre espace musical, c'est votre salle à vivre, vous ne pouvez pas placer idéalement les enceintes, vous souhaitez brancher le son de la TV sur votre système, tous les membres de la famille vont utiliser au quotidien la Hi-Fi de la maison qui via le réseau, qui via les radios internet, qui via la connexion hdmi (télé) alors il n'existe rien de mieux, à ce tarif, que le Lyngdorf TDAI-3400 !

 

DSC03063 tdi3400

 

Les Notes  :
 
   Fabrication : 15/20
   Image : 13/20
   Timbres : 13/20
   Dynamique : 12/20
   Transparence : 15/20 
   Qualité/Prix : 16/20


Les propos et les avis énoncés dans ce test n'engagent que l'auteur de ce test et en rien la société Opus 51. Les avis donnés ne concernent que le produit testé.

Lu 295 fois

Laissez un commentaire

Vérifiez à bien remplir les champs requis dans le formulaire signalés par (*).


Afin d'éviter le captcha, nous vous conseillons de vous connecter au blog via : http://www.opus51.fr/connexion